Cialis accept btc
MOI2

Le point de vue de Léonce  Lebrun

 

Colonisation, immigration, terrorisme

 

Colonisation, immigration, terrorisme, s’adresse à la même mouvance des minorités ethniques, victime de l’exploitation de l’homme par l’Homme

La colonisation

 

On sait par définition que le Français indo- européen n’est pas très porté par la connaissance de l’Histoire, pas plus que la géographie constituée par la connaissance de l’espace terrien où chacun vit.

 

Demandez à l’homme de la rue de situer la position de Melbourne ( Australie) il vous enverra  en Suède.

 

Au touriste français  indoeuropéen de passage sur un territoire de la Caraïbe, il vous fera état de nos colonie, toujours ce critère de possession, ignorant qu’une loi de 1946 a modifié la donne.

 

En tout cas  dans son subconscient il n’a pas oublié quel était le rôle de la possession de territoires acquis par la ruse la force, que les autochtones étaient privés de liberté d’aller et venir, alors que les richesses du pays occupé étaient pillées au service de l‘économie de l’occupant.

 

Et nous avons un immense espace africain, des zones du Pacifique (Tahiti, Knaki) des territoires de la Caraibe( Martinique  Guadeloupe, Haïti jus qu’en 1804,  de l’Amérique du Sud (Guyane) de l’Océan indien ( Réunion Mayotte)

 

Toute cette politique était axée sur le pillage des richesses minières et autres, et la domination des hommes au service du colonisateur (guerres 1914 -1918, 1940-1945, guerres coloniales d’Indochine  et d’Algérie

 

L’immigration

 

C’est le fait de se déplacer individuellement ou collectivement d’un pays ou continent pour des raisons multiples.

 

D’aucuns feront état de motifs économiques alors que d’autres avanceront des motifs politiques d’insécurité, de non respect des droits de l’Homme.

 

Cette problématique est très sensible en France et donne lieu à des débats et des propos incongrus

 

Quoi qu’il en-soit, l’immigration qui touche particulièrement les ressortissants africains de L’Ouest du Continent, doit être considérée comme un échec totale de la colonisation, mis à la charge de la France.

 

Car pour bien comprendre ce drame, il convient de revenir sur le mode de colonisation française basée sur l’assimilation de masses colonisées

 

A ces masses rien n’a été inculqué, comme des notions de responsabilité, du goût de l’entreprise, du rôle de la vie politique et donc des choix.

 

C’était  pour l’Administration française une bande de demeurés assignés à la servitude du  maître sans espoir  d’évolution vers plus de Dignité.

 

Et donc en  1960, année de début des indépendantes octroyées à certains territoires du Continent , la France régnait sur une tutelle de 110 millions d’indigènes

 

Pas mal comme Nation des droits de l’Homme, on a la force et la mitraille pour imposer sa loi en terre étrangère.

 

Et donc avec ces indépendances octroyées nous avons trouvé à la tête des affaires, des hommes corrompus, incompétents mais faisant tout pour plaire au maitre européen

 

Ces populations sans repère; débousolées n'ont qu’une solution fuir leur pays pour grossir la masse des sans papiers en France et ailleurs.

 

https://www.youtube.com/watch?v=9AjkUyX0rVw

 

Prochainement... Le terrorisme

Antiga et Barbuda

 

 

Géographie

 
Au nord-est de l'archipel de la Caraïbe, Antigua , 280km² et Barbuda , 160km²,  se situent entre la Guadeloupe et les îles de Saint- Christophe et Niévès.
 Antigua culmine au Boggy Peak , 402m , tandis que Barbuda est une île plate protégée par sa barrière de corail, qui consacre une partie de son territoire à la protection des oiseaux, en particulier des frégates. La minuscule île de Redonda, inhabitée, est également une réserve naturelle. Le climat est de type tropical marin.

Population

Les habitants des deux îles descendent pour la majorité des africains amenés au XVIII° siècle, par des colons anglais et des portugais suivant la traite négrière. La population est jeune mais croît peu. Les protestants de rite anglican sont les plus nombreux, la capitale est Saint John’s .

La plupart de la population sont des descendants des esclaves africains employés sur les habitations-sucreries, mais il existe aussi des groupes d'Européens, notablement britanniques et portugais. La langue officielle est l'anglais, mais la plupart des autochtones parlent une langue créole.

 

Les  Antiguayens sont chrétiens, les anglicans ,environ 50 %, étant la plus grande confession.

 

Population ,69 842 habitants ,en 2008. 0-14 ans , 27,97 %,15-64 ans , 67,15 %, + 65 ans , 4,88 %

 

Espérance de vie des hommes , 68 ans en 2001


Espérance de vie des femmes , 73 ans en 2001


Taux de croissance de la pop. , 0,74 % en 2001


Taux de natalité , 19,5 ‰ en 2001


Taux de mortalité ,5,87 ‰ en 2001


Taux de mortalité infantile , 22,33 ‰ en 2001


Taux de fécondité , 2,31 enfants/femme en 2001

Histoire

En 1493, Christophe Colomb passe au large d'une île qu'il baptise Santa Maria la Antigua, habitée depuis 2500 av. J.-C. par des indiens Siboney ou Arawaks. En raison de l'hostilité indienne et du manque d'eau potable, Antigua et sa voisine Barbuda échappent à la colonisation pendant encore un siècle.

En 1632, des colons venus de Saint-Christophe s'installent à Antigua. En 1684, sir Christopher Codrington débarque à Antigua avec l'intention d'y développer à grande échelle la culture de la canne à sucre, puis s'installe à Barbuda.

Au milieu du XVIII° siècle, Antigua est complètement dédiée à cette culture rentabilisée par le travail de milliers d'Africains réduits en  l'état d'esclavage.

En 1784, l'amiral Nelson établit sur cette île, bien située à l'entrée de laCaraïbe, la plus grande base britannique de l'archipel.

 Les années 1940 voient naître un mouvement travailliste mené parV.C. Bird, futur Premier Ministre. En 1967, Antigua, Barbuda et la petite Redonda entrent dans le Commonwealt.

L'indépendance est complète en 1981. Le Premier Ministre estLester Bird, fils de l'instigateur de l'indépendance. Les 17 membres du sénat sont nommés par le gouverneur, représentant de la reine d'Angleterre.

Elle adhéra le 18 juin 1981 à l'Organisation des États de la Caraïbe orientale , OECO.

 Après les élections de mars 1994, le pouvoir passa de Vere Bird à Lester Bird, le fils de ce dernier. Le Parti travailliste avait alors remporté 11 des 17 sièges à pourvoir.

Aux élections de mars 1999, le Parti travailliste gagna un siège supplémentaire et disposa ainsi de 12 sièges. Le Parti progressiste uni ,  United Progressive Party, UPP, , mené par Baldwin Spencer avait obtenu 4 sièges et le Barbuda People's Movement , BPM, un siège.

Barbade

Informations supplémentaires

viagra bitcoin buy