Cialis accept btc
MOI2

Le point de vue de Léonce  Lebrun

 

Le Sahel

 

 Bizarre la vie, durant mon service militaire légal, ma meilleure relation était un Officier d’active, brillant saint-cyrien, de Famille aristocrate, Capitaine à 29 ans. 

et qui a quitté l’Armée avec le grade de Général de Division (3 étoiles) alors que pour moi à terme, il avait l'étoffe de Gouverneur d’une Région militaire...

 

...avec bien entendu les attributs de Général d’Armée (5 étoiles) mais voilà, le destin en a décidé autrement.

 

L’Homme, "superviseur" des champs de tir  durant les périodes de classe, avait été frappé par mes techniques de combat vis à vis des autres appelés...

 

...normal, j'avais derrière moi 3 années de préparation militaire volontaire( PME, PMS)  ouvert aux étudiants bénéficiaires d’un sursis, et il me voyait déja un brillant Officier d’avenir…

 

…. Oui, mais ce n’était pas mon goût, ni la vocation , voire même dans mon choix de carrière professionnelle, et quand est venu pour moi le temps de lever l’ancre, le Capitaine m'avance en substance…

 

… « « Léonce tu vas retrouver la vie civile, ne changes rien de ton comportement, face à des gens prétentieux orgueilleux...

...qui n’arrivent pas à ta cheville, mais nourrissent toujours des sentiments de race supérieure » »…

 

Venant de la part d’un futur Général de l’Armée française, c’était un Conseil qui valait son poids de diamant, et que j’ai utilisé à bon escient si je voulais m’en sortir de ce bassin de requins...

 

...grâce à ma stratégie intitulée l'Ecrevisse et le caïman qui consiste à laisser croire à l'autre (indo européen) qu'il a toujours raison, le laissant mijoter dans son ignorance...

 

...ce gui m’autorise à parler et prendre positon fort et clair…Il est gonflé ce Nègre

 

En effet contrairement à ce que j’ai avancé dans un précédant message, la troisième guerre mondiale m’aurait pas lieu à cause du cluster "sahelien" , de guerre et pour cause.

 

Quand on connait son Histoire, limitons nous au terme des 19è en partie ,20è er 21è siècle, la France a été au cœur ou partie prenante de toutes les crises qui ont traversé notre Monde.

 

Passons rapidement en revue...

 

… 1870  conflit avec la Prusse, défaite cuisante et perte des Régions de l'Alsace et la Lorraine cédées à l'ennemi...

 

...1914, conflit avec l’Allemagne (première guerre mondiale)...

 

...1940  nouvelle crise avec l’Allemagne (deuxième guerre mondiale) pour ces deux conflits le pays est sauvé de justesse...

 

...grâce à la participation active des forces alliées sous la conduite des Etats Unis d’Amérique...

 

A ce propos on relève que le 8 Mai  est récupéré chaquue année sans vergogne en commémoration de l'Armistice du 8 Mai 1945

 

...il s'en suit une certaine confusion bien entretenue qui ferait croire à certains que la France est la seule vainqueur du conflit en cause...

 

.... une confusion qui relève de l'escroquerie intellectuelle, car les seuls vainqueurs de l'Allemegne à savoir ,les Américains, les Britanniques les Russes de l'ex- URSS et les Canadiens...

 

....qui peuvent commémorer légitimement cet évènement historique...

 

... que du reste la France qui était le centre de cette tragédie, son dispositif de défense ayant volé en éclat en Juin 1940 face à la déferlante des forces armées du 3è Reich allemand...

 

...  n'a pas été invitée à cette grande Conférence de Yalta de Février 1945, réunissant les représentants de l'Union Soviétique, les Etats unis d'Amérique et la Grande Bretagne...

 

... avec pour principale mission de régler la situation et l'avenir de l'Allemagne à la fin de cette guerre...                                                                                                 

 

...de 1945 à 1962, guerres de décolonisation engagées contre l’Indochine et l’Algérie....

 

... de Mars à Novembre 2011 destruction de la Nation libyenne avec le concours de l’OTAN...

 

...dont en 2012 le même sort était réservé à la Syrie, mais le barrage ferme des Américains a freiné toute dérive en ce sens

 

Et comme il faut absolument trouver des terrains de conflits, l’Afrique est bien dans la ligne de tir, grâce au concours imbécile de dirigeants corrompus et incompétents.

 

Car le choix du Sahel n’est pas un hasard avec ses 5 territoires, autour du  Mali en pôle position...

 

...bien pourvus de matières premières indispensables à l’économie de l’Occupant occidental...

 

...et il constitue un excellent socle de départ pour la future conquête du Continent dont le plan a été minutieusement établi à Paris...

 

...sous couvert  d’un discours de mensonges et de manipulations des masse, avec pour pilier le terrorisme et le jhadisme islamiste comme instruments idélogiques de combat.

 

Mais voilà si les dirigeants africains sont des incapables, par contre les peuples ne sont pas endormis comme jadis...

 

...et dès qu’ils auront cerné la supercherie, ils demanderont à la France de quitter le Continent, qu’elle refusera d'obtempérer  animée de son bon droit d’occupant...

 

Face à une colère grandissante, l’Exécutif français donnerait l’ordre à ses mercenaires de tirer sur les foules ,faisant des milliers de victimes.

 

A  ce stade, Russes et Chinois appelés en renfort vont délivrer un ultimatum à la France  lui sommant de quitter le territoire africain sous peine de guerre sur son territoire en Europe

 

Et comme la France ne dispose d’aucun soutien occidental, dans cette folle entreprise impérialiste...

