Cialis accept btc
MOI2

Le point de vue de Léonce  Lebrun

 

Le Sahel

 

 Bizarre la vie, durant mon service militaire légal, ma meilleure relation était un Officier d’active, brillant saint-cyrien, de Famille aristocrate, Capitaine à 29 ans. 

et qui a quitté l’Armée avec le grade de Général de Division (3 étoiles) alors que pour moi à terme, il avait l'étoffe de Gouverneur d’une Région militaire...

 

...avec bien entendu les attributs de Général d’Armée (5 étoiles) mais voilà, le destin en a décidé autrement.

 

L’Homme, "superviseur" des champs de tir  durant les périodes de classe, avait été frappé par mes techniques de combat vis à vis des autres appelés...

 

...normal, j'avais derrière moi 3 années de préparation militaire volontaire( PME, PMS)  ouvert aux étudiants bénéficiaires d’un sursis, et il me voyait déja un brillant Officier d’avenir…

 

…. Oui, mais ce n’était pas mon goût, ni la vocation , voire même dans mon choix de carrière professionnelle, et quand est venu pour moi le temps de lever l’ancre, le Capitaine m'avance en substance…

 

… « « Léonce tu vas retrouver la vie civile, ne changes rien de ton comportement, face à des gens prétentieux orgueilleux...

...qui n’arrivent pas à ta cheville, mais nourrissent toujours des sentiments de race supérieure » »…

 

Venant de la part d’un futur Général de l’Armée française, c’était un Conseil qui valait son poids de diamant, et que j’ai utilisé à bon escient si je voulais m’en sortir de ce bassin de requins...

 

...grâce à ma stratégie intitulée l'Ecrevisse et le caïman qui consiste à laisser croire à l'autre (indo européen) qu'il a toujours raison, le laissant mijoter dans son ignorance...

 

...ce gui m’autorise à parler et prendre positon fort et clair…Il est gonflé ce Nègre

 

En effet contrairement à ce que j’ai avancé dans un précédant message, la troisième guerre mondiale m’aurait pas lieu à cause du cluster "sahelien" , de guerre et pour cause.

 

Quand on connait son Histoire, limitons nous au terme des 19è en partie ,20è er 21è siècle, la France a été au cœur ou partie prenante de toutes les crises qui ont traversé notre Monde.

 

Passons rapidement en revue...

 

… 1870  conflit avec la Prusse, défaite cuisante et perte des Régions de l'Alsace et la Lorraine cédées à l'ennemi...

 

...1914, conflit avec l’Allemagne (première guerre mondiale)...

 

...1940  nouvelle crise avec l’Allemagne (deuxième guerre mondiale) pour ces deux conflits le pays est sauvé de justesse...

 

...grâce à la participation active des forces alliées sous la conduite des Etats Unis d’Amérique...

 

A ce propos on relève que le 8 Mai  est récupéré chaquue année sans vergogne en commémoration de l'Armistice du 8 Mai 1945

 

...il s'en suit une certaine confusion bien entretenue qui ferait croire à certains que la France est la seule vainqueur du conflit en cause...

 

.... une confusion qui relève de l'escroquerie intellectuelle, car les seuls vainqueurs de l'Allemegne à savoir ,les Américains, les Britanniques les Russes de l'ex- URSS et les Canadiens...

 

....qui peuvent commémorer légitimement cet évènement historique...

 

... que du reste la France qui était le centre de cette tragédie, son dispositif de défense ayant volé en éclat en Juin 1940 face à la déferlante des forces armées du 3è Reich allemand...

 

...  n'a pas été invitée à cette grande Conférence de Yalta de Février 1945, réunissant les représentants de l'Union Soviétique, les Etats unis d'Amérique et la Grande Bretagne...

 

... avec pour principale mission de régler la situation et l'avenir de l'Allemagne à la fin de cette guerre...                                                                                                 

 

...de 1945 à 1962, guerres de décolonisation engagées contre l’Indochine et l’Algérie....

 

... de Mars à Novembre 2011 destruction de la Nation libyenne avec le concours de l’OTAN...

