Cialis accept btc
MOI2

Le point de vue de Léonce Lebrun 

  

La Race

 

En pleine déferlante mondiale sur la problématique raciale,  le contexte ne pouvait pas être meilleur pour évoquer le concept de Race  que la France seu lpays des 193 membres  de l’Organisation des Nations Unies (L’ONU) veut voir disparaitre dans les échanges au quotidien, mais le remplacer par quel  stratagème….

 

Car c’est une prétention outrancière, un acte politique, qui veut avoir des conséquences sur le mode de pensée des Africains et autres  Afro descendants, des populations naïves et fragiles écrasées par leur passé d’esclave et de colonisé.

 

Et pour bien cerner la mentalité des Français de l’Europe du 21è siècle il faut avoir en mémoire quelques figures de l’Histoire qui valent mieux qu’un long discours…

 

… nos sommes en 1814 avec le retour de la  Monarchie sensée avoir disparu depuis Janvier 1793 et Louis XVIII est acclamé par un vibrant…Vive le Roi…

 

…mai un an après, 1815 avec le come-back de Napoléon pour  son retour des 100 jours c’est ce même peuple qui le reçoit au cri délirant de  … Vive l’Empereur…

 

Dès cette époque, on relève donc    une population incohérente dans ses choix, versatile, imprévisible et donc faible.

 

Plus de deux siècles  se sont écoulés, on peut multiplier les contorsions les explications saugrenues venant de tout l’échiquier politique pour obsever que ce mode de pensée relevé en 1815 n’a pas changé d’un yotta…

 

Car comment expliquer qu’en, pleine déferlant raciale au 21è siècle on relève des propos hors sol que sont…

 

Racisme, Noir, Blanc, racisme anti blanc, privilège blanc.

Pour mémoire, le vocabulaire « racisme » scandé de nos jours dans toutes les suces est inapproprié, car aucune communauté humaine dans ce pays n’est menacée de destruction en raison de ses caractéristiques physiques ou religieuses.

 

Par contre ce slogan cache une réalité plus méprisable qui est la discrimination raciale, propre à toutes les couches de la société française (les souchistes) dont sont victimes principalement les Africains les Afro descendants et les populations du Maghreb résidant en France…

 

Et donc revisitons l’Histoire du Monde Nègre et sa descente dans l’enfer de l’humiliation.

 

Nous sommes à la fin du XVe siècle, c’est le début de la découverte de nouveaux territoires, Espagnols , Portugais,  Français,  Britanniques s’installent en pays conquis après avoir massacré les premiers occupants, les Indiens, peuples  indociles et rebelles  au travail de terre.

 

 

Et voilà ces Européens partis à la recherche de remplaçants trouvés dans les populations de la côte occidentale africaine, fragiles naïves inaptes à toute résistance armée, qui feront la traversée de l’Atlantique pour être vendus dans les marchés d’esclaves des Amériques et la Caraïbe.

 

Mais l’apparition du concept de Race verra le jour au XVIII è siècle par les écrits et la pensée de certains écrivains et philosophes français qui établiront un dispositif  tendant  à démontrer    la supériorité du monde occidental et la justification de la traite négrière concernant les Africaines de race Nègre et l’établissement de L’Esclave.

 

Espagnols, Portugais , Britanniques pratiquant une stricte surexploitation des territoires colonisés, les Français iront plus loin en se plaçant dans une domestication ( Code Noir )des esclaves afro descendants, par une politique d’assimilation, au résultat catastrophique pour les personnes tombées dans ce piège infernal du big bang cérébral dont les effets désastreux perdurent de nos jours…

 

… dont les  premiers résultats se présenteront en Mai 1802 avec le rétablissement de L’esclavage à la Guadeloupe, une absente totale de résistance de la population du territoire de 90000 âmes à l’époque, malgré les efforts désespérés d’un  certain Colonel Louis Delgres, d’origine martiniquaise pour s’opposer  au Corps. Expéditionnaire de Napoléon Bonaparte…

 

…Alors  qu’à Saint Domingue (devenu Haïti) les troupes armées sous la conduite d’un Toussaint Louverture et de Jean Jacques Dessalines, arrachaient la victoire et la création de l’Etat haïtien, permière Nation  Nègre à conquérir son indépendance les armes à la main, à compter du Premier Janvier 1804;

 

La suite prochainement.

 

https://www.youtube.com/watch?v=IMKe6QVjT84

Si tous les émigrés...

 

Dans nos pays, que nous enseigne-t-on à l'école colonialiste, juste de quoi maîtriser la lecture, l'écriture, et accessoirement le calcul, afin justement de mieux servir le "maître du système".

