Cialis accept btc
MOI2

Le point de vue de Léonce  Lebrun

 

Colonisation, immigration, terrorisme

 

Colonisation, immigration, terrorisme, s’adresse à la même mouvance des minorités ethniques, victime de l’exploitation de l’homme par l’Homme

La colonisation

 

On sait par définition que le Français indo- européen n’est pas très porté par la connaissance de l’Histoire, pas plus que la géographie constituée par la connaissance de l’espace terrien où chacun vit.

 

Demandez à l’homme de la rue de situer la position de Melbourne ( Australie) il vous enverra  en Suède.

 

Au touriste français  indoeuropéen de passage sur un territoire de la Caraïbe, il vous fera état de nos colonie, toujours ce critère de possession, ignorant qu’une loi de 1946 a modifié la donne.

 

En tout cas  dans son subconscient il n’a pas oublié quel était le rôle de la possession de territoires acquis par la ruse la force, que les autochtones étaient privés de liberté d’aller et venir, alors que les richesses du pays occupé étaient pillées au service de l‘économie de l’occupant.

 

Et nous avons un immense espace africain, des zones du Pacifique (Tahiti, Knaki) des territoires de la Caraibe( Martinique  Guadeloupe, Haïti jus qu’en 1804,  de l’Amérique du Sud (Guyane) de l’Océan indien ( Réunion Mayotte)

 

Toute cette politique était axée sur le pillage des richesses minières et autres, et la domination des hommes au service du colonisateur (guerres 1914 -1918, 1940-1945, guerres coloniales d’Indochine  et d’Algérie

 

L’immigration

 

C’est le fait de se déplacer individuellement ou collectivement d’un pays ou continent pour des raisons multiples.

 

D’aucuns feront état de motifs économiques alors que d’autres avanceront des motifs politiques d’insécurité, de non respect des droits de l’Homme.

 

Cette problématique est très sensible en France et donne lieu à des débats et des propos incongrus

 

Quoi qu’il en-soit, l’immigration qui touche particulièrement les ressortissants africains de L’Ouest du Continent, doit être considérée comme un échec totale de la colonisation, mis à la charge de la France.

 

Car pour bien comprendre ce drame, il convient de revenir sur le mode de colonisation française basée sur l’assimilation de masses colonisées

 

A ces masses rien n’a été inculqué, comme des notions de responsabilité, du goût de l’entreprise, du rôle de la vie politique et donc des choix.

 

C’était  pour l’Administration française une bande de demeurés assignés à la servitude du  maître sans espoir  d’évolution vers plus de Dignité.

 

Et donc en  1960, année de début des indépendantes octroyées à certains territoires du Continent , la France régnait sur une tutelle de 110 millions d’indigènes

 

Pas mal comme Nation des droits de l’Homme, on a la force et la mitraille pour imposer sa loi en terre étrangère.

 

Et donc avec ces indépendances octroyées nous avons trouvé à la tête des affaires, des hommes corrompus, incompétents mais faisant tout pour plaire au maitre européen

 

Ces populations sans repère; débousolées n'ont qu’une solution fuir leur pays pour grossir la masse des sans papiers en France et ailleurs.

 

https://www.youtube.com/watch?v=9AjkUyX0rVw

 

Prochainement... Le terrorisme

La force des propos

 

En prélude à la diffusion sur AFCAM de mon prochain message intitulé…Le vivre ensemble, l’actualité me donnant l’occasion, il m’a paru utile de vous livrer quelques réflexions…

 

Le poids des mots, comme je le dis à des amis, la langue française, est un mode d’expression scientifique, non, je ne tombe pas dans la mouvance de la francophonie, ce n’est pas mon, genre, simplement il faut être objectif dans son discours…

 

Ainsi, à l’occasion de la ème fois sur les réseaux sociaux que Madame la Ministre de la Justice, Garde des sceaux, originaire de la Guyane fait l’objet de dénigrements intolérables, je lis dans une presse que l’interessée est victime de ce climat de Racisme, d’Antisémitisme,  d’islamophobie tout est faux et c’est du n’importe quoi pour faire plaisir à l’homme de la rue..

