Cialis accept btc
MOI2

Le point de vue de Léonce  Lebrun

 

Colonisation, immigration, terrorisme

 

Colonisation, immigration, terrorisme, s’adresse à la même mouvance des minorités ethniques, victime de l’exploitation de l’homme par l’Homme

La colonisation

 

On sait par définition que le Français indo- européen n’est pas très porté par la connaissance de l’Histoire, pas plus que la géographie constituée par la connaissance de l’espace terrien où chacun vit.

 

Demandez à l’homme de la rue de situer la position de Melbourne ( Australie) il vous enverra  en Suède.

 

Au touriste français  indoeuropéen de passage sur un territoire de la Caraïbe, il vous fera état de nos colonie, toujours ce critère de possession, ignorant qu’une loi de 1946 a modifié la donne.

 

En tout cas  dans son subconscient il n’a pas oublié quel était le rôle de la possession de territoires acquis par la ruse la force, que les autochtones étaient privés de liberté d’aller et venir, alors que les richesses du pays occupé étaient pillées au service de l‘économie de l’occupant.

 

Et nous avons un immense espace africain, des zones du Pacifique (Tahiti, Knaki) des territoires de la Caraibe( Martinique  Guadeloupe, Haïti jus qu’en 1804,  de l’Amérique du Sud (Guyane) de l’Océan indien ( Réunion Mayotte)

 

Toute cette politique était axée sur le pillage des richesses minières et autres, et la domination des hommes au service du colonisateur (guerres 1914 -1918, 1940-1945, guerres coloniales d’Indochine  et d’Algérie

 

L’immigration

 

C’est le fait de se déplacer individuellement ou collectivement d’un pays ou continent pour des raisons multiples.

 

D’aucuns feront état de motifs économiques alors que d’autres avanceront des motifs politiques d’insécurité, de non respect des droits de l’Homme.

 

Cette problématique est très sensible en France et donne lieu à des débats et des propos incongrus

 

Quoi qu’il en-soit, l’immigration qui touche particulièrement les ressortissants africains de L’Ouest du Continent, doit être considérée comme un échec totale de la colonisation, mis à la charge de la France.

 

Car pour bien comprendre ce drame, il convient de revenir sur le mode de colonisation française basée sur l’assimilation de masses colonisées

 

A ces masses rien n’a été inculqué, comme des notions de responsabilité, du goût de l’entreprise, du rôle de la vie politique et donc des choix.

 

C’était  pour l’Administration française une bande de demeurés assignés à la servitude du  maître sans espoir  d’évolution vers plus de Dignité.

 

Et donc en  1960, année de début des indépendantes octroyées à certains territoires du Continent , la France régnait sur une tutelle de 110 millions d’indigènes

 

Pas mal comme Nation des droits de l’Homme, on a la force et la mitraille pour imposer sa loi en terre étrangère.

 

Et donc avec ces indépendances octroyées nous avons trouvé à la tête des affaires, des hommes corrompus, incompétents mais faisant tout pour plaire au maitre européen

 

Ces populations sans repère; débousolées n'ont qu’une solution fuir leur pays pour grossir la masse des sans papiers en France et ailleurs.

 

https://www.youtube.com/watch?v=9AjkUyX0rVw

 

Prochainement... Le terrorisme

30 Septembre 2016

 

Sommes nous à titre individuel et collectif condamnés à la conquête du
Gaul, sachant qu’à l’impossible nul n’est tenu…

Car par ces temps difficiles, dans une société complexe de plus en plus
complexée, je dirais même infantilisée, par des mots d’ordre et un discours
imbécile relayés par des médias affidés aux ordres, nous sommes propulsés,
vers...

Le communautarisme, le populisme, l’intégrisme, le radicalisme le
terrorisme, le djihadisme, « la gauloiserie » et j’en passe, à chacun sa
mouvance, et comme on dit au pays..

Si tout lè kones té ka poussé en monme mayé pa té ka poté chapo…

Traduction, si toutes conneries volaient nous serions toutes er tous
condamnés à mort…
Mais alors de qui se moque-t-on …

Et de me retourner vers ce grand homme d’Etat, Maire pendant 50 ans de sa
ville qui de son vivant disait à juste titre que…
…La culture est ce qui reste quand on a tout oublié… et moi de rajouter,
sauf l’essentiel …
Car pour moi, Ma culture remonte à la nuit des temps, transportée dans la
Caraïbe, modelée suivant l’origine des uns et des autres, pour donner
naissance à être nouveau ave ses qualité et ses défauts..

Mais en toutes circonstances on doit être soi même, pour se déterminer
librement, se qui m’autorise à affirmer que la Politique est un combat qui
pour les minorités, comme nous de la Négritude, se gagne avec la tête, en
puisant dans les références que nous ont léguées nos illustres disparus,
dont à l’occasion de la conférence du 30 Septembre dernier , (le
compte-rendu diffusé prochainement ) j’ai mis en évidence les causes qui n’ont
pas permis à Frantz Fanon et Césaire Aimé de gagner sur le terrain de leur
vivant, tenant compte des objectifs… que j’ai qualifié par le titre…

« Le compte n’y est pas », et que vous recevez ci-dessous une des impressions

Léonce Lebrun

----- Original Message -----
Subject: FILACO 2016 - 6 photos de l'intervention de Léonce LEBRUN samedi
1er octobre


 Bonjour à tous,

 Par ses propos percutants et documentés, Léonce a suscité de nombreuses
 questions et ouvert au FILACO de nouvelles perspectives,
 notamment pour les jeunes et les étudiants qui restent un public à
 conquérir.

Les organisateurs y veilleront avec l'Institut International de la
 Francophonie de Lyon >
www.univ-lyon3.fr/international/la-francophonie/iframond-653873.kjsp
 et les Assises Internationales du Roman > www.villagillet.net .

Additional information

viagra bitcoin buy