Cialis accept btc
MOI2

Le point de vue de Léonce  Lebrun

 

Le Sahel

 

 Bizarre la vie, durant mon service militaire légal, ma meilleure relation était un Officier d’active, brillant saint-cyrien, de Famille aristocrate, Capitaine à 29 ans. 

et qui quitté l’Armée avec le Grade de Général de division (3 étoiles) alors que pour moi à terme, il avait le profil de Gouverneur d’une Région militaire...

 

...ave bien entendu le grade de Général d’Armée (5 étoiles) mais viola le destin en a décidé autrement.

 

L’Homme, superviseur de champs de tir  durant les périodes de classe, avait été frappé par mes techniques de combat vis à vis des autres appelés...

 

...normal, j'avais derrière moi 3 années de préparation militaire volontaire( PME, PMS)  ouvert aux étudiants bénéficiaires d’un sursis, et il voyait en moi un brillant Officier d’avenir…

 

…. Oui, mais ce n’était ni mon goût ni dans mon choix de carrière professionnelle, et quand est venu pour moi le temps de lever l’ancre, l’Officier me dit en substance…

 

… « « Léonce tu vas retrouver la vie civile, ne changes rien de ton comportement, face à des gens prétentieux orgueilleux...

...qui n’arrivent pas à ta cheville, mais nourrissent toujours des sentiments de race supérieure » »…

 

Venant de la part d’un futur Général de l’Armée française, c’était un Conseil qui valait son poids de diamant, et que j’ai utilisé à bon escient si je voulais m’en sortir de ce basin de requins...

 

...grâce à ma stratégie intitulée l'Ecrevisse et le caïman qui consiste à laisser croire à l'autre (indo européen) qu'il a toujours raison, le laissant mijoter dans son ignorance...

 

...ce gui m’autorise à parler et prendre positon fort et clair…Il est gonflé ce Nègre

 

En effet contrairement à ce que j’ai avancé dans un précédant message, la troisième guerre mondiale m’aurait pas lieu à cause du cluster "sahelien" , et pour cause.

 

Quand on connait son Histoire, limitons nous au terme des 19è en partie ,20è er 21è siècle, la France a été au cœur ou partie prenante de toutes les crises de notre Monde.

 

 

Passons rapidement en revue

 

… 1870  conflit avec la Prusse, 1914, conflit avec l’Allemagne (première guerre mondiale) 1940  nouvelle crise avec l’Allemagne (deuxième guerre mondiale) pour ces deux conflits le pays est sauvé de justesse...

 

...grâce à la participation active des forces alliées sous la conduite des Etats Unis d’Amérique.

 

De 1945 à 1962, guerres de décolonisation engagées contre l’Indochine et l’Algérie.

 

De Mars à Novembre 2011 destruction de la Nation libyenne avec le concours de l’OTAN, dont en 2012 le même sort était réservé à la Syrie, grâce au barrage ferme des Américains.

 

Et comme il faut absolument trouver des terrains de conflits, l’Afrique est bien dans la ligne de tir, grâce au concours imbécile de dirigeants corrompus et incompétents.

 

Car le choix du Sahel n’est pas un hasard avec ses 5 territoires, vialà le Mali en pôle position, bien pourvus de matières premières indispensables à l’économie de l’Occupant occidental...

 

...et il constitue un excellent socle de départ pour la future conquête du Continent dont le plan a été minutieusement établi à Paris...

 

...sous couvert  d’un discours de mensonges avec pour pilier le terrorisme et le jhadisme islamiste.

 

Mais voilà si les dirigeants africains sont des incapables par cantre les peuples ne sont pas endormis...

 

...et dès qu’ils auront saisis la supercherie ils demanderont à la France de quitter le Continent, qu’elle refusera d'obtempér  sure de son bon droit d’occupant...

 

Face à une colère grandissante, l’Exécutif français donnerait l’ordre à ses soldats de tirer sur les foules ,faisant des milliers de victimes.

 

A  ce stade Russes et Chinois appelés en renfort vont délivrer un ultimatum à la France  lui sommant de quitter le territoire africain sous peine de guerre sur son territoire en Europe

 

Et comme la France ne dispose d’aucun soutien dans cette folle entreprise impérialiste, elle devra s’exécuter comme en 1954 sur le Canal se Suez (Egypte).

 

Ainsi aura pris fin une nouvelle tentative  de colonisation de l’Afrique...

 

...et surtout l’emballement d’un conflit mondial dont la France aurait tout à perdre pour son peuple.

 

PME... prération miltaire élémentaire

PMS...préparation militaire supérieure

 

https://www.youtube.com/watch?v=gXZVhKvvMVU

 

 Les contradictions de la Guadeloupe contemporaine                

Africains afro descendants ou cari-guadeloupéens

Il se trouve que périodiquement, ce (faux) débat sur notre rapport à l’Afrique revient sur le devant de la scène. Il prend même parfois des proportions totalement inattendues et un ton si passionnel qu’on se pose des questions sur la lucidité ( a -lucidité ?) de ceux qui agitent ces questions.

