Cialis accept btc
MOI2

Le point de vue de Léonce  Lebrun

 

Le terrorisme

 

 

En ce 21 siècle nous vivons dans un monde de fous, où tous les coups diplomatiques sont servis, mensonges manipulations des masses...

 

...et dans ce tableau peu réjouissant les Occidentaux  sont en pôle position , avec deux nations qui se détachent, Les Etats Unis d’Amérique et la FRANCE de l'Europe

 

Car voici venu le temps des commémorations de tous genres, 11 Septembre 2001, les Etats Unis, 13  Novembre 2015 la  France avec un procès  à grand  renfort  de publicité  et  des médias très actifs.

 

Qu’à travers ces démonstrations hypocrites les Occidentaux veulent passer ce message au Monde, qu’ils ont eu un comportement exemplaire dans leur politique et leur diplomatie, alors que ce sont des lâches mécréants qui les   ont attaqués.

 

Qu’en cette nouvelle forme de guerre peu de moyens sans troupes, qu' ils  ont transformé par dérision en terrorisme, plus facile pour tromper les peuples, alors qu'ils pratiquent des frappes aeriennes, peu recommandables pour la morale et la philosiphe militaire.

 

Allons bon qu’au cours des 20   30 annes écoulés  notre monde a vu passer  entre autres  le massacre du Rwanda Afrique Avri 1 994  avec des interférences plus ou moins directes de Nations européennes,

 

Sans oublier le crise Yougoslave des années 1990 avec une jeune  Nation en pleine prospérité  que j’ai visité, mais que malheureusement des Ets européens  démangaient, ce qui a acconduit à le destruction  de l’oeuvre du Maréchal TITO et la dispersion des populations Serbes, Croates etc, demain l’Histoire nous dira plus.

 

Que les Etas unis ont multiplié les méfais en Amérique du Sud et dans la Caraïbe

 

S’agissant de la FRANCE dont elle occupe une partie de l’Afrique sous prétexte de terrorisme malgré la forte opposition deS populations concernées.

 

Et nous sommes en Mars 2011 avec une France  rongée par une forte affaire de financement libyen dans la campagne présidentielle de 2007 .

Une affaire gênante pour une des partis dans ce pays, alors il n’y a qu’une solution  de faire disparaître un témoin gênant,

 

Et d’ailleurs sans vergogne et suivantLL les excitation d'un pseudo philosophe, la France a décidé d’écraser la Lybie avec le soutien de certains membres de l'OTAN...

 

...dont l’Allemagre et  La Grande Bretagne malgré les recommandations du Conseil de Sécurité e l’ONU portant sur la non utilisation des armes lourdes, au titre d’une opération limitée dans le temps et l’espace.

 

 

Cette offensive de plus de 6 mois a laisser sur le terrain des milliers de victimes et d’orphelins dont personnes ne s’en  soucis, et pour moi tous les Officiers généraux ayant pris part à la campagnes libyenne...

 

...et certains membres du Conseil de sécutité et de l'OTAN que vous les connaissez, auraient dû être arrêtés et traduits pour être juger par la CPI

 

Il est évident que si la Libye avait disposé de l’Arme nucléaire, elle n’aurait pas subi un tel sort, d'où  ma préoccupation que toutes les Nations membres de l'ONU DEVRAIENT DISPOSER DE  CETTE HAUTES TECNOLOGIE POUR ËTRE EN PAIX

 

Et  nous voici  en cette  soirée du  13 Novembre 1915 à Paris, face à un étrange commando, composé de pieds nickelés, embarqués  sans stratégie ni connaissance des combats de rue...

 

...dans une opération qui  a tourné en jus de boudin, tous les assaillants ayant été tués, sauf un qui dan un procès fleuve dira  sa vérité alors que personne n’a en mémoire des victimes  Libyennes

 

Mais un tel spectacle fait le bonheur des charlatans politiens de tous poils

 

Enfin la nouvelle Administration américaine a  décidé de déclassifier des documents top secret à propos du crash du 11 Setembre établi par le FBI ...

 

..où l’on apprend que l’Afghanistan n’avait  aucun  rôle dans ce drame  dont le donneur d’ordre était l’Arabie Saoudite

 

Enfin j’ajoute, q' aussi  spectaculaire que fut les crash du 11  Septembre il n'a en rien apporter des solutions aux problèmes de fond que sont l’arrogance des Occidentaux ...

 

...et une  un économie ultra florissante  sans partage, acquise grâce à l’exploitation des Esclaves africains par les Etats unis,la France et la Grande Bretagne

 

Rome fut grand mais Rome sombra à vous d’ en juger

Prochainement Le Séparatisme

 

https://www.youtube.com/watch?v=U3yFpG2E7JE&list=RDU3yFpG2E7JE&start_radio=1

Guerres d'indépendance

 

Après presque trois siècles d'exploitation économique et d'injustice politique, les colonies de l'Amérique du Sud furent emportées par un puissant mouvement révolutionnaire.

