Cialis accept btc
MOI2

Le point de vue de Léonce  Lebrun

 

Colonisation, immigration, terrorisme

 

Colonisation, immigration, terrorisme, s’adresse à la même mouvance des minorités ethniques, victime de l’exploitation de l’homme par l’Homme

La colonisation

 

On sait par définition que le Français indo- européen n’est pas très porté par la connaissance de l’Histoire, pas plus que la géographie constituée par la connaissance de l’espace terrien où chacun vit.

 

Demandez à l’homme de la rue de situer la position de Melbourne ( Australie) il vous enverra  en Suède.

 

Au touriste français  indoeuropéen de passage sur un territoire de la Caraïbe, il vous fera état de nos colonie, toujours ce critère de possession, ignorant qu’une loi de 1946 a modifié la donne.

 

En tout cas  dans son subconscient il n’a pas oublié quel était le rôle de la possession de territoires acquis par la ruse la force, que les autochtones étaient privés de liberté d’aller et venir, alors que les richesses du pays occupé étaient pillées au service de l‘économie de l’occupant.

 

Et nous avons un immense espace africain, des zones du Pacifique (Tahiti, Knaki) des territoires de la Caraibe( Martinique  Guadeloupe, Haïti jus qu’en 1804,  de l’Amérique du Sud (Guyane) de l’Océan indien ( Réunion Mayotte)

 

Toute cette politique était axée sur le pillage des richesses minières et autres, et la domination des hommes au service du colonisateur (guerres 1914 -1918, 1940-1945, guerres coloniales d’Indochine  et d’Algérie

 

L’immigration

 

C’est le fait de se déplacer individuellement ou collectivement d’un pays ou continent pour des raisons multiples.

 

D’aucuns feront état de motifs économiques alors que d’autres avanceront des motifs politiques d’insécurité, de non respect des droits de l’Homme.

 

Cette problématique est très sensible en France et donne lieu à des débats et des propos incongrus

 

Quoi qu’il en-soit, l’immigration qui touche particulièrement les ressortissants africains de L’Ouest du Continent, doit être considérée comme un échec totale de la colonisation, mis à la charge de la France.

 

Car pour bien comprendre ce drame, il convient de revenir sur le mode de colonisation française basée sur l’assimilation de masses colonisées

 

A ces masses rien n’a été inculqué, comme des notions de responsabilité, du goût de l’entreprise, du rôle de la vie politique et donc des choix.

 

C’était  pour l’Administration française une bande de demeurés assignés à la servitude du  maître sans espoir  d’évolution vers plus de Dignité.

 

Et donc en  1960, année de début des indépendantes octroyées à certains territoires du Continent , la France régnait sur une tutelle de 110 millions d’indigènes

 

Pas mal comme Nation des droits de l’Homme, on a la force et la mitraille pour imposer sa loi en terre étrangère.

 

Et donc avec ces indépendances octroyées nous avons trouvé à la tête des affaires, des hommes corrompus, incompétents mais faisant tout pour plaire au maitre européen

 

Ces populations sans repère; débousolées n'ont qu’une solution fuir leur pays pour grossir la masse des sans papiers en France et ailleurs.

 

https://www.youtube.com/watch?v=9AjkUyX0rVw

 

Prochainement... Le terrorisme

La conquête

 

Un vent de panique traverse l’Occident, en particulier ces nations, anciennes puissances colonialistes et impérialistes, qui observent avec un regard dubitatif ces révoltes par-ci par là ,sous couvert de démocratie, de peuples à la recherche d’un illusoire profit de bien être et de liberté.

 Au titre de ce pseudo cataclysme politique, l’Afrique en tant que Nation pourrait être tentée de prendre le train de la souveraineté pour asseoir définitivement ses ambitions  de

 grande puissance du 21è siècle

 Ce serait donc la fin des pré carrés et de la domination post coloniale qui autorisent certains pays à maintenir sans scrupule une main mise sur la politique, la diplomatie,  la sécurité avec vente d’armes lourdes à crédit, l’économie… etc., avec l’active complicité de dirigeants formés culturellement et mentalement hors du Continent, et dont on peut se demander, sont-ils vraiment des Africains, tout simplement des Nègres conquérants.

 Mais  ce n’est pas si simple si l’on se réfère à la pensée de Césaire Aimé mainte fois réitérée ces derniers temps…

 …Ami, si tu ne sais pas où tu vas, saches d’où tu viens… et j’ajouterai, …n’entreprends pas ce que tu ne dois pas faire…

Effectivement, prenons la situation de la Côte d’Ivoire, qui ne concerne pas seulement les ressortissants de ce  territoire africain, mais tous les Nègres de la Planète ; si ses dirigeants avaient compris ce qu’il ne faut pas faire…

… le président sortant aurait intégré dans son conscient que …les hommes devraient savoir quand ils sont vaincus…

… le vainqueur virtuel, que les élections se gagnent dans les unes, et non par la force des armes de nations étrangères, dont certaines pensent bien en tirer un  profit de ce drame épouvantable. Oui, il aurait dû démissionner, et organiser  un nouveau scrutin qui eût pu voir émerger de nouveaux responsables panafricanistes

Car, et c’est là que réside tout le drame africain, ces hommes ont vécu à l’extérieur du Continent, pétris de connaissances et d’expérience, mais inaptes à une application rationnelle sur le terrain, parce que ce ne sont pas des Africains, mais des négrillons à la solde de l’étranger.

Et pour preuve, quel que soit le vainqueur des urnes en Côte d’Ivoire, la diplomatie du pré carré n’aura pas  disparu, avec en prime la présence de ces expatriés, dont on peut se poser des questions, sur l’utilité de leur maintien en terre africaine, alors que de jeunes africains viennent renforcer la horde des sans papiers en Europe.

En vérité, seul un esprit de conquête, une mentalité de conquérant habitée par tous les Africains, de quelle que situation, pourra faire connaître à l’Afrique un autre destin que celui de la soumission.

Léonce Lebrun

Informations supplémentaires

viagra bitcoin buy