Cialis accept btc
MOI2

Le point de vue de Léonce  Lebrun

 

Colonisation, immigration, terrorisme

 

Colonisation, immigration, terrorisme, s’adresse à la même mouvance des minorités ethniques, victime de l’exploitation de l’homme par l’Homme

La colonisation

 

On sait par définition que le Français indo- européen n’est pas très porté par la connaissance de l’Histoire, pas plus que la géographie constituée par la connaissance de l’espace terrien où chacun vit.

 

Demandez à l’homme de la rue de situer la position de Melbourne ( Australie) il vous enverra  en Suède.

 

Au touriste français  indoeuropéen de passage sur un territoire de la Caraïbe, il vous fera état de nos colonie, toujours ce critère de possession, ignorant qu’une loi de 1946 a modifié la donne.

 

En tout cas  dans son subconscient il n’a pas oublié quel était le rôle de la possession de territoires acquis par la ruse la force, que les autochtones étaient privés de liberté d’aller et venir, alors que les richesses du pays occupé étaient pillées au service de l‘économie de l’occupant.

 

Et nous avons un immense espace africain, des zones du Pacifique (Tahiti, Knaki) des territoires de la Caraibe( Martinique  Guadeloupe, Haïti jus qu’en 1804,  de l’Amérique du Sud (Guyane) de l’Océan indien ( Réunion Mayotte)

 

Toute cette politique était axée sur le pillage des richesses minières et autres, et la domination des hommes au service du colonisateur (guerres 1914 -1918, 1940-1945, guerres coloniales d’Indochine  et d’Algérie

 

L’immigration

 

C’est le fait de se déplacer individuellement ou collectivement d’un pays ou continent pour des raisons multiples.

 

D’aucuns feront état de motifs économiques alors que d’autres avanceront des motifs politiques d’insécurité, de non respect des droits de l’Homme.

 

Cette problématique est très sensible en France et donne lieu à des débats et des propos incongrus

 

Quoi qu’il en-soit, l’immigration qui touche particulièrement les ressortissants africains de L’Ouest du Continent, doit être considérée comme un échec totale de la colonisation, mis à la charge de la France.

 

Car pour bien comprendre ce drame, il convient de revenir sur le mode de colonisation française basée sur l’assimilation de masses colonisées

 

A ces masses rien n’a été inculqué, comme des notions de responsabilité, du goût de l’entreprise, du rôle de la vie politique et donc des choix.

 

C’était  pour l’Administration française une bande de demeurés assignés à la servitude du  maître sans espoir  d’évolution vers plus de Dignité.

 

Et donc en  1960, année de début des indépendantes octroyées à certains territoires du Continent , la France régnait sur une tutelle de 110 millions d’indigènes

 

Pas mal comme Nation des droits de l’Homme, on a la force et la mitraille pour imposer sa loi en terre étrangère.

 

Et donc avec ces indépendances octroyées nous avons trouvé à la tête des affaires, des hommes corrompus, incompétents mais faisant tout pour plaire au maitre européen

 

Ces populations sans repère; débousolées n'ont qu’une solution fuir leur pays pour grossir la masse des sans papiers en France et ailleurs.

 

https://www.youtube.com/watch?v=9AjkUyX0rVw

 

Prochainement... Le terrorisme

La construction du concept de Racisme

 

La réduction d'un être humain à l'état  d'outil animé  selon la définition d'Aristote de l'esclave, n'a jamais été de soi.

La littérature qui décrit les esclaves comme des êtres incultes, incapables, sauvages, voleurs, débauchés, dangereux,  est fort abondante tant dans l'antiquité que dans la période moderne.

Elle n'avait qu'un seul but, celui de justifier l'inqualifiable commerce, de donner des fondements moraux à  l'institution particulière  selon l'euphémisme utilisé dans les Etats sudistes pour désigner l'Esclavage.

Aux U.S.A., les esclavagistes iront plus loin que la calomnie, ils construiront un véritable système philosophique du racisme dont l'élaboration prendra appui sur la Bible ,malédiction de Cham par Noé dans le livre de la genèse.

Sur une vision apocalyptique de l'Afrique, sauvage et cannibale, et sur la recherche frénétique dans une science biologique balbutiante des différences de nature entre européens et nègres en vue d'établir une altérité irréductible des nègres.

L'idéologie raciste américaine peut se résumer ainsi --Philippe Paraire-- -- Les Nègres américains-- 
 Il existe à l'intérieur de la race humaine des différences de nature , ces distinctions physiques, intellectuelles et de tempérament ont un caractère irréductible, précisément parce qu'elles sont de nature biologique.

Elles sont le produit d'une adaptation inégalement réussie au milieu. L'infériorité des nègres constitue l'une de ces différences

- Pour des raisons de préservation des qualités biologiques acquises par les races supérieures, le métissage est à proscrire.

Il est nocif biologiquement et totalement improductif , le produit du métissage est un être dégradé plus marqué par l'élément inférieur du mélange, comme le prouve la domination des caractères ethniques négroïdes qui l'emportent sur le caractère européen.

- L'avenir des Nègres est donc la subordination et l'exclusion de la communauté raciale européenne, qui doit préserver son homogénéité.

Cette idéologie raciste justifiera l'Esclavage puis le système ségrégationniste américain qui durera un siècle et s'achèvera par la victoire du mouvement des droits civiques et la promulgation en 1964-1965 du Civic Right Act impulsé par le président Lyndon Johnson.

Cette loi exclut définitivement toutes les discriminations de caractère racial.

Mais cette idéologie en phase avec la constitution d'empires coloniaux par les puissances européennes, s'étendra à bien d'autres pays ,Afrique du Sud, Allemagne hitlérienne,  et n'est pas complètement morte.

Elle réapparaît encore aujourd'hui dans des discours d'hommes politiques, y compris en France.

Les révoltes dans la Caraïbe

Additional information

viagra bitcoin buy