Cialis accept btc
MOI2

Le point de vue de Léonce  Lebrun

 

Le Sahel

 

 Bizarre la vie, durant mon service militaire légal, ma meilleure relation était un Officier d’active, brillant saint-cyrien, de Famille aristocrate, Capitaine à 29 ans. 

et qui quitté l’Armée avec le Grade de Général de division (3 étoiles) alors que pour moi à terme, il avait le profil de Gouverneur d’une Région militaire...

 

...ave bien entendu le grade de Général d’Armée (5 étoiles) mais viola le destin en a décidé autrement.

 

L’Homme, superviseur de champs de tir  durant les périodes de classe, avait été frappé par mes techniques de combat vis à vis des autres appelés...

 

...normal, j'avais derrière moi 3 années de préparation militaire volontaire( PME, PMS)  ouvert aux étudiants bénéficiaires d’un sursis, et il voyait en moi un brillant Officier d’avenir…

 

…. Oui, mais ce n’était ni mon goût ni dans mon choix de carrière professionnelle, et quand est venu pour moi le temps de lever l’ancre, l’Officier me dit en substance…

 

… « « Léonce tu vas retrouver la vie civile, ne changes rien de ton comportement, face à des gens prétentieux orgueilleux...

...qui n’arrivent pas à ta cheville, mais nourrissent toujours des sentiments de race supérieure » »…

 

Venant de la part d’un futur Général de l’Armée française, c’était un Conseil qui valait son poids de diamant, et que j’ai utilisé à bon escient si je voulais m’en sortir de ce basin de requins...

 

...grâce à ma stratégie intitulée l'Ecrevisse et le caïman qui consiste à laisser croire à l'autre (indo européen) qu'il a toujours raison, le laissant mijoter dans son ignorance...

 

...ce gui m’autorise à parler et prendre positon fort et clair…Il est gonflé ce Nègre

 

En effet contrairement à ce que j’ai avancé dans un précédant message, la troisième guerre mondiale m’aurait pas lieu à cause du cluster "sahelien" , et pour cause.

 

Quand on connait son Histoire, limitons nous au terme des 19è en partie ,20è er 21è siècle, la France a été au cœur ou partie prenante de toutes les crises de notre Monde.

 

 

Passons rapidement en revue

 

… 1870  conflit avec la Prusse, 1914, conflit avec l’Allemagne (première guerre mondiale) 1940  nouvelle crise avec l’Allemagne (deuxième guerre mondiale) pour ces deux conflits le pays est sauvé de justesse...

 

...grâce à la participation active des forces alliées sous la conduite des Etats Unis d’Amérique.

 

De 1945 à 1962, guerres de décolonisation engagées contre l’Indochine et l’Algérie.

 

De Mars à Novembre 2011 destruction de la Nation libyenne avec le concours de l’OTAN, dont en 2012 le même sort était réservé à la Syrie, grâce au barrage ferme des Américains.

 

Et comme il faut absolument trouver des terrains de conflits, l’Afrique est bien dans la ligne de tir, grâce au concours imbécile de dirigeants corrompus et incompétents.

 

Car le choix du Sahel n’est pas un hasard avec ses 5 territoires, vialà le Mali en pôle position, bien pourvus de matières premières indispensables à l’économie de l’Occupant occidental...

 

...et il constitue un excellent socle de départ pour la future conquête du Continent dont le plan a été minutieusement établi à Paris...

 

...sous couvert  d’un discours de mensonges avec pour pilier le terrorisme et le jhadisme islamiste.

 

Mais voilà si les dirigeants africains sont des incapables par cantre les peuples ne sont pas endormis...

 

...et dès qu’ils auront saisis la supercherie ils demanderont à la France de quitter le Continent, qu’elle refusera d'obtempér  sure de son bon droit d’occupant...

 

Face à une colère grandissante, l’Exécutif français donnerait l’ordre à ses soldats de tirer sur les foules ,faisant des milliers de victimes.

 

A  ce stade Russes et Chinois appelés en renfort vont délivrer un ultimatum à la France  lui sommant de quitter le territoire africain sous peine de guerre sur son territoire en Europe

 

Et comme la France ne dispose d’aucun soutien dans cette folle entreprise impérialiste, elle devra s’exécuter comme en 1954 sur le Canal se Suez (Egypte).

