Cialis accept btc
MOI2

Le point de vue de Léonce  Lebrun

 

Colonisation, immigration, terrorisme

 

Colonisation, immigration, terrorisme, s’adresse à la même mouvance des minorités ethniques, victime de l’exploitation de l’homme par l’Homme

La colonisation

 

On sait par définition que le Français indo- européen n’est pas très porté par la connaissance de l’Histoire, pas plus que la géographie constituée par la connaissance de l’espace terrien où chacun vit.

 

Demandez à l’homme de la rue de situer la position de Melbourne ( Australie) il vous enverra  en Suède.

 

Au touriste français  indoeuropéen de passage sur un territoire de la Caraïbe, il vous fera état de nos colonie, toujours ce critère de possession, ignorant qu’une loi de 1946 a modifié la donne.

 

En tout cas  dans son subconscient il n’a pas oublié quel était le rôle de la possession de territoires acquis par la ruse la force, que les autochtones étaient privés de liberté d’aller et venir, alors que les richesses du pays occupé étaient pillées au service de l‘économie de l’occupant.

 

Et nous avons un immense espace africain, des zones du Pacifique (Tahiti, Knaki) des territoires de la Caraibe( Martinique  Guadeloupe, Haïti jus qu’en 1804,  de l’Amérique du Sud (Guyane) de l’Océan indien ( Réunion Mayotte)

 

Toute cette politique était axée sur le pillage des richesses minières et autres, et la domination des hommes au service du colonisateur (guerres 1914 -1918, 1940-1945, guerres coloniales d’Indochine  et d’Algérie

 

L’immigration

 

C’est le fait de se déplacer individuellement ou collectivement d’un pays ou continent pour des raisons multiples.

 

D’aucuns feront état de motifs économiques alors que d’autres avanceront des motifs politiques d’insécurité, de non respect des droits de l’Homme.

 

Cette problématique est très sensible en France et donne lieu à des débats et des propos incongrus

 

Quoi qu’il en-soit, l’immigration qui touche particulièrement les ressortissants africains de L’Ouest du Continent, doit être considérée comme un échec totale de la colonisation, mis à la charge de la France.

 

Car pour bien comprendre ce drame, il convient de revenir sur le mode de colonisation française basée sur l’assimilation de masses colonisées

 

A ces masses rien n’a été inculqué, comme des notions de responsabilité, du goût de l’entreprise, du rôle de la vie politique et donc des choix.

 

C’était  pour l’Administration française une bande de demeurés assignés à la servitude du  maître sans espoir  d’évolution vers plus de Dignité.

 

Et donc en  1960, année de début des indépendantes octroyées à certains territoires du Continent , la France régnait sur une tutelle de 110 millions d’indigènes

 

Pas mal comme Nation des droits de l’Homme, on a la force et la mitraille pour imposer sa loi en terre étrangère.

 

Et donc avec ces indépendances octroyées nous avons trouvé à la tête des affaires, des hommes corrompus, incompétents mais faisant tout pour plaire au maitre européen

 

Ces populations sans repère; débousolées n'ont qu’une solution fuir leur pays pour grossir la masse des sans papiers en France et ailleurs.

 

https://www.youtube.com/watch?v=9AjkUyX0rVw

 

Prochainement... Le terrorisme

Modibo Keita  1915-1977

 

Fils de Daba Keita et Hatouma Camara, Modibo Keita, est né le 4 juin 1915 à Bamako-Coura, un quartier de Bamako Mali

De1925 à 1931, il fréquentera l'école primaire de Bamako.

A partir de 1931 il entre au lycée ,Terrason de Fougère , aujourd'hui , lycée Askia Mohamed, où trois ans plus tard il part pour l'école normale supérieure William Ponty de Dakar, il y passera deux ans.

 Modibo Keita sortira major de cette école et deviendra instituteur en septembre 1938.

En fait, Modibo Keita, qui était profondément ulcéré par la situation de l'Afrique sous domination coloniale, a mené depuis 1937 des activités dans plusieurs mouvements et associations.

Contournant l'interdiction faite aux Africains de faire de la politique, il fondera avec Mamadou Konaté , une autre grande figure de la décolonisation, l'Association des lettrés du Soudan qui deviendra par la suite le Foyer du Soudan.

Une association officiellement apolitique mais qui abordait des sujets qui l'étaient moins.

Dans une publication qu'il créera en 1943, l'œil de Kénédougou, il critique ouvertement la société féodale et le pouvoir colonial.

Toujours avec son compagnon et ancien maître, Mamadou Konaté, Modibo Keita créera la fédération des syndicats des enseignants.

Son nationalisme déterminé, ses activités politiques et syndicales le conduiront en prison.   Considéré comme un dangereux opposant par les Français, il sera interné en 1946 à la Centrale de la santé à Paris,France.

C'est en 1947 que Modibo Keita deviendra le secrétaire général du premier bureau de l'USRDA
L’année plus tard il obtiendra un siège à l'assemblée de l'Union Française.

Le 10 octobre 1953, il est élu membre de l'Assemblée Nationale française dont il occupera le mandat de premier vice-président africain.

Deux fois ministre à Paris, Modibo Keita sera également maire de Bamako.

Le 20 juillet 1960, Modibo Keita devient le chef de gouvernement de la Fédération du Mali rassemblant le Soudan , ancien nom de l'actuel Mali et le Sénégal.

Le 22 septembre 1960, après l'éclatement de la fédération, Modibo Keita deviendra le premier président de la jeune république du Mali.

Le 13 mai 1964, Modibo Keita est réélu, à la présidence de la république, mais
le 19 novembre 1968, il sera renversé par un coup d'état militaire, l'homme
moura en détention le 16 mai 1977dans des conditions jamais élucidées.
 

Amilcar Cabral

Additional information

viagra bitcoin buy