Cialis accept btc
MOI2

Le point de vue de Léonce  Lebrun

 

Colonisation, immigration, terrorisme

 

Colonisation, immigration, terrorisme, s’adresse à la même mouvance des minorités ethniques, victime de l’exploitation de l’homme par l’Homme

La colonisation

 

On sait par définition que le Français indo- européen n’est pas très porté par la connaissance de l’Histoire, pas plus que la géographie constituée par la connaissance de l’espace terrien où chacun vit.

 

Demandez à l’homme de la rue de situer la position de Melbourne ( Australie) il vous enverra  en Suède.

 

Au touriste français  indoeuropéen de passage sur un territoire de la Caraïbe, il vous fera état de nos colonie, toujours ce critère de possession, ignorant qu’une loi de 1946 a modifié la donne.

 

En tout cas  dans son subconscient il n’a pas oublié quel était le rôle de la possession de territoires acquis par la ruse la force, que les autochtones étaient privés de liberté d’aller et venir, alors que les richesses du pays occupé étaient pillées au service de l‘économie de l’occupant.

 

Et nous avons un immense espace africain, des zones du Pacifique (Tahiti, Knaki) des territoires de la Caraibe( Martinique  Guadeloupe, Haïti jus qu’en 1804,  de l’Amérique du Sud (Guyane) de l’Océan indien ( Réunion Mayotte)

 

Toute cette politique était axée sur le pillage des richesses minières et autres, et la domination des hommes au service du colonisateur (guerres 1914 -1918, 1940-1945, guerres coloniales d’Indochine  et d’Algérie

 

L’immigration

 

C’est le fait de se déplacer individuellement ou collectivement d’un pays ou continent pour des raisons multiples.

 

D’aucuns feront état de motifs économiques alors que d’autres avanceront des motifs politiques d’insécurité, de non respect des droits de l’Homme.

 

Cette problématique est très sensible en France et donne lieu à des débats et des propos incongrus

 

Quoi qu’il en-soit, l’immigration qui touche particulièrement les ressortissants africains de L’Ouest du Continent, doit être considérée comme un échec totale de la colonisation, mis à la charge de la France.

 

Car pour bien comprendre ce drame, il convient de revenir sur le mode de colonisation française basée sur l’assimilation de masses colonisées

 

A ces masses rien n’a été inculqué, comme des notions de responsabilité, du goût de l’entreprise, du rôle de la vie politique et donc des choix.

 

C’était  pour l’Administration française une bande de demeurés assignés à la servitude du  maître sans espoir  d’évolution vers plus de Dignité.

 

Et donc en  1960, année de début des indépendantes octroyées à certains territoires du Continent , la France régnait sur une tutelle de 110 millions d’indigènes

 

Pas mal comme Nation des droits de l’Homme, on a la force et la mitraille pour imposer sa loi en terre étrangère.

 

Et donc avec ces indépendances octroyées nous avons trouvé à la tête des affaires, des hommes corrompus, incompétents mais faisant tout pour plaire au maitre européen

 

Ces populations sans repère; débousolées n'ont qu’une solution fuir leur pays pour grossir la masse des sans papiers en France et ailleurs.

 

https://www.youtube.com/watch?v=9AjkUyX0rVw

 

Prochainement... Le terrorisme

Vigilance

 

L'actualité va vite, très vite.

Un fait divers, chasse un autre, non moins divers.

Faut-il dans ces conditions ne pas évoquer le meurtre de Marseille, que dis-je, ce lâche assassinat dont a été victime un Comorien, âgé seulement de 17 ans, un crime odieux qu'on ne peut placer en aucun cas dans le contexte d'une campagne électorale plus que médiocre au regard des enjeux.

D'autant plus que nous venons de connaître l'Arrêt de la Cour de Cassation, juridiction suprême, qui confirme dans tous ses attendus le jugement qualifié de raciste de la Cour d'Assise de Nice, dans l'affaire dite de - OMAR - un prévenu marocain.

Bien entendu, en professionnel du droit, il ne s'agit pas pour moi de remettre en cause une décision de justice, les magistrats et le jury -populaire- s'étant, comme on dit, prononcés en toute connaissance de cause, en leur âme et conscience.

Mais, en l'espèce, je ferais preuve de lâcheté, en me camouflant derrière ce jargon juridique.

Car, en fait, ce qui est important, dans les deux affaires citées, assassinat de Marseille et le jugement de Nice, les victimes sont des étrangers non européens, les faits se sont déroulés en France, terre des droits de l'homme nous dit-on, étrange conception en vérité.

Des incidents, entre colleurs d'affiches de camps adverses, il y en a toujours eu ,cela fait partie de la campagne électorale et relève du folklore.

Mais à Marseille, la volonté de tuer un étranger, basané de surcroît, était évidente.

Lors du procès, en cour d'assise, le doute doit profiter à l'accusé.

Mais à Nice, les avocats de la défense, malgré leur talent, n'ont pû renverser la tendance dès lors que leur client était un étranger basané.

Alors, de partout aurait dû monter dans ce pays, -bastion des Droits de l'Homme - des vagues de protestations indignées.

Or qu'a-t-on observé à Lyon à l'occasion des manifestations organisées précisément pour faire connaître à l'opinion publique de ce pays, que les Droits de l'Homme ont un caractère universel, et ne concernent pas uniquement le monde indo européen.

Qu'a-t-on observé, dis-je, et vous l'aurez deviné, une absence totale dans les cortèges, du monde de l'Emigration, de délégations caribéennes, guyanaises réunionnaises ou autre phénomène relevé et dénoncé à juste titre le Dimanche 26 Janvier dernier par une auditrice de race indo européenne à l'émission dédicacée de SUN FM

Chez ces gens là, chère auditrice, on ne fait pas de ploitique

Chez ces gens là, chère auditrice, ce sont les autres qui doivent penser pour eux.

Pour ces gens là, chère auditrice, Frantz FANON a eu, et aura toujours raison, -c'est peau noire et masque blanc-

Mais rassurez-vous, chère auditrice, nous ne sommes pas tous pareils, peu nombreux dans ce pays, nous nous battons avec courage, conviction et détermination.

Tenez, l'homme qui vous parle en ce moment est un Nègre, fier de l'être, qui appellera toujours ses frères de race, à plus de VIGILANCE

Lèonce Lebrun

Informations supplémentaires

viagra bitcoin buy