 

Ainsi aura pris fin une nouvelle tentative  de colonisation de l’Afrique...

 

...et surtout l’emballement d’un conflit mondial dont la France aurait tout à perdre pour son peuple.

 

PME... prération miltaire élémentaire

PMS...préparation militaire supérieure

 

https://www.youtube.com/watch?v=gXZVhKvvMVU

 

Vision d'Afrique

 

Tout d’abord prenez connaissance en prime time du paraphe sur la page d’AFCAM de PARCOURS intitulé …Le mouvement associatif et politique, dont l’incident rapporté aura été en son temps le tournant pour moi décisif, de toute politique active au sein d’un Conseil, dans la Ville de Lyon….

..Que les personnes qui étaient étonnées que je ne sois pas un élu, alors officiant dans un bureau de vote en qualité de Président, y trouvent là les raisons impérieuses…

… Car en certaines circonstances il faut savoir prendre de la hauteur, faire comprendre qu’on n’est pas à la recherche d’un quelconque strapontin de misère, et surtout ne pas être à la remorque de personne.

Cela dit, vous avez été nombreux à apprécier ce panache pour franchir le Rubicon avec un message accompagné d’une vidéo musicale accrocheuse, dans un contexte où le citoyen est invité par l’Exécutif et les médias aux ordres, à fermer portes et fenêtres pour se protéger « d’attentats « annoncés de tous horizons…

...Un débordement ultra sécuritaire inutile, aux frais du contribuable peu averti des menaces géopolitiques, mais qui couvre ce pays de ridicule par la presse étrangère…

...Etant entendu que le ridicule n’a jamais tué, et puis il est plus facile de jouer, voir même d’amplifier la peur vis-à-vis d’un peuple en plein désarroi…

..Alors même qu’une explication rationnelle d’Etat eut été utile pour présenter les méandres de la diplomatie, et les responsabilités de destruction du territoire libyen par les frappes aériennes d’une coalition occidentale, les déboires de la population de Bengazi étant un faux prétexte.

Car dit-on à bon droit, il y a les causes que suivent les effets ou conséquences, qui a semé impunément le vent, doit s’attendre tôt ou tard à récolter, cyclone ouragan, tremblement de terre, avec le qualificatif des médias...barbarie, attentat, djihadisme…

…Peu importe, toujours à l’encontre et pour le malheur de citoyens innocents, parce qu’on n’a pas appris à foutre la paix aux autres, sous couvert de lutte contre le « terrorisme », une belle invention politicienne de l’Occident, pour masquer les dures réalités du quotidien aux masses, et éventuellement modifier leurs votes.

Car depuis que je suive la géopolitique, j’observe précisément que l’Occident a toujours crée  et financé les conditions de troubles ici ou là pour assouvir son besoin de domination, par des interventions douteuses de peuples en difficulté.

S’agissant de la vidéo, je suis très à mon aise de « Nègre voyou virtuel », qui n’a cédé en rien de sa culture martiniquaise, et donc ne peut recevoir de leçon de « civilisation » et de « savoir vivre » de personne, en rejetant avec fermeté le sermon sur le vivre ensemble en direction des masses crédules et des minorités ethniques attrape-tout.

Et donc la vidéo de conception personnelle, composée d’une gamme simple, sifflotée sous la douche le matin, et de paroles peu compliquées ne vise aucun sexe particulier, car il ne faut pas perdre de vue que « le mariage pour tous » à défaut d’être adopté massivement par les esprits, s’est installé durablement dans le paysage sociétal et juridique.

D’ où le géni de l’auteur à tenir compte des « non hétéro » dont certains m’ont reproché de n’avoir jamais fait état de leurs difficultés dans les publications du site.

Mais c’est une problématique qui ne me permet pas à titre personnel de franchir n’importe quelle ligne rouge.

En définitif ce garçon, votre serviteur, qui jongle avec la langue de Molière pour les besoins de notre combat, sait danser, normal pour un Nègre de la Caraïbe, peut composer et chanter, à vous de conclure.

Mais revenons sur le sujet du jour au titre duquel un collectif d’associations des étudiants africains de Lyon, intitulé VISION d’AFRIQUE avait le 20 Janvier dernier, à l’Université Jean Moulin (Lyon 3) organisé une conférence sur la thématique…

Faut-il maintenir l’aide au développement de l’Afrique…, en ayant soin de présenter au public les intervenants invités en deux groupes…les partisans pour le maintien de l’aide… et ceux qui y sont opposés, chacun devant exposer les motifs de son choix.

