Cialis accept btc
MOI2

Le point de vue de Léonce  Lebrun

 

Le terrorisme

 

 

En ce 21 siècle nous vivons dans un monde de fous, où tous les coups diplomatiques sont servis, mensonges manipulations des masses...

 

...et dans ce tableau peu réjouissant les Occidentaux  sont en pôle position , avec deux nations qui se détachent, Les Etats Unis d’Amérique et la FRANCE de l'Europe

 

Car voici venu le temps des commémorations de tous genres, 11 Septembre 2001, les Etats Unis, 13  Novembre 2015 la  France avec un procès  à grand  renfort  de publicité  et  des médias très actifs.

 

Qu’à travers ces démonstrations hypocrites les Occidentaux veulent passer ce message au Monde, qu’ils ont eu un comportement exemplaire dans leur politique et leur diplomatie, alors que ce sont des lâches mécréants qui les   ont attaqués.

 

Qu’en cette nouvelle forme de guerre peu de moyens sans troupes, qu' ils  ont transformé par dérision en terrorisme, plus facile pour tromper les peuples, alors qu'ils pratiquent des frappes aeriennes, peu recommandables pour la morale et la philosiphe militaire.

 

Allons bon qu’au cours des 20   30 annes écoulés  notre monde a vu passer  entre autres  le massacre du Rwanda Afrique Avri 1 994  avec des interférences plus ou moins directes de Nations européennes,

 

Sans oublier le crise Yougoslave des années 1990 avec une jeune  Nation en pleine prospérité  que j’ai visité, mais que malheureusement des Ets européens  démangaient, ce qui a acconduit à le destruction  de l’oeuvre du Maréchal TITO et la dispersion des populations Serbes, Croates etc, demain l’Histoire nous dira plus.

 

Que les Etas unis ont multiplié les méfais en Amérique du Sud et dans la Caraïbe

 

S’agissant de la FRANCE dont elle occupe une partie de l’Afrique sous prétexte de terrorisme malgré la forte opposition deS populations concernées.

 

Et nous sommes en Mars 2011 avec une France  rongée par une forte affaire de financement libyen dans la campagne présidentielle de 2007 .

Une affaire gênante pour une des partis dans ce pays, alors il n’y a qu’une solution  de faire disparaître un témoin gênant,

 

Et d’ailleurs sans vergogne et suivantLL les excitation d'un pseudo philosophe, la France a décidé d’écraser la Lybie avec le soutien de certains membres de l'OTAN...

 

...dont l’Allemagre et  La Grande Bretagne malgré les recommandations du Conseil de Sécurité e l’ONU portant sur la non utilisation des armes lourdes, au titre d’une opération limitée dans le temps et l’espace.

 

 

Cette offensive de plus de 6 mois a laisser sur le terrain des milliers de victimes et d’orphelins dont personnes ne s’en  soucis, et pour moi tous les Officiers généraux ayant pris part à la campagnes libyenne...

 

...et certains membres du Conseil de sécutité et de l'OTAN que vous les connaissez, auraient dû être arrêtés et traduits pour être juger par la CPI

 

Il est évident que si la Libye avait disposé de l’Arme nucléaire, elle n’aurait pas subi un tel sort, d'où  ma préoccupation que toutes les Nations membres de l'ONU DEVRAIENT DISPOSER DE  CETTE HAUTES TECNOLOGIE POUR ËTRE EN PAIX

 

Et  nous voici  en cette  soirée du  13 Novembre 1915 à Paris, face à un étrange commando, composé de pieds nickelés, embarqués  sans stratégie ni connaissance des combats de rue...

 

...dans une opération qui  a tourné en jus de boudin, tous les assaillants ayant été tués, sauf un qui dan un procès fleuve dira  sa vérité alors que personne n’a en mémoire des victimes  Libyennes

 

Mais un tel spectacle fait le bonheur des charlatans politiens de tous poils

 

Enfin la nouvelle Administration américaine a  décidé de déclassifier des documents top secret à propos du crash du 11 Setembre établi par le FBI ...

 

..où l’on apprend que l’Afghanistan n’avait  aucun  rôle dans ce drame  dont le donneur d’ordre était l’Arabie Saoudite

 

Enfin j’ajoute, q' aussi  spectaculaire que fut les crash du 11  Septembre il n'a en rien apporter des solutions aux problèmes de fond que sont l’arrogance des Occidentaux ...