 

...dont en 2012 le même sort était réservé à la Syrie, mais le barrage ferme des Américains a freiné toute dérive en ce sens

 

Et comme il faut absolument trouver des terrains de conflits, l’Afrique est bien dans la ligne de tir, grâce au concours imbécile de dirigeants corrompus et incompétents.

 

Car le choix du Sahel n’est pas un hasard avec ses 5 territoires, autour du  Mali en pôle position...

 

...bien pourvus de matières premières indispensables à l’économie de l’Occupant occidental...

 

...et il constitue un excellent socle de départ pour la future conquête du Continent dont le plan a été minutieusement établi à Paris...

 

...sous couvert  d’un discours de mensonges et de manipulations des masse, avec pour pilier le terrorisme et le jhadisme islamiste comme instruments idélogiques de combat.

 

Mais voilà si les dirigeants africains sont des incapables, par contre les peuples ne sont pas endormis comme jadis...

 

...et dès qu’ils auront cerné la supercherie, ils demanderont à la France de quitter le Continent, qu’elle refusera d'obtempérer  animée de son bon droit d’occupant...

 

Face à une colère grandissante, l’Exécutif français donnerait l’ordre à ses mercenaires de tirer sur les foules ,faisant des milliers de victimes.

 

A  ce stade, Russes et Chinois appelés en renfort vont délivrer un ultimatum à la France  lui sommant de quitter le territoire africain sous peine de guerre sur son territoire en Europe

 

Et comme la France ne dispose d’aucun soutien occidental, dans cette folle entreprise impérialiste...

 

...elle devra s’exécuter comme en 1954 sur le Canal se Suez (Egypte) sous la pression d'une coalition ponctuelle soviéto-américaine...

 

...ordonnant à la Grande Bretagne et la France de retirer leurs forces armées en ces lieux sous peine de gros dégâts militaires imminents.

 

Ces deux Nations ont respecté l'ultimatum.

 

Ainsi aura pris fin une nouvelle tentative  de recolonisation insidieuse de l’Afrique...

 

...et surtout l’emballement d’un conflit mondial dont la France aurait tout à perdre pour son peuple.

 

https://www.youtube.com/watch?v=gXZVhKvvMVU

 

PME... préparation miltaire élémentaire

PMS...préparation militaire supérieure

 

 

Haïti, la mauvaise conscience des puissants

  

 

A la demande de l’Association Sénégalaise des Professeurs d’Histoire et de géographie Asphg, et la Direction de l’information de l’Animation Culturelle de l’Université Cheikh Anta Diop -Diacs- Monsieur Amadou Mahtar MBow, ancien Directeur Général de l’Unesco, a donné le 13 Avril dernier à la salle conférence de l’Ucad II, une conférence sur le thème , Haïti ,

 

Histoire d’un Etat issu d’une révolte d’esclaves africains, dans le contient Américain.

 

Il n’est jamais très tard de bien faire, dit-on, car la conférence faite pour commémorer le bicentenaire de la révolution et la fondation de l’Etat haïtien, le 1er janvier 2004, a permis de sauver l’honneur  des patriotes de l’ouest africains et d’afrique d’une manière générale, si l’on sait que, hormis le Président d’Afrique du Sud, aucun chef d’Etat africain n’a eu le courage de se déplacer pour aller assister à la fête.

 

C’est pourquoi, les nombreux intervenants n’ont pas trouvé de mots suffisants pour féliciter l’Association des professeurs d’histoire et l’Université Cheikh Anta Diop de leur initiative et remercier M Amadou Moctar Mbow, pour sa brillante et exhaustive conférence.

 

En effet, pendant plus d’une heure de temps, M. Mbow a non pas survolé le champ de l’histoire, mais l’a soigneusement labouré pour ainsi dire.

 

Ceci en partant de 1446 avec les premiers occupants de l’ile, les Aravacs, en passant par 1492 avec ‘arrivée de Christophe Colomb pour aboutir à la révolution victorieuse, initiée et conduite par des hommes aussi prestigieux que Toussaint Louverture et Dessalines.

 

 Faisant référence à De Las casas, M Mbow a décrit les conditions infrahumaines dans lesquelles vivaient les esclaves qui sont à la base de leur soulèvement et de la révolution victorieuse ponctuée par la bataille mémorable de Vetieres, en octobre 1803 et la proclamation de l’indépendance le 1er janvier 1804.