On le sait, près de 90% de la population guadeloupéenne, est afro descendante, c’est une évidence, que personne ne peut nier; même si certains (ils sont de plus plus rares) la renie.

Quand se pose alors la problématique de « notre africanité, » se pose en corollaire presqu’aussitôt, avec une étonnante acuité, une autre qui concerne la Traite Négriére Transatlantique (TNT).

Question récurrente : Pendant la TNT les africains ont ils oui ou non participé à la vente des esclaves ?

Sur cette question, il me semblai qu'une réponse négative suffisait à clore une fois pour toute ce débat. Hélas, non. il se trouve que certains guadeloupéens, martiniquais,… éprouvent encore en 2014, le besoin d’affirmer avec force une sorte d’africanité matricielle.

On en revient alors à des thèses négristes, afro centristes, africanistes, qui sont à bien considérer comme une sorte de passeport pour tous ceux qui ont encore besoin de s’affirmer »authentiques » au regard de « l’autre »


On convoque alors les ancêtres, les égyptiens, mais de préférence les pharaons, on re découvre avec un enthousiasme béat , les empires de l’Afrique pré coloniale. : Royaume du Ghana, Royaume du Mali, Royaume du Kongo, du Benin, du Songhai pour ne citer que les plus illustres.

Et nous voila, partis en re -conquête dans la machine explorer le temps passé.

Mais s’il semble nécessaire qu’un afro descendants, de la Guadeloupe, de La Jamaïque, du Brésil, ou des Etas Unis, se doit de savoir ce que furent ces royaumes, et ces civilisations d ’avant l’arrivée des prédateurs européens ;mais il n’en faut pas non plus que la plongée dans nos racines devienne le seul but d’une vie.

Il est peut être même bon, de (re) lire « Nation Négrés et Cultures » de Cheik anta Diop, ou « Peaux noirs noires et masques blancs", de Fanon ; encore que dans la situation qui est la notre actuellement « Les Damnés de la terre » soient d’une plus grande « nécessité »

Mais devons nous dans cette quête identitariste en arriver à gommer comme; le font certains de ces africanistes, la situation actuelle de la Guadeloupe ?

Aucun culte néo africain, aucune quête néo africaniste, aucune bataille rangée sur l’histoire de la TNT ne fera de nous les africains d’outre mer, plus africains que les africain d'Afrique Il faut donc en finir avec ce mythe d'un éternel retour


Car la question centrale qui se pose aujourd’hui aux 90% de guadeloupéens afro descendants n’est pas que la quête d’un passé africain, fut il glorieux?

La Guadeloupe d’aujourd’hui avec ses contradictions, ses problèmes actuels, ses difficultés économiques, son mal développement, la pwoftasyon ne doit pas en aucun cas disparaitre sous une néo africanitude qui peut très vite devenir folklorisante, si on la pousse à l’extrême

De plus, les guadeloupéens ont aussi à s’inscrire dans leur environnement immédiat ;
Ce n’est pas l’Afrique, mais bien la Caraïbe.

Il me semble que cette néo africanophilie, rejoint sur bien des points la ré indianisation de guadeloupéens d’origine indienne.

A ce rythme là, demain les Saintois vont vouloir se normandiser, les quelques guadeloupéens d’ascendance kalina, vont vouloir eux aussi se ré -amérindianiser...

O nou kay avè sa ?

Depuis l’arrivée de 1ers nègres esclaves, des siècles sont passés nous avons du bien que colonisés,, construire avec les outils disponibles une culture guadeloupéenne.

Elle i a gardé les traces de nos origines, mais a du très vite apprendre à vivre avec -celles des autres composantes de notre peuple.

Si on ne s'arrêtait que sur le culinaire, on noterait que la traditionnelle Soup a Kongo que nous apprécions tant mais qui n’a rien de « Kongo est au même titre que le » konlonbo indien », ou le chodo d’origine anglaise, des marqueurs de nos identités multiples.

Demandez à un guadelouoéen, quel est son plat national ?


Notre musique nationale le ka est afro descendante, mais que dire du quadrille ? Notre créole a base lexicale française, charrie une foule de mots picards, normands, amérindiens, ou tamouls éléments constitutifs de notre langue créole.

Une "linguiste afro centriste a a m^me dans un incroyable délire faire du creole une langue africaine...

Et en dépit de tous ces races d’une lointaine et mythique Afrique, nous vivons dans la Caraïbe, qui n’est pas l’Afrique.

Il est très important que la quête cette d'une Afrique lointaine et perdue, ne nous égare loin de notre sol national qui est et demeure la Guadeloupe.

Et puis,on le sait, notre néo africanitude n'a jamais dérangé le colonialisme français, tant que notre combat principal ne se limite qu'a ces questions d'Afrique, le colon est tranquille.

D'autant certains de ces pays, sont encore sous la botte néo coloniale...

Loin de Gorée, cette terre st devenue notre il faudra tôt ou tard la libérer de l‘emprise du colon.Sans rien renier, assumons nous: Un jeune peuple né dans la colonisation et vivant dans la Caraïbe.

Danik I Zandwonis

Informations supplémentaires

viagra bitcoin buy