Cialis accept btc
MOI2

Le point de vue de Léonce  Lebrun

 

Colonisation, immigration, terrorisme

 

Colonisation, immigration, terrorisme, s’adresse à la même mouvance des minorités ethniques, victime de l’exploitation de l’homme par l’Homme

La colonisation

 

On sait par définition que le Français indo- européen n’est pas très porté par la connaissance de l’Histoire, pas plus que la géographie constituée par la connaissance de l’espace terrien où chacun vit.

 

Demandez à l’homme de la rue de situer la position de Melbourne ( Australie) il vous enverra  en Suède.

 

Au touriste français  indoeuropéen de passage sur un territoire de la Caraïbe, il vous fera état de nos colonie, toujours ce critère de possession, ignorant qu’une loi de 1946 a modifié la donne.

 

En tout cas  dans son subconscient il n’a pas oublié quel était le rôle de la possession de territoires acquis par la ruse la force, que les autochtones étaient privés de liberté d’aller et venir, alors que les richesses du pays occupé étaient pillées au service de l‘économie de l’occupant.

 

Et nous avons un immense espace africain, des zones du Pacifique (Tahiti, Knaki) des territoires de la Caraibe( Martinique  Guadeloupe, Haïti jus qu’en 1804,  de l’Amérique du Sud (Guyane) de l’Océan indien ( Réunion Mayotte)

 

Toute cette politique était axée sur le pillage des richesses minières et autres, et la domination des hommes au service du colonisateur (guerres 1914 -1918, 1940-1945, guerres coloniales d’Indochine  et d’Algérie

 

L’immigration

 

C’est le fait de se déplacer individuellement ou collectivement d’un pays ou continent pour des raisons multiples.

 

D’aucuns feront état de motifs économiques alors que d’autres avanceront des motifs politiques d’insécurité, de non respect des droits de l’Homme.

 

Cette problématique est très sensible en France et donne lieu à des débats et des propos incongrus

 

Quoi qu’il en-soit, l’immigration qui touche particulièrement les ressortissants africains de L’Ouest du Continent, doit être considérée comme un échec totale de la colonisation, mis à la charge de la France.

 

Car pour bien comprendre ce drame, il convient de revenir sur le mode de colonisation française basée sur l’assimilation de masses colonisées

 

A ces masses rien n’a été inculqué, comme des notions de responsabilité, du goût de l’entreprise, du rôle de la vie politique et donc des choix.

 

C’était  pour l’Administration française une bande de demeurés assignés à la servitude du  maître sans espoir  d’évolution vers plus de Dignité.

 

Et donc en  1960, année de début des indépendantes octroyées à certains territoires du Continent , la France régnait sur une tutelle de 110 millions d’indigènes

 

Pas mal comme Nation des droits de l’Homme, on a la force et la mitraille pour imposer sa loi en terre étrangère.

 

Et donc avec ces indépendances octroyées nous avons trouvé à la tête des affaires, des hommes corrompus, incompétents mais faisant tout pour plaire au maitre européen

 

Ces populations sans repère; débousolées n'ont qu’une solution fuir leur pays pour grossir la masse des sans papiers en France et ailleurs.

 

https://www.youtube.com/watch?v=9AjkUyX0rVw

 

Prochainement... Le terrorisme

Des dîners spéciaux

 

Les médias nous informent que se tient ici ou là un dîner à dimension national ou local, un dîner à l’occasion duquel les hommes politiques de tous bords invités se pressent d’être présents sous peine d’être taxée d’anti….

Précisément à l’occasion d’un diner, ayant enregistré de nombreuses défections, certains invités pour justifier leur participation, ont fait publier un communiqué, dans lequel en ma qualité de Nègre, je retiens ce passage essentiel…par amitié pour la communauté…

Etrange, s’agit il de la communauté anglo saxonne, prussienne, chrétienne, protestante maçonne, que sais-je, non vous n’y êtes, non !!! Ce sont des nationaux, qui pour certains bénéficient d’un privilège exorbitant que constitue la double nationalité, qui peuvent contester et remettre en cause l’autorité de la chose jugée…

Oui vous avez compris, il s’agit d’une forme particulière du communautarisme, accepté toléré et caressé dans le sens du poil, dont je ne connais pas d’exemple en particulier.

Mais alors, pourquoi cette dénonciation, cette condamnation virulente, droite gauche, du fait communautariste, qui menacerait les fondements de la République… Rien que ça

Au fait qu’est ce que ce communautarisme si décrié… qui est visé, et dans quelle démarche machiavélique… Ce sera le sujet de mon prochain message.

Et vous retrouvez ci après le top 5 à l’affiche surwww.afcam.org pour Février 2010, avec une prorogation de L’Afrique en raison du contexte historique de la présente année, et surtout Haïti

Haïti, berceau historique de la Liberté dans la Caraïbe.

Haïti dans le malheur, dans la misère, certes, dont nous connaissons les causes historiques, mais une nation dont son peuple peut être fier de son Histoire.

En effet dès 1790, à Saint Domingue est lancé le vent de la révolte des esclaves, qui obligera la Convention en Europe a décrété la fin de l’exploitation de l’Homme par l’homme, un certain Février 1794.

Cependant, il était trop difficile de se séparer de cette belle et productrice colonie, alors Napoléon Bonaparte entrepris cette expédition punitive qui allait être fatale à la puissance coloniale, à l’occasion de ces mémorables journées de combat de Novembre 1803…qui auront conduit plus tard à la création, la naissance de la première nation Nègre, la seule à ma connaissance, à arracher son indépendance les armes à la main, c’était un certain 1er Janvier 1804.

Par la suite l’Occident mit tout en œuvre pour punir ce crime de lèse majesté, cette arrogance, faisant de Haïti un laboratoire de misère, de pauvreté, et d’instabilité politique, pour démontrer que les Nègres étaient incapable de s’assumer.

Que mes frères de la Guadeloupe et la Martinique se souviennent dans leur analyse au regard du peuple haïtien

Léonce Lebrun

Informations supplémentaires

viagra bitcoin buy