 


En répondant aux nombreuses questions du public,tournant autour de l’ignorance de l’histoire d’Haïti, de ses rapports avec l’Afrique, des causes du succès de la révolution haïtienne, de la question de la réparation et de la situation qui prévaut actuellement en Haïti, Monsieur MBow a montré que la réussite de la révolution n’est due qu’à la volonté des esclaves -500 000- de lutter dans l’unité pour mettre fin à la tyrannie que leur imposaient les colons esclavagistes blancs -30 000-.

 

 Cette volonté se traduisait, dit-il, dans cette sentence de l’officier mulâtre de l’armée de Napoléon , la plus puissante de l’époque, Alexandre Pétion qui rallia les révolutionnaires : - Ma mère ne sera plus esclave -.

 

 Et aussi du cri de ralliement des esclaves des plantations et domestiques des colons : - Vivre libre ou mourir -. Par rapport à l’ignorance de l’histoire d’Haïti par les Africains, l’ancien Directeur général de l’Unesco a souligné que  nous ne connaissons pas notre histoire c’est pourquoi nous ne connaissons pas l’histoire d’Haïti  du fait que l’on subit toujours le carcan hexagonal du point de vue historique et culturel pour la bonne raison , précise t-il, qu’on a fait avec Haïti, concernant la dette de 150 millions de francs or, de l’époque , ce que l’on fait avec le tiers-monde avec le problème insupportable e la dette.

 

 De ce point de vue l’opinion de M. Mbow été sans équivoque en ce qui concerne la réparation qui, pour lui, ne peut se traduire que par une volonté politique sérieuse de sortir les noirs dans la situation désastreuse dans laquelle ils se trouvent dans les anciens pays esclavagistes , Etats-Unis, Brésil, la  Caraïbeetc. à travers des programmes spéciaux touchant la santé ,l’éducation et l’insertion sociale par l’emploi durable..

 

 Point de vue qui tranche d’avec celui d’esprits tordus envoûtéspar les démons du néolibéralisme qui, dès qu’il est question de cette problématique de réparation, ils y voient des , trébuchantes et sonnantes , devant des guichets.

 

 M Mbow a par ailleurs souligné que si l’histoire de la révolution haïtienne, qui est sans précédent, a été occultée, au point qu’elle soit si méconnue par beaucoup d’hommes épris de justice , c’est que Haïti constitue , la mauvaise conscience des grandes puissances , Etats-Unis, France,principalement, et tous ceux qui voudraient ériger la discrimination raciale en règle de vie .

 

Elle sonnaen ce sens , pour lui, le glas de tout le système esclavagiste de l’époque. Ainsi ajoute t-il, un blocus fut imposé par le gouvernement des Etats-Unis .

 

Et la France de son coté imposa à Haïti le payement de 150 millions de francs or pour la reconnaissance l’indépendance du pays..

 

 Dans cette perspective M Mbow a estimé qu’au regard de la situation actuelle que vit le pays et compte tenue des propos du Président Aristide qui dit avoir été kidnappé et enlevé du pouvoir par la force, c’est comme qui dirait l’histoire. se perpétue.

 

 Auparavant, M. Mbow a précisé que des sénégalais, arabophones ,capturés lors de la baille entre l’Almamy Abdel Kader et le Damel Amary Ngoné Ndella Fall,ont participé à la Révolution de Saint-Domingue.

 

 Péripétie retracée par le gouverneur Baron Roger dans son livre -Keledor -, en 1830 Pour terminer M. Mbow a précisé que les Africains, la jeunesse en particulier, doivent s’intéresser à leur histoire, contrairement à la classe dirigeante africaine« tétanisée  par .les institutions internationales et autres bailleurs de fonds.

 


Signalons qu’il a été noté à cette conférence, la présence du Recteur de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar, de l’historien, ancien Ambassadeur Saliou Kandji, du Président des ONG du Sénégal, M Buba Diop, historien de son état, du représentant du Grila, M Fall ,ainsi que plusieurs membres de la diaspora haïtienne.




Ababacar Fall-Barros

La proposition du Sénégal

 

 

Additional information

viagra bitcoin buy