Ce mouvement, dirigé par les créoles et de nature libérale, fut stimulé par la réussite de la révolte des colonies britanniques en Amérique du Nord, et par la révolution française de 1789.


On peut distinguer deux phases dans le mouvement d'indépendance sud-américain. Au cours de la première phase, de
1810 à 1816, seule la vice- royauté de La Plata (aujourd'hui l'Argentine, le Paraguay et l'Uruguay) accéda à l'indépendance.; au cours de la deuxième phase, de 1816 à 1825, les colons se libérèrent totalement de l'Espagne et du Portugal.

Ils bénéficièrent, à partir de 1816, de l'aide discrète et efficace du Royaume-Uni, qui voyait dans l'Amérique du Sud un débouché important pour son commerce. Parmi les dirigeants marquants de cette lutte pour l'indépendance figurent les vénézuéliens Simón Bolívar et Francisco de Miranda, et l'argentin José de San Martin.


Le
25 mai 1810, les créoles de Buenos Aires déposèrent le vice- roi espagnol et établirent un gouvernement provisoire pour les provinces de La Plata. Bien que ce corps politique fût instauré au nom de Ferdinand, l'autorité espagnole directe ne fut pas restaurée.

Le 14 août 1811, les Paraguayens, qui avaient rejeté l'aide de Buenos Aires, proclamèrent leur indépendance vis-à-vis de l'Espagne puis, en 1813, vis-à-vis du gouvernement provisoire.

En 1814, San Martin commença à organiser une armée patriotique dans l'ouest de l'Argentine avec l'intention de libérer le Chili, puis de se diriger par mer vers le Pérou, la première citadelle espagnole de l'Amérique du Sud. Au cours de sa campagne victorieuse de 1817-1818 pour la libération du Chili, San Martin fut grandement aidé par le dirigeant révolutionnaire chilien Bernardo O'Higgins.

Le 12 février 1817, San Martin vainquit l'armée espagnole à Chacabuco, et l'indépendance du Chilifut proclamée le même jour. San Martin se vit offrir la direction du nouveau gouvernement chilien, mais il refusa au profit de Bernardo O'Higgins. Après la défaite de l'armée espagnole à Maipú, le 5 avril 1818, l'indépendance chilienne se confirma. San Martin commença alors à préparer l'attaque du Pérou.


La grande victoire suivante des guerres d'indépendance eut lieu en
Colombie. À la tête d'une armée de patriotes et de soldats de fortune recrutés en Angleterre, Simón Bolívar vainquit les royalistes le 7 août 1819, à la bataille de Boyacá.

Alors que la guerre faisait rage, un congrès réuni à Angostura (aujourd'hui Ciudad Bolívar, au Venezuela) organisa l'État de la Grande-Colombie, comprenant l'audience de la Nouvelle- Grenade, l'actuel Panamá et, à leur libération, le Venezuela et le Quito (Équateur).

Bolívar devint, par la suite, président et dictateur militaire. Bien que l'indépendance du Venezuela fût proclamée le 7 juillet 1811, la colonie fut prise par les royalistes. Bolívar les vainquit à Carabobo le 24 juin 1821, affirmant l'indépendance du Venezuela.

Sous le commandement d'Antonio José de Sucre, un des lieutenants de Bolívar, une armée patriotique vainquit les forces royalistes le 24 mai 1822 et libéra l'Équateur.


Entre-temps, le
7 septembre 1820, San Martin avait débarqué à la tête d'une armée de 6 000 hommes sur la côte péruvienne!; il vainquit au Pichincha les forces royalistes. Il entra dans Lima, la capitale, le 9 juillet 1821.

L'indépendance du Pérou fut proclamée le 28 juillet, mais les forces royalistes contrôlaient toujours la plus grande partie du pays. Aussi, après la victoire de Pichincha, Bolívar et Sucre préparèrent une expédition militaire pour soutenir les patriotes assiégés au Pérou.

Un contingent de lanciers fut défait en 1823, mais Bolívar et Sucre furent victorieux le 6 août 1824 à Junin et, le 9 décembre, Sucre remporta la victoire décisive à Ayacucho.

Bien que les dernières armées royalistes ne fussent expulsées du Pérouqu'en janvier 1826, la bataille d'Ayacucho fut le dernier grand engagement dans la lutte pour la liberté contre l'Espagne.

Le Pérou supérieur accéda à l'indépendance le 5 janvier 1825 et, le 25 août de la même année, fut baptisé Bolivie en l'honneur de son libérateur.

LeBrésil proclama son indépendance vis-à-vis du Portugal le 12 octobre 1822, mais conserva une forme de gouvernement monarchique jusqu'en 1889, date de la fondation de la république.

Problèmes du XIXè siècle

Informations supplémentaires

viagra bitcoin buy