Cialis accept btc
MOI2

Le point de vue de Léonce  Lebrun

 

Colonisation, immigration, terrorisme

 

Colonisation, immigration, terrorisme, s’adresse à la même mouvance des minorités ethniques, victime de l’exploitation de l’homme par l’Homme

La colonisation

 

On sait par définition que le Français indo- européen n’est pas très porté par la connaissance de l’Histoire, pas plus que la géographie constituée par la connaissance de l’espace terrien où chacun vit.

 

Demandez à l’homme de la rue de situer la position de Melbourne ( Australie) il vous enverra  en Suède.

 

Au touriste français  indoeuropéen de passage sur un territoire de la Caraïbe, il vous fera état de nos colonie, toujours ce critère de possession, ignorant qu’une loi de 1946 a modifié la donne.

 

En tout cas  dans son subconscient il n’a pas oublié quel était le rôle de la possession de territoires acquis par la ruse la force, que les autochtones étaient privés de liberté d’aller et venir, alors que les richesses du pays occupé étaient pillées au service de l‘économie de l’occupant.

 

Et nous avons un immense espace africain, des zones du Pacifique (Tahiti, Knaki) des territoires de la Caraibe( Martinique  Guadeloupe, Haïti jus qu’en 1804,  de l’Amérique du Sud (Guyane) de l’Océan indien ( Réunion Mayotte)

 

Toute cette politique était axée sur le pillage des richesses minières et autres, et la domination des hommes au service du colonisateur (guerres 1914 -1918, 1940-1945, guerres coloniales d’Indochine  et d’Algérie

 

L’immigration

 

C’est le fait de se déplacer individuellement ou collectivement d’un pays ou continent pour des raisons multiples.

 

D’aucuns feront état de motifs économiques alors que d’autres avanceront des motifs politiques d’insécurité, de non respect des droits de l’Homme.

 

Cette problématique est très sensible en France et donne lieu à des débats et des propos incongrus

 

Quoi qu’il en-soit, l’immigration qui touche particulièrement les ressortissants africains de L’Ouest du Continent, doit être considérée comme un échec totale de la colonisation, mis à la charge de la France.

 

Car pour bien comprendre ce drame, il convient de revenir sur le mode de colonisation française basée sur l’assimilation de masses colonisées

 

A ces masses rien n’a été inculqué, comme des notions de responsabilité, du goût de l’entreprise, du rôle de la vie politique et donc des choix.

 

C’était  pour l’Administration française une bande de demeurés assignés à la servitude du  maître sans espoir  d’évolution vers plus de Dignité.

 

Et donc en  1960, année de début des indépendantes octroyées à certains territoires du Continent , la France régnait sur une tutelle de 110 millions d’indigènes

 

Pas mal comme Nation des droits de l’Homme, on a la force et la mitraille pour imposer sa loi en terre étrangère.

 

Et donc avec ces indépendances octroyées nous avons trouvé à la tête des affaires, des hommes corrompus, incompétents mais faisant tout pour plaire au maitre européen

 

Ces populations sans repère; débousolées n'ont qu’une solution fuir leur pays pour grossir la masse des sans papiers en France et ailleurs.

 

https://www.youtube.com/watch?v=9AjkUyX0rVw

 

Prochainement... Le terrorisme

Le dépôt de plainte

 

J’ai le plaisir de vous indiquer, avoir été informé par courrier, qu’une Association de la Guadeloupe, avait porté plainte contre l’Etat français, pour génocide et crime contre l’Humanité , dans le cadre de la loi 2001-434 du 21 Mai 2001 dite Loi Taubira, rapporteur du texte à l’Assemblée Nationale, faisant référence pour la suite de la procédure à mes travaux diffusés sur AFCAM, sous le titre…Les Réparations ...

...Dont l’honorable Présidant a manifesté l’intention de me rencontrer à Paris à l’occasion de son séjour en Europe en Juin prochain, pour un soutien éventuel

Outre que je salue cette audace et ce courage, il me paraît judicieux de noter que la dite procédure n’aboutira pas en raison de son extrême complexité qui dépasse les actions isolées.

En effet dans les travaux cités, je fais un distinguo très clair entre la Traite négrière transatlantique, un commerce très lucratif, concernant les populations libres africaines, et ces mêmes personnes déportées, tombant sous l’application du Code Noir, quand elles ont été vendues sur les marchés, aux propriétaires terriens européens…

Dans le premier cas, ce sont les Etats, type Ghana, Sénégal, Bénin, qui doivent agir en « réparation » du préjudice subi et les Collectivités Territoriales, type Martinique, ou Régionale ex la Guadeloupe, au titre des « indemnisations » pour Esclavage…

Mais nous savons par expérience que ces entités ne bougeront pas, soit pour les uns, trop occidentalisés, non africanisés, et surtout une méconnaissance de l'Histoire du Continent, pour les autres installés pour longtemps dans le big bang cérébral ,de droite de gauche ou dit indépendantistes

http://www.afcam.org/index.php/fr/les-news/communiques/4840-en-effet-la-question-de-la-reparation-est-depuis-des-annees-un-axe-de-combat-recurrent-et-unificateur-pour-toute-les-nations-ex-colonies-europeennes-de-la-caraibe

S'agissant des Etats indépendants de la Caraïbe, tels que, la Jamaïque, La République Dominicaine, Haïti, ils pourraient acter dans le sens voulu, mais les pressions diplomatiques seraient telles, qu'ils ne garderaient pas le cap de la saisine judiciaire internationale...

Quoi qu’il en soit, la problématique des réparations est inscrite pour l'Eternité dans le marbre de l’Histoire et/

Kan di fé sow, sé pa l’essence ki ké sowé quand vous avez le feu sur vous ce n’est pas l’essence qui vous sauvera…

En attendant pour me remonter le moral, j’ai revu avec une immense fierté, cette chaude journée du 20 Janvier 2009, cliquez sur l’adresse çi dessous pour l'écoute/

https://www.youtube.com/watch?v=qFhB8IGHbVw

Léonce Lebrun

 

Informations supplémentaires

viagra bitcoin buy