Et personne ne sera étonnée de me retrouver dans le deuxième groupe…

Précisément quand fut arrivé mon tour de parole, je rappelai pour les non initiés et c’est devenu un rituel, mon origine caraïbéenne , né à la Martinique…

…Mais je n’ai jamais oublié mes racines africaines, malgré des tentatives scolaires et pédagogiques désespérées pour nous installer dans « la gauloiserie » au titre de laquelle certains (es) ont succombé…

… Et c’est là notre drame, pour comprendre les échecs retentissants, suivant les tentatives de modification et d’évolution du statut politique de ces territoires dits outre-mer.

Dans ce cadre je suis solidairement et intellectuellement lié au destin de ce Continent, placé en dernière position dans la hiérarchie des valeurs, du moins suivant le baromètre de l’Occident.

Car, je ne peux pas m’autoriser à entrer sur le terrain pour jouer le match, alors que je suis juste toléré à assister à la partie, quand bien même le maître des lieux serait en possession de la bombe atomique pour amuser la galerie, donc stratégiquement inutile…

… Membre permanent du Conseil de sécurité qui sera réformé, et de l’Alliance atlantique (l’OTAN) qui devrait disparaître...

Et à ce stade des interventions, personne n’avait fait état du « néo-colonialisme » omni présent en Afrique, du moins dans la zone de l’Ouest, malgré de promesses fumantes à l’occasion de campagnes électorale, voir même de l’union politique du Continent par la Création des Etats Unis d’Afrique.

Après avoir participé à nombre de conférences sur les problématiques africaines, j’observe que la diaspora fait du « sur place » au regard de ces questions essentielles, aucune cohérence, aucune politique décisive, aucun besoin de conquête pour vaincre les aléas négatifs de l’Histoire.

Ainsi donc en voyant défiler à Paris ce 11 Janvier 2015, une horde de dirigeants africains venus défendre la Liberté, mais quelle Liberté...on tombe des nus… qualifiés à juste titre de nouveaux esclaves du Système par un éminent universitaire africain en poste à la Martinique…

Ces hommes étaient venus sans doute quémander auprès de l’ex, une onction pour leur médiocre gouvernance, de la corruption massive sans vergogne, de détournements de fonds publics en direction des paradis fiscaux…

…Alors que leurs populations éprouvent mille difficultés à survivre, sans compter ces manipulations des institutions, tendant à prolonger leurs mandats présidentiels au risque de guerre civile violente.

Mais alors comment pouvaient-ils ignorer que la Libye est une terre africaine, victime de l’arrogance et de l’impérialisme de l’Occident …

…Que les causes de l’assassinat du Colonel Kadhafi étaient tout à fait étrangères à la situation interne de ce pays…

… que ses projets pour l’Afrique de demain dérangeaient, qu’il était une cible à abattre, au même titre que jadis, Patrice Lumumba (1961) brillant panafricaniste congolais, dans un contexte quasi-identique...

…Que l’Occident n’entend pas consentir une modification du partage de 1885, suivant ce principe romain, qu’il est plus facile de régner et d’exploiter à bon compte dans la division…

Mais alors me direz vous, quelles sont les raisons qui me poussent être opposé à toute forme d’aide en direction de l’Afrique.

Elles sont multiples inutile de les énumérer, se résument en une phrase, l’aide est le prolongement de la colonisation, la mamelle du néo colonialisme.

Car c’est une évidence, l’Afrique a raté son entrée dans le Monde de la Liberté en 1960, en acceptant le principe impérialiste de l’octroi d’indépendance et dans quelle condition…

De multiples états lilliputiens, assortis d’accords bilatéraux, de la foutaise.

L’indépendance ça s’arrache dit Fanon…les armes à la main.

Alors dans les années 1960, j’aurais préféré une Afrique, à feu et à sang, une Afrique au combat avec de millions de victimes, mais une Afrique debout, vainqueur, fière et libre de son destin…

Je serai parti bien longtemps déjà, mais je ne désespère pas, même à titre posthume du succès de l’opération…BEHANZIN

Léonce Lebrun

Additional information

viagra bitcoin buy