Cialis accept btc
MOI2

Le point de vue de Léonce  Lebrun

 

Colonisation, immigration, terrorisme

 

Colonisation, immigration, terrorisme, s’adresse à la même mouvance des minorités ethniques, victime de l’exploitation de l’homme par l’Homme

La colonisation

 

On sait par définition que le Français indo- européen n’est pas très porté par la connaissance de l’Histoire, pas plus que la géographie constituée par la connaissance de l’espace terrien où chacun vit.

 

Demandez à l’homme de la rue de situer la position de Melbourne ( Australie) il vous enverra  en Suède.

 

Au touriste français  indoeuropéen de passage sur un territoire de la Caraïbe, il vous fera état de nos colonie, toujours ce critère de possession, ignorant qu’une loi de 1946 a modifié la donne.

 

En tout cas  dans son subconscient il n’a pas oublié quel était le rôle de la possession de territoires acquis par la ruse la force, que les autochtones étaient privés de liberté d’aller et venir, alors que les richesses du pays occupé étaient pillées au service de l‘économie de l’occupant.

 

Et nous avons un immense espace africain, des zones du Pacifique (Tahiti, Knaki) des territoires de la Caraibe( Martinique  Guadeloupe, Haïti jus qu’en 1804,  de l’Amérique du Sud (Guyane) de l’Océan indien ( Réunion Mayotte)

 

Toute cette politique était axée sur le pillage des richesses minières et autres, et la domination des hommes au service du colonisateur (guerres 1914 -1918, 1940-1945, guerres coloniales d’Indochine  et d’Algérie

 

L’immigration

 

C’est le fait de se déplacer individuellement ou collectivement d’un pays ou continent pour des raisons multiples.

 

D’aucuns feront état de motifs économiques alors que d’autres avanceront des motifs politiques d’insécurité, de non respect des droits de l’Homme.

 

Cette problématique est très sensible en France et donne lieu à des débats et des propos incongrus

 

Quoi qu’il en-soit, l’immigration qui touche particulièrement les ressortissants africains de L’Ouest du Continent, doit être considérée comme un échec totale de la colonisation, mis à la charge de la France.

 

Car pour bien comprendre ce drame, il convient de revenir sur le mode de colonisation française basée sur l’assimilation de masses colonisées

 

A ces masses rien n’a été inculqué, comme des notions de responsabilité, du goût de l’entreprise, du rôle de la vie politique et donc des choix.

 

C’était  pour l’Administration française une bande de demeurés assignés à la servitude du  maître sans espoir  d’évolution vers plus de Dignité.

 

Et donc en  1960, année de début des indépendantes octroyées à certains territoires du Continent , la France régnait sur une tutelle de 110 millions d’indigènes

 

Pas mal comme Nation des droits de l’Homme, on a la force et la mitraille pour imposer sa loi en terre étrangère.

 

Et donc avec ces indépendances octroyées nous avons trouvé à la tête des affaires, des hommes corrompus, incompétents mais faisant tout pour plaire au maitre européen

 

Ces populations sans repère; débousolées n'ont qu’une solution fuir leur pays pour grossir la masse des sans papiers en France et ailleurs.

 

https://www.youtube.com/watch?v=9AjkUyX0rVw

 

Prochainement... Le terrorisme

La lutte finale

 

La lutte finale, un extrait de l’International, cet hymne qui m’a toujours fait trembler à son écoute, entonné à plein poumon par les bolcheviques de 1917, dans une Russie tsariste moribonde…

… Dont les acquis révolutionnaires auront volé en éclat quelques années plus tard, à cause de petits politiciens, qui n’auront pas su ou pas voulu donner au communisme de Karl Max…

… Un visage humain, ultime espoir des peuples opprimés…

…Mais alors, les partisans du Sénateur démocrate de l’Illinois, reprendront-ils à leur compte ces couplets célèbres, pas sûr au pays de l’oncle SAM, en terre capitaliste…

…Et pourtant si je m’en réfère aux critiques nauséabondes qui lui tombent sur le dos, via la toile, en lieu et place de ce côté de l’Atlantique…

… L’homme en aurait bien besoin, pour s’imposer définitivement dans les actuelles primaires américains, et triompher à la Convention démocrate de Denver, Colorado à la fin Août prochain…  

…Sortir vainqueur du grand rendez vous de ce Mardi 4 Novembre 2008, élections américaines et prêter sermon sur la bible en ce matin glacial du 20 Janvier 2009…

… Un rituel permanent depuis Georges Washington premier président Yankee de cette grande nation, avant de prendre enfin, possession de ce bureau ovale de la Maison Blanche…

…Un véritable coup de tonnerre mes amis sur les certitudes de cette planète, avec ses classifications aléatoires, ses parias de classe et de race…

…Et si je devrais vivre tout ça, le pied quoi…

…Et voilà qu’avant cette tempête annoncée, tombent dans ma boîte des messages laissant présager qu’une victoire politique de Barak Obama aux Etats-Unis…

… Aurait des répercussions bénéfiques sur la vie dans ce pays des ressortissants de la diaspora afro caribéenne…

…Une analyse que je ne partage malheureusement pas ni de prêt ni de loin, et pour cause…

…Dans le passé, j’ai approché et échangé avec des marines –afro- basés en Allemagne Fédérale au titre de l’OTAN …

… Ces hommes étaient bien dans leur tête, cultivés, conquérants, fiers d’être –américains- une nation qu’avec d’autres ils ont bâtie, revendiquant à juste titre un partage équitable des acquis dans tous les domaines…

…Ils n’ignoraient pas la période esclavagiste, la guerre de sécession ,1860-1864,  sur fond essentiellement de haine raciale et de domination par les –fédérés-, l’action dévastatrice du KKK…

… Peu importe avec le temps ils sortiraient vainqueurs, c’est une évidence, les faits sont là…

…Lire sur AFCAM, dans chroniques, -de l’autorité de la choses jugée-…


…Par comparaison avec nos pères africains et caribéens, qui par le fait de l’Esclavage et le colonialisme, les ont conduit à travailler pour les autres et par les autres…

… Laissant leurs descendants dans un état d’esprit permanent d’humiliation , de dépendance et d'assistanat...

…En vain je ne trouve pas trace d'un panafricanisme affirmé. un –caribéisme-avéré ou une quelconque solidarité inter communautaire…

Il n’y a donc -pas photo- comme on dit, avec nos frères américains d’origine africaine…

…Une connaissance me disait il n’y a pas longtemps, je cite…

…"C’est quand même extraordinaire, vous évoquez avec naturel, passion et un certain talent, vos racines africaines, pardonnez moi vous n’avez pas le physique de l’emploi comme on dit vulgairement, vous avez compris l’allusion…

… Alors que beaucoup de vos compatriotes sont gênés, voir même vexés, quand on fait allusion à cette descendance là"…

Et moi de répondre sans entrer dans les détails…

… "Nous avons toutes et tous la même Histoire, reçu une éducation identique en tous points, pour le reste le destin s’en charge"…

…Pour nous, la lutte finale n’est malheureusement pas pour demain…

 Lire sur AFCAM, dans Chroniques...-Un Rêve- et –Prémonition-... 

Lénce Lebrun

Informations supplémentaires

viagra bitcoin buy