Cialis accept btc
MOI2

Le point de vue de Léonce  Lebrun

 

Colonisation, immigration, terrorisme

 

Colonisation, immigration, terrorisme, s’adresse à la même mouvance des minorités ethniques, victime de l’exploitation de l’homme par l’Homme

La colonisation

 

On sait par définition que le Français indo- européen n’est pas très porté par la connaissance de l’Histoire, pas plus que la géographie constituée par la connaissance de l’espace terrien où chacun vit.

 

Demandez à l’homme de la rue de situer la position de Melbourne ( Australie) il vous enverra  en Suède.

 

Au touriste français  indoeuropéen de passage sur un territoire de la Caraïbe, il vous fera état de nos colonie, toujours ce critère de possession, ignorant qu’une loi de 1946 a modifié la donne.

 

En tout cas  dans son subconscient il n’a pas oublié quel était le rôle de la possession de territoires acquis par la ruse la force, que les autochtones étaient privés de liberté d’aller et venir, alors que les richesses du pays occupé étaient pillées au service de l‘économie de l’occupant.

 

Et nous avons un immense espace africain, des zones du Pacifique (Tahiti, Knaki) des territoires de la Caraibe( Martinique  Guadeloupe, Haïti jus qu’en 1804,  de l’Amérique du Sud (Guyane) de l’Océan indien ( Réunion Mayotte)

 

Toute cette politique était axée sur le pillage des richesses minières et autres, et la domination des hommes au service du colonisateur (guerres 1914 -1918, 1940-1945, guerres coloniales d’Indochine  et d’Algérie

 

L’immigration

 

C’est le fait de se déplacer individuellement ou collectivement d’un pays ou continent pour des raisons multiples.

 

D’aucuns feront état de motifs économiques alors que d’autres avanceront des motifs politiques d’insécurité, de non respect des droits de l’Homme.

 

Cette problématique est très sensible en France et donne lieu à des débats et des propos incongrus

 

Quoi qu’il en-soit, l’immigration qui touche particulièrement les ressortissants africains de L’Ouest du Continent, doit être considérée comme un échec totale de la colonisation, mis à la charge de la France.

 

Car pour bien comprendre ce drame, il convient de revenir sur le mode de colonisation française basée sur l’assimilation de masses colonisées

 

A ces masses rien n’a été inculqué, comme des notions de responsabilité, du goût de l’entreprise, du rôle de la vie politique et donc des choix.

 

C’était  pour l’Administration française une bande de demeurés assignés à la servitude du  maître sans espoir  d’évolution vers plus de Dignité.

 

Et donc en  1960, année de début des indépendantes octroyées à certains territoires du Continent , la France régnait sur une tutelle de 110 millions d’indigènes

 

Pas mal comme Nation des droits de l’Homme, on a la force et la mitraille pour imposer sa loi en terre étrangère.

 

Et donc avec ces indépendances octroyées nous avons trouvé à la tête des affaires, des hommes corrompus, incompétents mais faisant tout pour plaire au maitre européen

 

Ces populations sans repère; débousolées n'ont qu’une solution fuir leur pays pour grossir la masse des sans papiers en France et ailleurs.

 

https://www.youtube.com/watch?v=9AjkUyX0rVw

 

Prochainement... Le terrorisme

Panique dans les colonies

 

Depuis plus d’un mois, l’équipe d’AFCAM , a livré un combat technique sans merci contre le piratage informatique, pour assurer le maintien et la poursuite de l’œuvre héroïque de ce site sur le PAT, ( paysage audiovisuel de la toile) modification profonde des logiciels d’application, changement de décors  en chantier et, probablement de serveur en fin de contrat d’hébergement, et vous découvrez ce jour le nouveau visage de cet outil, dont à ce sujet je laisse la parole à un internaute européen…

… « « Cher Monsieur Lebrun bonjour, à défaut de vous détruire physiquement, vos adversaires non identifiés s’en prennent à un symbole fort que vous portez depuis des années avec brio , sans langue bois ,courage et fermeté…

… « « Dans ce pays vous n’êtes pas à la recherche d’un strapontin politique pour satisfaire le piège médiocre de la diversité, cela se saurait et ne serait d’aucune utilité pour la conquête de la dignité de ce Monde Noir en terre occidentale…

… « « Martiniquais, d’origine antillaise, pardon caribéenne, vous défendez avec intelligence vos racines africaines, en donnant un sens au qualificatif  "Nègre", signe de conquête pour les femmes et les hommes de votre race…

… « « Evidemment ce langage fort de vérité et de prémonition, ne convient pas à certains occidentaux, enfermés dans leur certitude d’être les maîtres du monde, une fausse position à laquelle vous subodorez  à juste titre la fin à terme, comme jadis ROME, avec l’arrivée d’une autre AFRIQUE libérée de la main mise de l’Occident…etc. etc.

