Cialis accept btc
MOI2

Le point de vue de Léonce Lebrun 

  

La Race

 

En pleine déferlante mondiale sur la problématique raciale,  le contexte ne pouvait pas être meilleur pour évoquer le concept de Race  que la France seul pays des 193 membres  de l’Organisation des Nations Unies (L’ONU) veut voir disparaitre dans les échanges au quotidien, mais le remplacer par quel  stratagème….

 

Car c’est une prétention outrancière, un acte politique, qui veut avoir des conséquences sur le mode de pensée des Africains et autres  Afro descendants, des populations naïves et fragiles écrasées par leur passé d’esclave et de colonisé.

 

Et pour bien cerner la mentalité des Français de l’Europe du 21è siècle il faut avoir en mémoire quelques figures de l’Histoire qui valent mieux qu’un long discours…

 

… nous sommes en 1814 avec le retour de la  Monarchie sensée avoir disparu depuis Janvier 1793 et Louis XVIII est acclamé par un vibrant…Vive le Roi…

 

…mais un an après, 1815 avec le come-back de Napoléon pour  son retour des 100 jours c’est ce même peuple qui le reçoit au cri délirant de  … Vive l’Empereur…

 

Dès cette époque, on relève donc    une population incohérente dans ses choix, versatile, imprévisible et donc faible.

 

Plus de deux siècles  se sont écoulés, on peut multiplier les contorsions les explications saugrenues venant de tout l’échiquier politique pour obsever que ce mode de pensée relevé en 1815 n’a pas changé d’un yotta…

 

Car comment expliquer qu’en, pleine déferlante raciale au 21è siècle on relève des propos hors sol que sont…

 

Racisme, Noir, Blanc, racisme anti blanc, privilège blanc.

Pour mémoire, le vocabulaire « racisme » scandé de nos jours dans toutes les suces est inapproprié, car aucune communauté humaine dans ce pays n’est menacée de destruction en raison de ses caractéristiques physiques ou religieuses.

 

Par contre ce slogan cache une réalité plus méprisable qui est la discrimination raciale, propre à toutes les couches de la société française (les souchistes) dont sont victimes principalement les Africains les Afro descendants et les populations du Maghreb résidant en France…

 

Et donc revisitons l’Histoire du Monde Nègre et sa descente dans l’enfer de l’humiliation.

 

Nous sommes à la fin du XVe siècle, c’est le début de la découverte de nouveaux territoires, Espagnols , Portugais,  Français,  Britanniques s’installent en pays conquis après avoir massacré les premiers occupants, les Indiens, peuples  indociles et rebelles  au travail de terre.

 

 

Et voilà ces Européens partis à la recherche de remplaçants trouvés dans les populations de la côte occidentale africaine, fragiles naïves inaptes à toute résistance armée, qui feront la traversée de l’Atlantique pour être vendus dans les marchés d’esclaves des Amériques et la Caraïbe.

 

Mais l’apparition du concept de Race verra le jour au XVIII è siècle par les écrits et la pensée de certains écrivains et philosophes français qui établiront un dispositif  tendant  à démontrer    la supériorité du monde occidental et la justification de la traite négrière concernant les Africaines de race Nègre et l’établissement de L’Esclave.

 

Espagnols, Portugais , Britanniques pratiquant une stricte surexploitation des territoires colonisés, les Français iront plus loin en se plaçant dans une domestication ( Code Noir )des esclaves afro descendants, par une politique d’assimilation, au résultat catastrophique pour les personnes tombées dans ce piège infernal du big bang cérébral dont les effets désastreux perdurent de nos jours…

 

… dont les  premiers résultats se présenteront en Mai 1802 avec le rétablissement de L’esclavage à la Guadeloupe, une absente totale de résistance de la population du territoire de 90000 âmes à l’époque, malgré les efforts désespérés d’un  certain Colonel Louis Delgres, d’origine martiniquaise pour s’opposer  au Corps. Expéditionnaire de Napoléon Bonaparte…

 

…Alors  qu’à Saint Domingue (devenu Haïti) les troupes armées sous la conduite d’un Toussaint Louverture et de Jean Jacques Dessalines, arrachaient la victoire et la création de l’Etat haïtien, permière Nation  Nègre à conquérir son indépendance les armes à la main, à compter du Premier Janvier 1804;

 

La suite prochainement.

 

https://www.youtube.com/watch?v=IMKe6QVjT84

Le Collectif du 5 février

dimanche 8 mars 2009

le collectif face aux gardes mobiles.

jeudi 5 mars 2009

Grand Marché aux Viandes

Afin de permettre à la population de s’approvisionner en produits locaux frais au JUSTE PRIX, le Collectif du 5 février, en collaboration avec la COOPMAR, la CODEM, la SCACOM et les artisans bouchers de Martinique, organisent un grand marché aux viandes, demain vendredi 06 et samedi 07 mars.

