Cialis accept btc
MOI2

Le point de vue de Léonce  Lebrun

 

Colonisation, immigration, terrorisme

 

Colonisation, immigration, terrorisme, s’adresse à la même mouvance des minorités ethniques, victime de l’exploitation de l’homme par l’Homme

La colonisation

 

On sait par définition que le Français indo- européen n’est pas très porté par la connaissance de l’Histoire, pas plus que la géographie constituée par la connaissance de l’espace terrien où chacun vit.

 

Demandez à l’homme de la rue de situer la position de Melbourne ( Australie) il vous enverra  en Suède.

 

Au touriste français  indoeuropéen de passage sur un territoire de la Caraïbe, il vous fera état de nos colonie, toujours ce critère de possession, ignorant qu’une loi de 1946 a modifié la donne.

 

En tout cas  dans son subconscient il n’a pas oublié quel était le rôle de la possession de territoires acquis par la ruse la force, que les autochtones étaient privés de liberté d’aller et venir, alors que les richesses du pays occupé étaient pillées au service de l‘économie de l’occupant.

 

Et nous avons un immense espace africain, des zones du Pacifique (Tahiti, Knaki) des territoires de la Caraibe( Martinique  Guadeloupe, Haïti jus qu’en 1804,  de l’Amérique du Sud (Guyane) de l’Océan indien ( Réunion Mayotte)

 

Toute cette politique était axée sur le pillage des richesses minières et autres, et la domination des hommes au service du colonisateur (guerres 1914 -1918, 1940-1945, guerres coloniales d’Indochine  et d’Algérie

 

L’immigration

 

C’est le fait de se déplacer individuellement ou collectivement d’un pays ou continent pour des raisons multiples.

 

D’aucuns feront état de motifs économiques alors que d’autres avanceront des motifs politiques d’insécurité, de non respect des droits de l’Homme.

 

Cette problématique est très sensible en France et donne lieu à des débats et des propos incongrus

 

Quoi qu’il en-soit, l’immigration qui touche particulièrement les ressortissants africains de L’Ouest du Continent, doit être considérée comme un échec totale de la colonisation, mis à la charge de la France.

 

Car pour bien comprendre ce drame, il convient de revenir sur le mode de colonisation française basée sur l’assimilation de masses colonisées

 

A ces masses rien n’a été inculqué, comme des notions de responsabilité, du goût de l’entreprise, du rôle de la vie politique et donc des choix.

 

C’était  pour l’Administration française une bande de demeurés assignés à la servitude du  maître sans espoir  d’évolution vers plus de Dignité.

 

Et donc en  1960, année de début des indépendantes octroyées à certains territoires du Continent , la France régnait sur une tutelle de 110 millions d’indigènes

 

Pas mal comme Nation des droits de l’Homme, on a la force et la mitraille pour imposer sa loi en terre étrangère.

 

Et donc avec ces indépendances octroyées nous avons trouvé à la tête des affaires, des hommes corrompus, incompétents mais faisant tout pour plaire au maitre européen

 

Ces populations sans repère; débousolées n'ont qu’une solution fuir leur pays pour grossir la masse des sans papiers en France et ailleurs.

 

https://www.youtube.com/watch?v=9AjkUyX0rVw

 

Prochainement... Le terrorisme

AFCAM a 5 ans

 

Je vais vous faire un aveu, je ne pense pas, ou du moins j’ai cessé de penser, car la pensée est futile, ne repose sur aucune analyse, elle  est par conséquent versatile,  terriblement subjective, et génère donc des certitudes.

 Par contre je sais, car le savoir  est le résultat d’une longue recherche, fondé sur la réflexion, et l’observation, qui autorise donc la transmission, revêtant à bien des égards, pour en ce qui me concerne ,  le caractère d’une mission...

Ne cherchant à plaire à personne par des propos  sans intérêt, mais à forcer le champ du débat, en évitant de donner le flan à toute forme de compromission, quitte à déranger les âmes sensibles qui en particulier s’affolent à l’idée que demain le Monde Nègre prendrait toute sa place...

... A la condition que s’opère une véritable révolution culturelle en Afrique, et dans la diaspora afro européenne engluée dans ce concept, je dirais ce piège de l’intégration.

 C’est le rôle d’Internet, ce merveilleux instrument, qui autorise la diffusion de ce savoir, par delà les continents et les nations.

 En écrivant cela je me rappelle ce 11 Novembre 1995 qui m’avait conduit dans la banlieue d’une grande agglomération, à évoquer devant des jeunes de la diaspora, une histoire rapide de la traite négrière, et de l’Esclavage transatlantique...

... Tout en martelant le fait indéniable que les combattants africains avaient été engagés dans un combat qui n’étaient pas le leur, dès lors que leurs pays étant placés sous le joug colonial, ils ne disposaient donc d’aucune liberté...

 A la vue de leur étonnement, on eut crû  que j’avais glissé des serpents sous les tables, j’avais déjà au paravant, subodoré le pourquoi des incompréhensions basées sur le non savoir...

... Dès ce jour je sus que le combat serait rude, mais qu’il était devenu d’une urgence absolue de rapprocher  les communautés africaines caribéennes et américaines unies par un même destin, quoi que puissent en penser les uns ou les autres.

 Ainsi, est né AFCAM, Afrique, Caraïbe, Américaine, un site qui sans référencement particulier, s’est installé  dans le paysage de la communication afro caribéenne, avec  cette moyenne annuelle de 350 0000 visites, et 650 000 pages lues, visité en particulier par  l’US Army , CIA et le MOSAD , services secrets hébreux, des fois que ce que prédit ce Nègre devrait se réaliser…

 Grâce à ce site j’ai mis en ligne une fiction concernant l’Indépendance de la Martinique avec Un rêve et Prémonition j’ai avec Le temps de l’Action proposé des perspectives nouvelles à l’Afrique, en apportant la démonstration s’il était nécessaire, qu’il y avait une autre voie que la résignation, et la soumission...

... A la condition qu’une forte  volonté politique s’y installe, en faisant passer l’idée de la pan africanisation dans tous les esprits de celles et ceux qui croient encore à notre Race

 La mission de AFCAM sera  atteinte quand cet objectif majeur pointera à l'horizon, mais sur ce plan je vous le concède, je ne verrai pas la afin du film, néanmoins le casting est bon, le scénario est bien bâti, et je crois en la réussite finale du spectacle

Léonce Lebrun

Informations supplémentaires

viagra bitcoin buy