Cialis accept btc
MOI2

Le point de vue de Léonce  Lebrun

 

Colonisation, immigration, terrorisme

 

Colonisation, immigration, terrorisme, s’adresse à la même mouvance des minorités ethniques, victime de l’exploitation de l’homme par l’Homme

La colonisation

 

On sait par définition que le Français indo- européen n’est pas très porté par la connaissance de l’Histoire, pas plus que la géographie constituée par la connaissance de l’espace terrien où chacun vit.

 

Demandez à l’homme de la rue de situer la position de Melbourne ( Australie) il vous enverra  en Suède.

 

Au touriste français  indoeuropéen de passage sur un territoire de la Caraïbe, il vous fera état de nos colonie, toujours ce critère de possession, ignorant qu’une loi de 1946 a modifié la donne.

 

En tout cas  dans son subconscient il n’a pas oublié quel était le rôle de la possession de territoires acquis par la ruse la force, que les autochtones étaient privés de liberté d’aller et venir, alors que les richesses du pays occupé étaient pillées au service de l‘économie de l’occupant.

 

Et nous avons un immense espace africain, des zones du Pacifique (Tahiti, Knaki) des territoires de la Caraibe( Martinique  Guadeloupe, Haïti jus qu’en 1804,  de l’Amérique du Sud (Guyane) de l’Océan indien ( Réunion Mayotte)

 

Toute cette politique était axée sur le pillage des richesses minières et autres, et la domination des hommes au service du colonisateur (guerres 1914 -1918, 1940-1945, guerres coloniales d’Indochine  et d’Algérie

 

L’immigration

 

C’est le fait de se déplacer individuellement ou collectivement d’un pays ou continent pour des raisons multiples.

 

D’aucuns feront état de motifs économiques alors que d’autres avanceront des motifs politiques d’insécurité, de non respect des droits de l’Homme.

 

Cette problématique est très sensible en France et donne lieu à des débats et des propos incongrus

 

Quoi qu’il en-soit, l’immigration qui touche particulièrement les ressortissants africains de L’Ouest du Continent, doit être considérée comme un échec totale de la colonisation, mis à la charge de la France.

 

Car pour bien comprendre ce drame, il convient de revenir sur le mode de colonisation française basée sur l’assimilation de masses colonisées

 

A ces masses rien n’a été inculqué, comme des notions de responsabilité, du goût de l’entreprise, du rôle de la vie politique et donc des choix.

 

C’était  pour l’Administration française une bande de demeurés assignés à la servitude du  maître sans espoir  d’évolution vers plus de Dignité.

 

Et donc en  1960, année de début des indépendantes octroyées à certains territoires du Continent , la France régnait sur une tutelle de 110 millions d’indigènes

 

Pas mal comme Nation des droits de l’Homme, on a la force et la mitraille pour imposer sa loi en terre étrangère.

 

Et donc avec ces indépendances octroyées nous avons trouvé à la tête des affaires, des hommes corrompus, incompétents mais faisant tout pour plaire au maitre européen

 

Ces populations sans repère; débousolées n'ont qu’une solution fuir leur pays pour grossir la masse des sans papiers en France et ailleurs.

 

https://www.youtube.com/watch?v=9AjkUyX0rVw

 

Prochainement... Le terrorisme

Le Brésil

 

 

 

Géographie

 

Géographie du Brésil Continent Amérique Région Amérique du Sud Coordonnées 10° 00' S, 55° 00' W Superficie 5e rang mondial

 

8 514 877 km2

 

Terres , 99,3 %

 

Eau , 0,7 %

 

Côtes 7 491 km Frontières Total 16 885 km , Argentine 1 261 km, Bolivie 3 423 km, Colombie 1 644 km, Guyane 730 km, Guyana 1 606 km.

Paraguay 1 365 km, Pérou 2 995 km, Suriname 593 km, Uruguay 1 068 km, Venezuela 2 200 km.

Altitude maximale Pico da Neblina ,2 994 m, Altitude minimale Océan Atlantique ,0 m, Plus long cours d’eau Amazone Plus importante étendue d’eau.

 

Le Brésil est un pays d'Amérique du Sud. Cinquième pays du monde par sa superficie, il est bordé à l'est par l'océan Atlantique et s'étend vers l'intérieur du continent le long des bassins hydrographiques des fleuves Amazone et Paraná.

 

Son territoire peut schématiquement se diviser en deux principales zones ,la moitié nord- ouest du pays se constitue du bassin de l'Amazone, couverte par la forêt équatoriale tandis que le sud-est est une région de plateaux et de montagnes, couverte de savanes et de forêts.

 

Cette division rapide ne doit cependant pas masquer la diversité des biomes du territoire brésilien qui vont des forêts tropicales humides du bassin amazonien aux prairies inondées du Pantanal et des savanes semi-arides du Sertão aux mangroves du littoral.