 

...elle devra s’exécuter comme en 1954 sur le Canal se Suez (Egypte) sous la pression d'une coalition ponctuelle soviéto-américaine...

 

...ordonnant à la Grande Bretagne et la France de retirer leurs forces armées en ces lieux sous peine de gros dégâts militaires imminents.

 

Ces deux Nations ont respecté l'ultimatum.

 

Ainsi aura pris fin une nouvelle tentative  de recolonisation insidieuse de l’Afrique...

 

...et surtout l’emballement d’un conflit mondial dont la France aurait tout à perdre pour son peuple.

 

https://www.youtube.com/watch?v=gXZVhKvvMVU

 

PME... préparation miltaire élémentaire

PMS...préparation militaire supérieure

 

La Soufrière

 

La Soufrière, surnommée la vieille dame, est un volcan en activité situé dans le Parc national de la Guadeloupe, à une dizaine de kilomètres au nord de la commune de Basse-Terre et à l’ouest des chutes du Carbet sur l’île de Basse-Terre. C’est le seul volcan actif de l’île, actuellement à l’état de repos éruptif.

Elle fait partie d’un ensemble volcanique composé des volcans Carmichaël, le Nez Cassé, l’Échelle, la Citerne et la Madeleine. C'est l’un des neuf volcans actifs de la Caraïbe.

Le sommet

Le sommet de la Soufrière, appelé La Découverte, culmine à une altitude de 1467 m. C’est le plus haut sommet de la Guadeloupe et de toute la Caraïbe. Son dôme prend la forme d’un cône tronqué de 900 m de diamètre à sa base.

 Il n’y a pas de véritable cratère, mais plusieurs bouches éruptives, des gouffres d’où s’échappent des vapeurs sulfureuses et des entailles profondes.

Le paysage est rocheux et chaotique, quasi-lunaire, hérissé de pitons. Il est souvent recouvert de brumes. Plusieurs pistes balisées parcourent le sommet volcanique.

C’est un volcan actif de type péléen -explosif à nuées ardentes - et de formation récente 100 000 à 200 000 ans. Son activité est marquée par des fumerolles, des vapeurs sulfureuses et des sources chaudes sur différents points du sommet. Il est le seul à être actif en Guadeloupe depuis 10 000 ans.

Le sommet est accessible par une randonnée d’une heure via le Chemin des Dames.

Éruptions

On établit la dernière éruption magmatique explosive de la Soufrière vers 1440, plus ou moins 100 ans.

En 1797, une éruption phréatique d’importance eut lieu. Il ne peut être exclu que cette éruption- là ait été elle aussi celle d’une nappe captive et non d’une nappe phréatique, c’est-à-dire mise à la pression atmosphérique.

La dernière éruption de la Soufrière date de 1976. Elle a conduit à l’évacuation de la partie sud de la Basse-Terre ainsi que de la préfecture, soit environ 76 000 personnes. Aucun mort n'a été déploré

 À partir de 1975, un certain nombre de secousses ont alerté les sismographes de l'Observatoire volcanologique. Ces secousses sont allées en s’intensifiant durant l’année 1976. Dès novembre 1975, le préfet fut averti des dangers potentiels et de la nécessité de mettre en place un plan d’évacuation.

 La première éruption eut lieu le 8 juillet 1976. Les séismes ont très probablement réactivé une série de failles colmatées par de vieux matériaux argiles et roches magmatiques.

 Cette crise de tremblements de terre fut la cause vraisemblable de la baisse brutale de la pression accumulée à l’intérieur d'une nappe captive chauffée, telle une cocotte minute, par les gaz échappés du magma profond, provoquant la pulvérisation de roches, et la sortie de coulées de boues , lahar ,de gaz acides et de vapeurs d’eau.

 25 000 personnes du sud Basse-Terre évacuèrent spontanément la zone pour se réfugier vers la Grande-Terre, hors d'atteinte.

 L’activité volcanique continua encore quelques mois suite à cette éruption, avec d'autres coulées de boues et émissions de cendres. Le 15 août, l’évacuation totale et obligatoire du sud de Basse-Terre fut ordonnée. Elle dura jusqu’au 18 novembre 1976.

Une polémique très médiatisée éclata entre les scientifiques Claude Allègre et Haroun Tazieff sur la nécessité de l’évacuation.

Claude Allègre préconisa l’évacuation de la population, affirmant catégoriquement que l’éruption serait grave, alors qu'Haroun Tazieff soutint que l’éruption était sans danger, toutes les analyses d’échantillons prélevés sur le volcan établissant qu’il n’y avait pas de montée de magma frais. Le préfet décida l’évacuation quand-même mais l’éruption ne fit d’autres dommages que matériels.

Surveillance et précautions

L’observation de la Soufrière débuta en 1950 avec la création du Laboratoire Physique du Globe à Saint-Claude dépendant de l’Institut Physique du Globe de Paris. Deux sismographes furent installés immédiatement. C’est grâce à cet observatoire que l’éruption de 1976 fut détectée à l’avance.

En 1989, un observatoire plus moderne fut construit sur la commune du Gourbeyre, à neuf kilomètres au sud-ouest de la Soufrière. Ses missions sont /

      .  la surveillance de l’activité volcanique de la Soufrière ,

  • la surveillance de la sismicité régionale ,la participation à des travaux de recherche ,

  • l’information préventive sur les risques sismiques et volcaniques.

Additional information

viagra bitcoin buy