Alors, dans leur immense majorité, nos compatriotes qui émigrent en France, pour quelque motif, n'éprouvent pas le besoin d'améliorer ces maigres acquis scolaires...

...l'essentiel pour eux étant de satisfaire les besoins primaires, légitime en soit, et de remplir à l'occasion, les boîtes à musique, durant le week-end, du moins pour les plus désœuvrés.

Quand ce phénomène est observé, on tente de comprendre l'extraordinaire déficit de solidarité qui touche nos communautés.

Evidemment, chacun y va de son explication.

Combien de fois n'ai-je pas entendu des absurdités, voire même, lire de grossières inexactitudes.

Tenez, dans la présentation de son programme d'activité, une association de l'agglomération pousse...

...la mauvaise plaisanterie de remettre en cause l'action associative des années 1970 à 1980… on y perd son latin.

Précisément, je suis issu de cette école là, j'en garde une légitime fierté, et c'est grâce à une formation sans faille sur le terrain...

..que je suis devenu en 1995, une voix autorisée sur une antenne de radio.

Les auditeurs assidus de SUN F.M le mercredi de 20 heures à 22 heures , et le samedi à 11h55, tous les 15 jours, en savent quelque chose.

A dessein, j'ai fait état des expressions, école et formation.

Connaissant bien l'Histoire de mon peuple, le contexte peu favorable, et un environnement détestable...

...je ne cesse de répéter à qui veut m'entendre que la vie associative est un combat, aux résultats toujours incertains.

De fait, et pour ma part, une association c'est d'abord et avant tout une excellente école de formation complémentaire, du moins quand on s'en donne la peine.

Dans les années 1970 ,  dès ma sortie du cycle universitaire,et du service miliaire légal...

...je m'enquiers rapidement, de la présence de communautés caribéennes dans la région peu nombreuses à l'époque...

...et je découvris, l'A.G.T.C.G… l'Association Générale des Travailleurs Caribéens et Guyanais ayant par vocation une dimension nationale.

C'était la bonne école, les anciens se souviennent au hasard des noms… que les autres me pardonnent de ne pas les avoir cités.

En particulier et votre serviteur, étions catalogués de "politiciens", j'en suis fier, ce qui me permet aujourd'hui de porter un certain regard sur les hommes et les événements de notre temps...

...qui peut mieux faire dans ma communauté spécifique, qu'il se fasse connaître et nous serons ravis à SUN F.M.

C'était la belle époque, celle de la fraternité , de la vraie convivialité, où les femmes et les hommes acceptaient la compétence et le savoir-faire des autres.

Bien sûr, il y avait des tempéraments différents, c'est normal, et humain.

Mais nous menions un combat sans merci, contre le Colonialisme, et le BUMIDOM, véritable négrier des temps modernes...

...remplacé depuis par l'A.N.T., guère différent dans la conception et dont certains feront n'importe quoi pour mendier ses maigres subventions (soirée du 12 juin 1993).

Puis-je ajouter que nos débats et conférences étaient très attendus, les cours de promotion sociale, très appréciés, bref nous étions fiers d'être des Nègres.

De nos jours, les choses auraient pû être différentes, les associations s'étant multipliées...

...malheureusement beaucoup de dirigeants n'ont pas saisi le sens et la portée de leur mission.

Ce n'est pas parce qu'on est président d'association que la lune vous est donnée, de même que le fait d'organiser du "boudin parti", ou du "punch parti", ne donne pas la dimension régionale.

Amitié, Solidarité, Caraïbe, Guyane,( ASAG) grâce à mon culot, une détermination sans faille, mes compétences propres, mon savoir-faire...

...a organisé les assises de juin 1993, et pourtant je ne lui ai pas reconnue une prétention nationale, suivant le principe qu'une hirondelle ne fait pas le printemps.

Alors, l'échec de la rencontre du 18 février dernier, appelant les associations de l'Emigration...

...à se mettre d'accord sur un minimum de consensus, est le résultat de mentalité médiocre dépourvu d'intérêt.

Le Président de SUN F.M. et excellent animateur, me disait il n'y a pas longtemps... 

- Lénce maintenant que je connais ta communauté, je te connais, tu es très en avance sur ton temps…

Merci de ce satisfécit, grâce à l'A.G.T.C.G, bien entendu..

Je ne puis me contenter de cela, et c'est pourquoi désormais, je mettrai toute la conviction et mon énergie...

...au service de l'édification du mémorial du Nègre, marquant à jamais, notre lourde créance au regard de cette Humanité là.

Léonce Lebrun

Informations supplémentaires

viagra bitcoin buy