 

Le climat est tropical sur la majorité du pays, chaud et humide. Les saisons, inversées par rapport à l'hémisphère nord ,hiver en juin, juillet et août, sont peu marquées sur la majorité du territoire.

 

En hiver les températures descendent rarement en dessous de 10 °C alors qu'elles montent fréquemment à plus de 40 °C en été. Seules les montagnes du sud du pays peuvent connaître exceptionnellement des températures négatives.

Population

Le Brésil est le pays de la diversité. Plus de 50 % de la population est d’origine européenne, les métis et les mulâtres représentant près de 40 % de la population.
 Les afro-brésiliens constituent une minorité. La population indienne est en très nette diminution.
La religion catholique domine, mais 10 % de la population appartient à diverses sectes. La croissance de la population brésilienne est aujourd’hui de 1,4 % par an. L’indice de fécondité est de 2,4 enfants par femme. La répartition de la population est très inégale.

A des régions où les densités sont très basses, comme dans l’Amazonie ou le Mato Grosso, s’opposent des zones très densément peuplées. 80 % de la population vit dans les villes, lesquelles connaissent des densités très élevées.

 Sao Paulo est une des plus grandes agglomérations du monde et accueille 50 % de la capacité industrielle brésilienne.

L’ancienne capitale, Rio de Janeiro, est toujours le centre culturel du pays et une importante cité portuaire et industrielle.

 Belo Horizonte est une ville minière et industrielle. Salvador de Bahia est la plus grande ville du nord-est. La capitale du pays, Brasilia est un important centre administratif et politique.

Histoire

Les Portugais abordent les côtes du pays en 1500 et le baptisent  Terre de la Sainte Croix . En 1750, le traité de Madrid fixe les frontières entre les empires portugais et espagnols.

Mais les velléités indépendantistes ne tardent pas à voir le jour, devenant de plus en plus importantes à la fin du XVIIIe siècle. Fuyant les guerres de conquêtes napoléoniennes en Europe, la cour portugaise trouve refuge au Brésil.

Dom Joao IV , Jean IV,  se fait alors proclamer roi du Portugal et du Brésil. Il rentre au Portugal en 1821, laissant le pouvoir à son fils Dom Pedro, qui mène le pays à l’indépendance, proclamée en 1822.

Dom Pedro devient le premier empereur du Brésil, sous le nom de Pedro 1er. Confronté à une insurrection militaire en 1889, Pedro 1er est contraint d’abdiquer.

C’est la fin de l’empire, la naissance de la première république brésilienne. Le pouvoir central est confié à un président, mais les différentes provinces sont représentées par un gouverneur élu au Congrès. Le pays connaît alors une période de grande instabilité politique.

Une douzaine de présidents se succèdent au pouvoir jusqu’en 1930. Dominé par des militaires à partir de 1964, le Brésil connaît une dure période de répression. Fernando Cardosoest élu président en 1994.

 Cet ancien ministre des finances mène une politique anti- inflationniste qui porte ses fruits. Cardosoa d’ailleurs été réélu en 1998.

L’économie brésilienne redresse le nez. La république fédérative du Brésil est une démocratie présidentielle. Elle est divisée en 26 Etats.

Les élections municipales de 2000 sont marquées par les bons résultats du Parti des travailleurs ,PT, qui remporte la mairie de São Paulo.

 Lula est élu, le 27 octobre 2002, aux élections présidentielles. Pour la première fois, un président de la République de gauche est élu au Brésil. Il entre en fonctions le 1er janvier 2003.

Le Brésil est une république fédérative présidentielle, composée de vingt-six États et d'un district fédéral. Sa Constitution a été adoptée le 5 octobre 1988.

 

Le président est élu pour un mandat de quatre ans, et peut être réélu une fois. La présidente actuelle est Dilma Rousseff née le 14 décembre 1947, officiellement investie le 1er janvier 2011. Il s'agit de l'ancienne chef de cabinet du président Lula, auquel elle a succédé.

 

Le droit de vote est obligatoire pour les citoyens alphabétisés âgés de 18 à 70 ans , il est facultatif pour les analphabètes et ceux âgés de 16 à 18 ans ainsi que pour les plus de 70 ans.

 

La très grande majorité des Amérindiens ont le statut de mineur protégé et, à ce titre, ne bénéficient pas des droits civiques.

 

Le pouvoir législatif est exercé par la Chambre des députés, composée de 513 sièges, et le Sénat qui compte 81 membres.

 

Les Églises exercent une forte influence dans la politique brésilienne. Elles interviennent dans le débats des campagnes électorales.

 

Plusieurs partis politiques ont un nom qui évoque une religion ,Partido Social Cristão, Partido Social Democrata Cristão ou encore Partido Trabalhista Cristão. Au Parlement brésilien, le groupe évangélique est composé de 63 députés ,sur 513, et 3 sénateurs ,sur 81.

Argentine 

Informations supplémentaires

viagra bitcoin buy