Les principaux points de vente sont :
- Le Marché aux viandes de Fort de France,
- Le Marché aux viandes du Lamentin,

et les boucheries de St-Joseph, Rivière-Salée, François,Vauclin, St-Pierre, Basse-Pointe et Morne des Esses.

Commission baisse des prix, synthèse sur l'évolution globale

La commission a travaillé sur les 100 familles de produits importés et sur le panel de familles de produits locaux identifiés au nombre de 50, dans l’optique d’un rapport qualité-prix intéressant, en respect de la baisse des 20%.

Le choix des articles s’opère sur 4 types de marques


- les Marques Nationales (MN) ex : Panzani, Barilla etc.
- les Marques de distributeur (MD) ex : Produits U, Carrefour etc.
- les Premiers Prix (PP)
- les Produits Locaux (PL) dont les produits d’origine agricole.

La Grande Distribution (GD) propose 200 articles sur les 100 familles de produit, et 50 articles pour les 50 familles de produits locaux. Soit un total de 250 articles, dont certains ne pourraient être soumis à la baisse, selon la Grande Distribution.

Le collectif a réaffirmé :
les termes et la portée juridique de l’accord déjà signé


Que la volonté d’évoluer dans un état d’esprit raisonnable ne permettait pas à la GD de fixer le curseur là où elle le souhaite


Que la rupture de la sérénité du travail est venue de la GD avec des risques de complication


Que la population ne saurait comprendre une telle attitude, et qu’il y a là une volonté manifeste de ne pas baisser les prix


Que la GD était entièrement responsable de la lenteur et de la durée du conflit sur la question de la baisse des prix et des conséquences.

Par conséquent le collectif a exigé la poursuite des travaux en présence des vrais décideurs de la GD.
Fin de la dernière séance, Mardi 4 Mars 23h40.

mardi 3 mars 2009

les 3 questions du jour

Y a-t-il vraiment un accord sur les salaires ?

OUI. L’accord a été signé hier et porte sur une augmentation de 200 €, à partir du 1er mars, sur tous les salaires du secteur privé inférieurs à 1,4 fois le SMIC.
 
 
Le travail se poursuit en commission sur les modalités de la répartition de cette augmentation, entre les parties (patrons, collectivités, Etat) en fonction de la taille et du chiffre d’affaire des entreprises.
 

Comme toujours dans ce type de conflit, certaines organisations syndicales ont demandé la validation de leurs militants. Cela ne devrait pas remettre en cause l’accord.


Qu’est-ce qui sera négocié mardi à partir de 14h ?

Les autres points de la plate forme de revendication seront débattus en plénière, notamment ceux concernant l’agriculture, la pêche et l’environnement.


Parallèlement, le travail se poursuit en commission (santé, éducation, prix des 100 familles...), d’une part pour préciser les modalités d’application des accords cadres signés, d’autre part pour préparer les prochains accords qui seront validés en plénière.


Le mouvement sera-t-il reconduit ?

OUI. Le mouvement se poursuit jusqu’à la signature d’un accord cadre sur les principaux points de la plate forme de revendication*, dont les modalités pourront éventuellement être précisées par la suite dans un climat constructif et optimiste.

lundi 2 mars 2009

Position du Collectif sur l'état des négociations et le maintien de la mobilisation


1- Grâce à la mobilisation du peuple martiniquais, nous avons obtenu satisfaction sur les points suivants :

- Baisse des prix d’un maximum d’articles de 100 familles de produits
- Baisse des prix des carburants
- Augmentation de l’AL (Allocation Logement alignée sur la France)
- Gel des loyers HLM (annulation de l’augmentation de Janvier)
- Contrôle de la formation des prix
- A défendre par les élus : l’Allocation d’Autonomie Spécifique pour les jeunes de 18 à 25 ans


2- Aujourd’hui, le maintien de la mobilisation est indispensable pour faire aboutir RAPIDEMENT les points, toujours en cours de négociation :

- Liste des articles sur lesquels portera la baisse de 20%
- Conclusion des négociations sur les bas salaires
- Augmentation des retraites et minimas sociaux
- Baisse des prix de l’eau, du gaz, de l’électricité, de la téléphonie, d’internet, des matériaux de construction, des pièces détachées, des transports


- Tarif préférentiel du transport pour les étudiants, chômeurs et handicapés
- Annulation des agios et autres frais bancaires durant la grève
- Embauche des compétences martiniquaises en priorité
- Blocage des postes vacants pour les jeunes martiniquais contractuels et vacataires dans l’éducation
- Ecole adaptée aux réalités martiniquaises

RESTONS MOBILISES pour obtenir immédiatement un maximum d’accords sur ces points, dont les modalités d’application pourront être précisées ultérieurement en commissions.

Informations supplémentaires

viagra bitcoin buy