Cialis accept btc
MOI2

Le point de vue de Léonce  Lebrun

 

Colonisation, immigration, terrorisme

 

Colonisation, immigration, terrorisme, s’adresse à la même mouvance des minorités ethniques, victime de l’exploitation de l’homme par l’Homme

La colonisation

 

On sait par définition que le Français indo- européen n’est pas très porté par la connaissance de l’Histoire, pas plus que la géographie constituée par la connaissance de l’espace terrien où chacun vit.

 

Demandez à l’homme de la rue de situer la position de Melbourne ( Australie) il vous enverra  en Suède.

 

Au touriste français  indoeuropéen de passage sur un territoire de la Caraïbe, il vous fera état de nos colonie, toujours ce critère de possession, ignorant qu’une loi de 1946 a modifié la donne.

 

En tout cas  dans son subconscient il n’a pas oublié quel était le rôle de la possession de territoires acquis par la ruse la force, que les autochtones étaient privés de liberté d’aller et venir, alors que les richesses du pays occupé étaient pillées au service de l‘économie de l’occupant.

 

Et nous avons un immense espace africain, des zones du Pacifique (Tahiti, Knaki) des territoires de la Caraibe( Martinique  Guadeloupe, Haïti jus qu’en 1804,  de l’Amérique du Sud (Guyane) de l’Océan indien ( Réunion Mayotte)

 

Toute cette politique était axée sur le pillage des richesses minières et autres, et la domination des hommes au service du colonisateur (guerres 1914 -1918, 1940-1945, guerres coloniales d’Indochine  et d’Algérie

 

L’immigration

 

C’est le fait de se déplacer individuellement ou collectivement d’un pays ou continent pour des raisons multiples.

 

D’aucuns feront état de motifs économiques alors que d’autres avanceront des motifs politiques d’insécurité, de non respect des droits de l’Homme.

 

Cette problématique est très sensible en France et donne lieu à des débats et des propos incongrus

 

Quoi qu’il en-soit, l’immigration qui touche particulièrement les ressortissants africains de L’Ouest du Continent, doit être considérée comme un échec totale de la colonisation, mis à la charge de la France.

 

Car pour bien comprendre ce drame, il convient de revenir sur le mode de colonisation française basée sur l’assimilation de masses colonisées

 

A ces masses rien n’a été inculqué, comme des notions de responsabilité, du goût de l’entreprise, du rôle de la vie politique et donc des choix.

 

C’était  pour l’Administration française une bande de demeurés assignés à la servitude du  maître sans espoir  d’évolution vers plus de Dignité.

 

Et donc en  1960, année de début des indépendantes octroyées à certains territoires du Continent , la France régnait sur une tutelle de 110 millions d’indigènes

 

Pas mal comme Nation des droits de l’Homme, on a la force et la mitraille pour imposer sa loi en terre étrangère.

 

Et donc avec ces indépendances octroyées nous avons trouvé à la tête des affaires, des hommes corrompus, incompétents mais faisant tout pour plaire au maitre européen

 

Ces populations sans repère; débousolées n'ont qu’une solution fuir leur pays pour grossir la masse des sans papiers en France et ailleurs.

 

https://www.youtube.com/watch?v=9AjkUyX0rVw

 

Prochainement... Le terrorisme

 

L'incertitude sociétale

 

Malgré l’amicale suggestion de nombreux internautes qui pensent à tort où à raison que je dispose de moyens pour participer sur la toile à ces joutes nationales politico- politiciennes, j’ai toujours évité ce mélange de genre par principe, estimant d’avoir d’autres priorités pour mes terrains de combats.

Mais devant la gravité de la situation, je ne peux pas demeurer sous la table pour compter les coups en toute indifférence.

Précisément dans mon message intitulé 10 Mai j’ai évoqué la perte des valeurs de la République et du comportement républicain, remplacés par la lâcheté, l’hypocrisie, la malhonnêteté intellectuelle en y ajoutant ce jour le mensonge et la démagogie touchant tous les milieux notamment politique.

Et toute la presse internationale découvre avec stupeur, que le pays dans lequel nous vivons est dominé par une extrême et dangereuse intolérance, devenue inquiétante pour des minorités ethniques et autres groupes humains non organisés.

Est’ on en passe de retomber dans le sombre climat ayant succédé à la Révocation de l’Edit de Nantes -Louis XIV, Octobre 1685- pour attention attention, revivre un remake du massacre de la nuit de la Saint Barthélemy - Août 1572-qui certainement aurait une autre dimension avec la perspective d’une cruelle guerre civile.

Car comme disait un célèbre syndicaliste…il faut savoir cesser une grève…oui, il faut savoir cesser un combat devenu improductif, contre la volonté du peuple souverain en République

Pour ma part et nous avons la preuve que le concept vivre ensemble est de la poudre aux yeux, un slogan vide de sens que j’ai toujours dénoncé, parce qu’il mettrait en péril la dignité de certaines minorités ethniques, devenues les larbins du Système, style bonjou missié, messi missié, padon missié, que voudraient nous réduire certains, convaincus de leur soit disant supériorité

Alors par ces temps d’incertitude sociétale, je recommande à mes frères de race caribéens africains, d’observer la plus grande vigilance, pour ne pas tomber dans ces bains d’inconséquences et de naïveté dont nous sommes coutumiers.

Léonce Lebrun        

Additional information

viagra bitcoin buy