Cialis accept btc
MOI2

Le point de vue de Léonce  Lebrun

 

Colonisation, immigration, terrorisme

 

Colonisation, immigration, terrorisme, s’adresse à la même mouvance des minorités ethniques, victime de l’exploitation de l’homme par l’Homme

La colonisation

 

On sait par définition que le Français indo- européen n’est pas très porté par la connaissance de l’Histoire, pas plus que la géographie constituée par la connaissance de l’espace terrien où chacun vit.

 

Demandez à l’homme de la rue de situer la position de Melbourne ( Australie) il vous enverra  en Suède.

 

Au touriste français  indoeuropéen de passage sur un territoire de la Caraïbe, il vous fera état de nos colonie, toujours ce critère de possession, ignorant qu’une loi de 1946 a modifié la donne.

 

En tout cas  dans son subconscient il n’a pas oublié quel était le rôle de la possession de territoires acquis par la ruse la force, que les autochtones étaient privés de liberté d’aller et venir, alors que les richesses du pays occupé étaient pillées au service de l‘économie de l’occupant.

 

Et nous avons un immense espace africain, des zones du Pacifique (Tahiti, Knaki) des territoires de la Caraibe( Martinique  Guadeloupe, Haïti jus qu’en 1804,  de l’Amérique du Sud (Guyane) de l’Océan indien ( Réunion Mayotte)

 

Toute cette politique était axée sur le pillage des richesses minières et autres, et la domination des hommes au service du colonisateur (guerres 1914 -1918, 1940-1945, guerres coloniales d’Indochine  et d’Algérie

 

L’immigration

 

C’est le fait de se déplacer individuellement ou collectivement d’un pays ou continent pour des raisons multiples.

 

D’aucuns feront état de motifs économiques alors que d’autres avanceront des motifs politiques d’insécurité, de non respect des droits de l’Homme.

 

Cette problématique est très sensible en France et donne lieu à des débats et des propos incongrus

 

Quoi qu’il en-soit, l’immigration qui touche particulièrement les ressortissants africains de L’Ouest du Continent, doit être considérée comme un échec totale de la colonisation, mis à la charge de la France.

 

Car pour bien comprendre ce drame, il convient de revenir sur le mode de colonisation française basée sur l’assimilation de masses colonisées

 

A ces masses rien n’a été inculqué, comme des notions de responsabilité, du goût de l’entreprise, du rôle de la vie politique et donc des choix.

 

C’était  pour l’Administration française une bande de demeurés assignés à la servitude du  maître sans espoir  d’évolution vers plus de Dignité.

 

Et donc en  1960, année de début des indépendantes octroyées à certains territoires du Continent , la France régnait sur une tutelle de 110 millions d’indigènes

 

Pas mal comme Nation des droits de l’Homme, on a la force et la mitraille pour imposer sa loi en terre étrangère.

 

Et donc avec ces indépendances octroyées nous avons trouvé à la tête des affaires, des hommes corrompus, incompétents mais faisant tout pour plaire au maitre européen

 

Ces populations sans repère; débousolées n'ont qu’une solution fuir leur pays pour grossir la masse des sans papiers en France et ailleurs.

 

https://www.youtube.com/watch?v=9AjkUyX0rVw

 

Prochainement... Le terrorisme

Le choix du destin

 

Dans un message j’avançais que le concept de deuxième chance dans la vie est une hérésie, un phantasme à écarter dans l’arsenal des contre- vérités.

Car cette chance pour toute personne est acquise à la naissance et disparaît avec sa mort

Entre ces deux extrêmes elle gère les hauts et les bas, les petits et les grands moments de son existence, en fonction de sa propre capacité à maîtriser et participer aux mouvements d’un Monde qui n’attend pas…

Et souvenir, souvenir… c’était un mois d’Avril...

Voici venu le temps des manœuvres militaires du printemps, nous sommes rassemblés dans les hauteurs des Alpes Maritimes, trois cent cinquante hommes , venus des différentes garnisons de la Région, répartis en trois escadrons, pour « jouer à la guerre virtuelle »

C’est un exercice apprécié par les appelés des contingents, du moins ceux qui ne redoutent pas la manipulation des armes lourdes, tank, char d’assaut, et autre mitrailleuse, à balle à blanc rassurez vous, ce qui casse la routine des casernes et des camps..

Et donc, affecté à la Cavalerie, dans une unité spéciale de l’Armée de terre à l’époque, du haut de la tourelle de mon «  AML », automitrailleuse légère, un engin blindé de plus de 5 tonnes, du tout terrain, avec beaucoup d’efficacité, utilisé pendant la guerre d’Algérie, mais suivant mes informations ,retiré du champ de combat, comme étant dépassé techniquement…

… pour quelques secondes d’inattention, le casque de protection enlevé, un coup de frein brutal, et me voilà propulsé lourdement à 5 mètres devant cette machine.

Les premiers secours pensent que tout est terminé pour l’ homme, qui ne bouge pas et respire à peine, mais coup de théâtre, à l’arrivée du Médecin Capitaine de permanence, appelé en urgence, je me relève debout, aucune séquelle pas de fracture à la suite de cette envolée mortelle, c’est le reamec du miracle… « Lèves toi et marches », il y a plus de 2000 ans en Palestine.

Normalement, l’absence de casque lors de la chute, aurait dû me coûter un rapport musclé à charge, déposé dans les 24 heures, à l’Etat major local des Armées, et suivi du prononcé d’une sanction sévère, car en règle générale, la « Grande Muette » ne fait pas de cadeau, vis-à-vis du non respect du règlement quel qu’il soit.

Mais ayant considéré la dimension de mon traumatisme, la peur, et la suite miraculeuse de cet incident, l’Officier ne rédigea aucune note défavorable à mon encontre.

Bien sûr, il y eut d’autres manœuvres avec le lot habituel d’accidents plus ou moins graves, c’est la règle du jeu… mais ma disparition n’ayant pas été au rendez-vous ce jour là, j’ai classé mentalement cette affaire dans la rubrique… « Le choix du destin »

…car en tant que personne, j’avais acquis un capital de confiance, et de courage, qui permet de retour dans la vie civile, d’avoir toujours un comportement de SOLDAT…

Pour preuve, vous connaissez la saga de mon site AFCAM, pas de «  langue de bois, ni de cirage de pompe » des arguments exposés avec autorité et clarté, très appréciés par des internautes indo européens, qui estiment pour certains, que j’exprime tout haut avec justesse, ce que pensent beaucoup d’autres tout bas…

... et vous avez dit… Liberté d’Expression avec la marche à Paris du 11 Janvier 2015…Foutaise…

Et vous recevez ce jour mon «  point de vue de Mars 2018 » sans omettre de vous assurer la lecture de celui d’Avril et un rappel du BUMIDOM à l’Affiche de ce Mois...

... véritable négrier d’Etat des temps modernes, évoqué en deux épisodes la semaine dernière en prime-time, par une chaîne de télévision nationale...

... grand étonnement dans les chaumières…sans oublier Martin Luther King assassiné aux USA le 4 Avril 1968…

Enfin, vous avez  la présentation d’une splendide formation de stil-band, un instrument que j’adore, peu connu en Eurpe, pratiqué dans les ex- colonies britanniques de la Caraïbe, et admirez la virtuosité des musiciens…

Léonce Lebrun 

    https://www.youtube.com/watch?v=cQna9Zyq37M       

Additional information

viagra bitcoin buy