…Si vous étiez sans intérêt et votre site, insignifiant, vous ne seriez pas attaqué avec autant de violence virtuelle, et comme moi vous êtes chrétien, alors que l’Eternel vous garde encore longtemps sur notre Terre… » » Fin de citation

J'ajoute pour ma part, que la dénonciation sans relâche des incohérences verbales, telles que "Racisme et Antisémitisme", l'utilisation abusive de concepts comme "communautarisme" qui vise pour l'essentiel les organisations afro caribéennes et maghrébines, trouve un échos plus que favorable auprès d'une certaine opinion, alors d'autres se sentent atteints dans leur supériorité raciale...alors que les politiciens de tous bords, se rassurent, je ne lâcherai pas le morceau tant que l'oxygène me sera concédé..

Mais revenons à l’objet de ce message que j’ai intitulé…Panique dans les colonies…

Effectivement il y a cinq ans de Janvier à Avril 2009, un mouvement de contestation s’installait sur les territoires d’abord de la Guyane puis les îles caribéennes de  Guadeloupe la Martinique et celle de l’Océan indien  la Réunion…sur fond de coût du carburant et de la vie chère…

A l’évidence une grève de plus de quarante jours qui a conduit un certain média européen à proclamer urbi orbi que « « ces gens là voulaient leur indépendance » » une analyse fumeuse que j’ai en son temps qualifiée d’imbécile, car nous étions placés comme à l’accoutumée dans un « « mouvement du ventre » » que la suite politique m’aura donné raison..

Cependant de Paris, l’Exécutif dépêchait sur le terrain des éléments de forces spéciales pour assurer «la protection des békés de la Martinique », comme les expatriés en terre de l’ouest africain…un communautarisme assumé, un arpartheid consenti en "département dit outre-mer"...

A Lyon, je pris la tête d’un collectif de soutien de nos compatriotes en lutte, ce qui me valut une offre de protection policière en raison de mes aptitudes de tribun dans les fins de parcours de soutien , alors que politiquement pour circonscrire ce pseudo feu indépendantiste le Pouvoir lançait l’opération…Etats généraux de l’Outre Mer…aux frais du contribuable qui à ma connaissance et à ce jour a accouché d’une souris...

Notons qu’au titre de ma contribution, j’avais avancé l’idée d’une modification de la Constitution de 1958 ayant donné naissance de la Ve République, par la création d’une Fédération, avec l’Etat fédéral en Europe,

 -des Etats en terre caribéenne (Martinique, Guadeloupe)

 -un Etat en Amérique du Sud, la Guyane et

 -des Etats dans l’Océan Indien, la Réunion et Mayotte,

... avec pour ces territoires disposant de larges prérogatives politiques et de gestion, mais cependant le maintien du contrôle à postériori de la Cour des Comptes, de la tutelle du Conseil d’Etat et la Cour de Cassation au titre d’une cohérence de la jurisprudence fédérale.

Oui, mais vous avez dit…La République une et indivisible... alors…

Mais je ne voudrais pas laisser la scène sans évoquer HAITI, Haïti première nation nègre, dont les valeureux enfants ont arraché leur souveraineté et indépendance, les armes à la main depuis le 1è Janvier 1804…

C’est donc le 210 è anniversaire de cet évènement pour lequel j’ai proposé que le l0 Mai 2014 prochain soit un spécial Haïti à l’occasion duquel sera évoqué l’Histoire de cette Nation, petite par la taille, mais immense par le symbole pour le Monde Nègre...

Une Nation au regard  de laquelle certains occidentaux ont tout mis en œuvre, pour démontrer qu’à travers ses vicissitudes, les Nègres étaient incapables de s’assumer…à l’exemple des dirigeants de l’Afrique de l’Ouest, alors qu’en terre caribéenne, martiniquaise , guadeloupéenne, nos frères immigrés haïtiens sont traités de « sal nègre » oubliant les uns et les autres que nos ancêtres ont voyagé dans les mêmes bateaux négriers en partance de l'Afrique…

Vous avez dit... big bang cérébral…

 Léonce Lebrun

Informations supplémentaires

viagra bitcoin buy