 

...et une  un économie ultra florissante  sans partage, acquise grâce à l’exploitation des Esclaves africains par les Etats unis,la France et la Grande Bretagne

 

Rome fut grand mais Rome sombra à vous d’ en juger

Prochainement Le Séparatisme

 

https://www.youtube.com/watch?v=U3yFpG2E7JE&list=RDU3yFpG2E7JE&start_radio=1

Frederick Jacob Titus Chiluba

 

Frederick Jacob Titus Chiluba, né le 30 avril 1943 à Kitwe ,Rhodésie du Nord, et mort le juin 2011 à Lusaka, est un homme politique zambien, président de la République de 1991 à 2002.

Fils de Jacob Titus Chiluba Nkonde et Diana Kaimba, Chiluba est élevé à Ndola, il y suit des études au lycée Kawambwa avant de parfaire ses compétences économiques aux États-Unis et dans les pays d'Europe de l'Est.

Chiluba commence sa carrière professionnelle en tant que responsable du personnel avant de devenir assistant comptable chez Atlas Copco, une entreprise d'extraction de cuivre située à Ndola.

Il s'affilie au syndicat National Union of Building, Engineering and General Workers- NUBEGW ou Union nationale des personnels du bâtiments, ingénieurs et personnels généraux et monte rapidement dans la hierarchie du syndicat avant de se fait élire secrétaire général du syndicat.

Fin 2001, Chiluba et sa femme Vera divorcent, Chiluba a 9 enfants de ce mariage.

Chiluba est aussi élu secrétaire général de la confédération des syndicats zambiens ,Zambia Congress of Trade Unions.

Lors d'une grève générale illégale décrétée par la ZCTU qui paralyse l'économie zambienne en 1981, le président Kenneth Kaunda envoie Chiluba et d'autres responsables syndicaux en prison.

Ils seront libérés par la justice qui considère leur emprisonnement comme anticonstitutionnel. En 1987, Chiluba garde son poste de président du syndicat NUBEGW.

Chiluba participe à la fondation du parti politique en , Movement for Multiparty Democracy ,Mouvement pour une démocratie multipartite en 1990.

Chiluba se présente comme candidat au nom du MMD à l'élection présidentielle de 1991, première élection multipartite depuis 20 ans, et l'emporte face au président sortant Kenneth Kaunda avec 81 % des voix.

Chiluba est investi le 1er novembre 1991 avec Levy Mwanawasa comme vice-président. En 1994, Chiluba doit faire le ménage dans son équipe, plusieurs hauts responsables étant accusés de trafic de drogue et de corruption.

Le MMD perd un peu de sa superbe et quelques sièges aux législatives mais Chiluba obtient un second mandat présidentiel de cinq ans en 1996.

La campagne présidentielle de 1996 est marquée par une polémique sur le lieu de naissance exact de Chiluba. Certains candidats présidentiels martèlent que Chiluba est né en République démocratique du Congo alors Congo belge.

Il est difficile de trancher la question avec certitude, les registres de l'état-civil étant peu convaincants d'autant plus que Ndola est une commune frontalière de la RDC. De son côté l'État, sur lequel le MMD a la mainmise, harcèle les rivaux de Chiluba.

En 1998, Chiluba fait emprisonner sans jugement l'ancien président Kenneth , K. K. , Kaunda pour quelque temps.

Malgré une majorité confortable pour le MMD au parlement, Chiluba ne réussit pas à faire modifier la constitution pour l'autoriser à briguer un troisième mandat. Son mandat s'achève le 2 janvier 2002 et il est remplacé par Levy Mwanawasa.

La campagne anti-corruption lancée par Mwanawasa touche Chiluba en février 2003 puisque l'ancien président est inculpé pour avoir détourné 30 millions d'euros de fonds publics lors de son mandat.

Les malversations et la corruption des membres de l'équipe Chiluba sont avérées, mais les procédures judiciaires initiées par Mwanawasa ne sont pas exemptes de motivations politiques, il s'agit de réduire l'influence de Chiluba sur le MMD.

Chiluba a commencé sa carrière politique en tant que syndicaliste marxiste, s'est rapidement rallié au capitalisme en suivant à la lettre les consignes du FMI dès son arrivée au pouvoir.

Privatisant, entre autres, les entreprises d'extraction de cuivre, première ressource économique du pays. Il a réussi à juguler l'inflation galopante au prix de troubles sociaux et d'un fort chômage.

Chiluba a servi de médiateur lors de la seconde guerre du Kivu en République démocratique du Congo voisine avec certains résultats, mais au niveau intérieur, la situation économique ne s'est pas améliorée.

Souffrant de problèmes cardiaques et des reins, Chiluba meurt le 18 juin 2011.

Additional information

viagra bitcoin buy