 

En effet et jusqu’à preuve du contraire, on a pas attenté à la vie de notre compatriote guyanaise, à ce que je sache, elle n’est ni de confession judaïque et n’est pas musulmane…

 

Mais alors pourquoi l’utilisation de tous ces mots, qui n’ont pas leur place dans ce débat..

 

En fait, il faut noyer le poisson dan un verbiage, et éloigner l’opinion de la vraie problématique, qui est belle et bien la discrimination raciale dont est victime Madame la Ministre encause…

 

Ne cultivons pas l’hypocrisie à l’extrême, et pas d’insulte à l’intelligence, la discrimination raciale courant dans ce pays, n’a strictement rien à voir avoir cette bizarrerie   sociétale intitulée antisémitisme dont personne n’a précisé le contenu scientifique…

 

En réalité, il est reproché à Madame Taubira, personne très cultivée, qui a du répondant et ne se laisse pas compter ,d’être de Race Nègre, et donc d’avoir usurpé sa responsabilité gouvernementale en qualité de Ministre. 

Les personnes qui suivent le championnat automobile de formule1 qui a débuté ce week-end à Melbourne (Australie) savent que le Britannique Lewis Hamilton de Race Nègre,double champion du Monde de cette discipline, l'un des meilleurs pilotes actuels du paddock, (parti en pole possition, Hamilton vient de gagner le premier grand prix de la saison  d'Australie, merci pour lui) est victime de ce même comportement nauséabond sur les  forums de sites internet, il est reproché à l’intéressé de ne pas être à sa place dans un sport qui serait croit-on   réservé aux seuls Indo-européens…

 )

Et au cours des semaines écoulées, quand on a entendu venant du plus Haut sommet de l’Exécutif des absurdités telles que/

 

 - 2015 grande cause nationale contre l’antisémitisme...ah bon

 - La shoah, le plus grand crime contre l’Humanité de tous les   temps... qui a donné lieu à une polémique passionnée et instructive au sein de la communauté "caraïbe", guadeloupéenne martiniquaise de Paris, et pour le meilleur...

  -Les citoyens de « souche », que j’ai transformé pour l'avenir en « eurosouche » et  nonsouche ... le vivre ensemble a du plomb dans l'aile... 

 

Cette expression qui traduit une réalité biologique historique politique, ne pouvait pas plus male tombée pour son auteur, dont à ce niveau de responsabilité on ne se trompe pas de mot, au titre d' un contexte d’exaltation des valeurs républicaines, de la République une et indivisible, de refus d’existence des races, de refus des statistiques ethniques et blablabla et blablaba… autant d’incohérences qui ne peuvent être classées à perte et profit…

 

Dans tout ce fracas je me réjouis d’avoir été probablement le seul sur la toile, à contester avec force l’utilisation de couleur…jaune rouge noir blanc, pour désigner les races humaines, car moi ,de race Nègre n’est pas plus noir qu’un   Indo européen  ou eurosouche est blanc…de même que la condamnation sans réserve de l'expression...gens de couleur...à l'adresse des seuls afrocaraïbéens.

 

Que tombent ces conventions colonialistes impérialistes humiliantes pour l’espèce humaine ...

 

Et  j'ai en tête une anecdote qui met en lumière le poids de la ponctuation…

 

Nous sommes dans les années 1930, en terre martiniquaise, le collaborateur du Gouverneur de l’Ile doit transmettre à une prison, le télégramme ci après…

 

   Grâce, pas pendre mais le préposé à la réception, note...

   Grâce pas,  pendre…

     Une virgule mal placée, a conduit le condamné à une exécution le jour même..

 

     Et toujours en sol martiniquais, mon séjour terminé je m'adresse à des amis par ces mots...je rentre en « Métropole » stupeur, ce n’est pas mon vocabulaire, les personnes connaissent votre mode de fonctionnement, votre pensée politique , devise , idéal, et donc ils pensent à juste titre que vous avez perdu la raison, ou que la fin de vie est proche…

 

Le poids des mots, « souche » n’est pas anodin…

 

   Léonce Lebrun

Additional information

viagra bitcoin buy