Cialis accept btc
MOI2

Le point de vue de Léonce  Lebrun

 

Colonisation, immigration, terrorisme

 

Colonisation, immigration, terrorisme, s’adresse à la même mouvance des minorités ethniques, victime de l’exploitation de l’homme par l’Homme

La colonisation

 

On sait par définition que le Français indo- européen n’est pas très porté par la connaissance de l’Histoire, pas plus que la géographie constituée par la connaissance de l’espace terrien où chacun vit.

 

Demandez à l’homme de la rue de situer la position de Melbourne ( Australie) il vous enverra  en Suède.

 

Au touriste français  indoeuropéen de passage sur un territoire de la Caraïbe, il vous fera état de nos colonie, toujours ce critère de possession, ignorant qu’une loi de 1946 a modifié la donne.

 

En tout cas  dans son subconscient il n’a pas oublié quel était le rôle de la possession de territoires acquis par la ruse la force, que les autochtones étaient privés de liberté d’aller et venir, alors que les richesses du pays occupé étaient pillées au service de l‘économie de l’occupant.

 

Et nous avons un immense espace africain, des zones du Pacifique (Tahiti, Knaki) des territoires de la Caraibe( Martinique  Guadeloupe, Haïti jus qu’en 1804,  de l’Amérique du Sud (Guyane) de l’Océan indien ( Réunion Mayotte)

 

Toute cette politique était axée sur le pillage des richesses minières et autres, et la domination des hommes au service du colonisateur (guerres 1914 -1918, 1940-1945, guerres coloniales d’Indochine  et d’Algérie

 

L’immigration

 

C’est le fait de se déplacer individuellement ou collectivement d’un pays ou continent pour des raisons multiples.

 

D’aucuns feront état de motifs économiques alors que d’autres avanceront des motifs politiques d’insécurité, de non respect des droits de l’Homme.

 

Cette problématique est très sensible en France et donne lieu à des débats et des propos incongrus

 

Quoi qu’il en-soit, l’immigration qui touche particulièrement les ressortissants africains de L’Ouest du Continent, doit être considérée comme un échec totale de la colonisation, mis à la charge de la France.

 

Car pour bien comprendre ce drame, il convient de revenir sur le mode de colonisation française basée sur l’assimilation de masses colonisées

 

A ces masses rien n’a été inculqué, comme des notions de responsabilité, du goût de l’entreprise, du rôle de la vie politique et donc des choix.

 

C’était  pour l’Administration française une bande de demeurés assignés à la servitude du  maître sans espoir  d’évolution vers plus de Dignité.

 

Et donc en  1960, année de début des indépendantes octroyées à certains territoires du Continent , la France régnait sur une tutelle de 110 millions d’indigènes

 

Pas mal comme Nation des droits de l’Homme, on a la force et la mitraille pour imposer sa loi en terre étrangère.

 

Et donc avec ces indépendances octroyées nous avons trouvé à la tête des affaires, des hommes corrompus, incompétents mais faisant tout pour plaire au maitre européen

 

Ces populations sans repère; débousolées n'ont qu’une solution fuir leur pays pour grossir la masse des sans papiers en France et ailleurs.

 

https://www.youtube.com/watch?v=9AjkUyX0rVw

 

Prochainement... Le terrorisme

Une parfaite incohérence

 

Décidément, le microcosme parisien de la Caraïbe ne lâche pas le morceau, enlevant les doutes à celles et ceux qui ont cru que nos compatriotes étaient des demeurés, comme en fait foi le message tombé dans ma boîte, qu’après examen je procède à la diffusion, sans ajouter de commentairen le conenu étant plus qu'explicite...

 

En particulier ils ne comprennent pas qu’une association prenant des allures de structure officielle occupe pour ses activités, en couverture de manoeuvres politiciennes, les locaux de la Collectivité publique...

 

     - Ministère de l’Outre –mer  de la rue Odinot en Février 2015

      -Préfecture du Rhône ce 15 Avril - avec des invitations en catimini pour la petite histoire,   que très probablement je n’aurais pas honorée-…

 

Il est constant en effet que les associations quelles qu’elles soient, sont des structures privées qui en tout état de cause sont régies par le principe de l’égalité de traitement, pour ne pas fausser les règles de fonctionnement..

 

Mais je laisse à nos amis parisiens le suivi de cette affaire relevant de la politique de bas étage...

 

Pour ma part, je suis doublement troublé par les prétentions d’une association déclarée indument   représentative, qui exige la suppression du mot race dans la Constitution de 1958, pour le remplacer par quoi, du n'importe quoi...

 

Troublé en ma qualité de juriste, dont à juste titre je rappelle que nous sommes dans un Etat de droit, que la modification de quelle que nature du texte fondamental relève du législateur - texte identique Assemblée Nationale, Sénat-.

Puis soumis au vote du Congrès réuni à Versailles, ou à référendum à la discrétion du Pouvoir politique en place, avec les riques qu'il encoure en pleine période d'impopularité...

Une opération donc extrêment compliquée , couteuse pour les finances publiques,sans résultat tangible...

 

Et donc avancer une telle prétention pour plaire à des adhérents  non avertis ,relève d’une ignorence absolue du fait politico-juridique, de la fumisterie et de la mystification imbécile, tendant à faire croire que l'on est utile pour les problématiques de notre diaspora.

 

Troublé en ma qualité de Nègre, car quand on entre dans cette démarche, qu'aucun parti responsable, aucun politicien ne suggère, il est évident que l’on a honte de son environnement racial, honte d’appartenir à cette grande famille de la Négritude...

 

Qu’en conséquence, l' utilisation de la mouvance caraïbéenne, ou d'autres ethnies proches pour des objectifs douteux, relève de l’escroquerie intellectuelle,  de la manipulation de personnes éloignées des magouilles et des méandres de la politique politicienne...

Qu'on devrait se retirer...

 

Léonce Lebrun

Informations supplémentaires

viagra bitcoin buy