Cialis accept btc
MOI2

Le point de vue de Léonce Lebrun 

  

La Race

 

En pleine déferlante mondiale sur la problématique raciale,  le contexte ne pouvait pas être meilleur pour évoquer le concept de Race  que la France seul pays des 193 membres  de l’Organisation des Nations Unies (L’ONU) veut voir disparaitre dans les échanges au quotidien, mais le remplacer par quel  stratagème….

 

Car c’est une prétention outrancière, un acte politique, qui veut avoir des conséquences sur le mode de pensée des Africains et autres  Afro descendants, des populations naïves et fragiles écrasées par leur passé d’esclave et de colonisé.

 

Et pour bien cerner la mentalité des Français de l’Europe du 21è siècle il faut avoir en mémoire quelques figures de l’Histoire qui valent mieux qu’un long discours…

 

… nous sommes en 1814 avec le retour de la  Monarchie sensée avoir disparu depuis Janvier 1793 et Louis XVIII est acclamé par un vibrant…Vive le Roi…

 

…mais un an après, 1815 avec le come-back de Napoléon pour  son retour des 100 jours c’est ce même peuple qui le reçoit au cri délirant de  … Vive l’Empereur…

 

Dès cette époque, on relève donc    une population incohérente dans ses choix, versatile, imprévisible et donc faible.

 

Plus de deux siècles  se sont écoulés, on peut multiplier les contorsions les explications saugrenues venant de tout l’échiquier politique pour obsever que ce mode de pensée relevé en 1815 n’a pas changé d’un yotta…

 

Car comment expliquer qu’en, pleine déferlante raciale au 21è siècle on relève des propos hors sol que sont…

 

Racisme, Noir, Blanc, racisme anti blanc, privilège blanc.

Pour mémoire, le vocabulaire « racisme » scandé de nos jours dans toutes les suces est inapproprié, car aucune communauté humaine dans ce pays n’est menacée de destruction en raison de ses caractéristiques physiques ou religieuses.

 

Par contre ce slogan cache une réalité plus méprisable qui est la discrimination raciale, propre à toutes les couches de la société française (les souchistes) dont sont victimes principalement les Africains les Afro descendants et les populations du Maghreb résidant en France…

 

Et donc revisitons l’Histoire du Monde Nègre et sa descente dans l’enfer de l’humiliation.

 

Nous sommes à la fin du XVe siècle, c’est le début de la découverte de nouveaux territoires, Espagnols , Portugais,  Français,  Britanniques s’installent en pays conquis après avoir massacré les premiers occupants, les Indiens, peuples  indociles et rebelles  au travail de terre.

 

 

Et voilà ces Européens partis à la recherche de remplaçants trouvés dans les populations de la côte occidentale africaine, fragiles naïves inaptes à toute résistance armée, qui feront la traversée de l’Atlantique pour être vendus dans les marchés d’esclaves des Amériques et la Caraïbe.

 

Mais l’apparition du concept de Race verra le jour au XVIII è siècle par les écrits et la pensée de certains écrivains et philosophes français qui établiront un dispositif  tendant  à démontrer  la supériorité du monde occidental et la justification de la traite négrière concernant les Africaines de race Nègre et l’établissement de L’Esclave.

 

Espagnols, Portugais , Britanniques pratiquant une stricte surexploitation des territoires colonisés, les Français iront plus loin en se plaçant dans une domestication ( Code Noir )des esclaves afro descendants...

 

...par une politique d’assimilation, au résultat catastrophique pour les personnes tombées dans ce piège infernal du big bang cérébral dont les effets désastreux perdurent de nos jours…

 

… dont les  premiers résultats se présenteront en Mai 1802 avec le rétablissement de L’Esclavage à la Guadeloupe...

 

...une absente totale de résistance de la population du territoire de 90000 âmes à l’époque...

 

...malgré les efforts désespérés d’un  certain Colonel Louis Delgres, d’origine martiniquaise pour s’opposer  au Corps. Expéditionnaire de Napoléon Bonaparte…

 

…Alors  qu’à Saint Domingue (devenu Haïti) les troupes armées sous la conduite d’un Toussaint Louverture et de Jean Jacques Dessalines,...

 

...arrachaient la victoire et la création de l’Etat haïtien, permière Nation  Nègre à conquérir son indépendance les armes à la main, à compter du Premier Janvier 1804.

 

La suite prochainement.

 

https://www.youtube.com/watch?v=IMKe6QVjT84

L'Ile de Gorée

 

 

Au large, à moins de trois kms au sud-est deDakar, Gorée ,700 hab présente seize hectares , 600 m long sur300 m de large en moyenne, de petites rues sans automobiles, de jardins clos exubérants, de vieilles maisons aux couleurs pastels, de plages et de promenades de charme.

 Et pourtant le lieu d'un des grands drames del'Humanité ,la traite des esclavesafricains

Historique

Autrefois désert, l'îlot volcanique de Gorée a néanmoins connu une histoire mouvementée

A l'origine, ce rocher bombé, à quelques encablures de Dakar, n'attirait pas les populations lébou du continent en raison de son manque d'eau douce.

La fortune de Gorée commence vraiment en 1444, lorsque le navigateur portugais Dinis Dias la découvre et en fait une escale sur la fameuse route maritime des Indes  qui sera bouclée quelques décennies après par Vasco de Gama.

 A l'époque, les Portugais appelaient l'île, Beseguiche, nom d'un chef de la Presqu'île du Cap Vert.

La position stratégique de Gorée n'échappera pas non plus aux autres grandes puissances maritimes européennes qui se disputeront l'îlot tout au long des siècles suivants .

Les Hollandais en délogeront les Portugais en 1617et lui donneront son nom, Gorée, déformation de goede reede , la bonne rade .

En 1677, l'amiral français d'Estrées, enlève Gorée aux Hollandais , par la suite l'île sera l'enjeu de la rivalité franco-britannique , au XVllle siècle, Gorée sera quatre fois anglaise et cinq fois française .

Tout au long de leur occupation, les puissances européennes ne cesseront d'y élever des bastions, des fortifications, et des batteries de canons qui portent leur marque , forts des Portugais, Nassau, d'Orange, Saint Michel, d'Estrées. 

Mais aussi de charmantes maisons aux couleurs pastels, avec étages, patios et galeries intérieures recelant de ravissants jardins exotiques.

Cependant la prospérité de Gorée a surtout tenu à l'essor de l'abominable trafic négrier.

Grand entrepôt de , Bois d'ébène, Gorée était l'un des points de rassemblement de tous les esclaves razziés à l'ouest du continent africain en ses innombrables , esclaveries.

Une fois triés, marqués au fer rouge, ils effectuaient l'horrible voyage vers l'Amérique et les plantations de la Caraïbe , le port de Gorée accueillait un millier de bateaux de toutes catégories par an,  plus des deux tiers mouraient pendant le transport.

Au XVllle siècle, six mille personnes résidaient sur cette île minuscule, travaillant au trafic .On considère que plus de 50 millions d'africains furent ainsi arrachés à leurs foyers jusqu'à ce que l'Esclavage fut aboli en France en 1848.

Gorée, comme tous les autres comptoirs, entra alors en déclin.

Avec l'abolition de l’Esclavage, la fortune de Gorée ira en déclinant alors que sa voisine d'en face, Dakar, voit monter son étoile.

De 6000 personnes, la population de Gorée est tombée aujourd'hui à environ 700 et l'île ne joue plus aucun rôle politique ou économique

http://www.planete- senegal.com/senegal/goree.php

Dakar

Informations supplémentaires

viagra bitcoin buy