Cialis accept btc
MOI2

Le point de vue de Léonce  Lebrun

 

Le terrorisme

 

 

En ce 21 siècle nous vivons dans un monde de fous, où tous les coups diplomatiques sont servis, mensonges manipulations des masses...

 

...et dans ce tableau peu réjouissant les Occidentaux  sont en pôle position , avec deux nations qui se détachent, Les Etats Unis d’Amérique et la FRANCE de l'Europe

 

Car voici venu le temps des commémorations de tous genres, 11 Septembre 2001, les Etats Unis, 13  Novembre 2015 la  France avec un procès  à grand  renfort  de publicité  et  des médias très actifs.

 

Qu’à travers ces démonstrations hypocrites les Occidentaux veulent passer ce message au Monde, qu’ils ont eu un comportement exemplaire dans leur politique et leur diplomatie, alors que ce sont des lâches mécréants qui les   ont attaqués.

 

Qu’en cette nouvelle forme de guerre peu de moyens sans troupes, qu' ils  ont transformé par dérision en terrorisme, plus facile pour tromper les peuples, alors qu'ils pratiquent des frappes aeriennes, peu recommandables pour la morale et la philosiphe militaire.

 

Allons bon qu’au cours des 20   30 annes écoulés  notre monde a vu passer  entre autres  le massacre du Rwanda Afrique Avri 1 994  avec des interférences plus ou moins directes de Nations européennes,

 

Sans oublier le crise Yougoslave des années 1990 avec une jeune  Nation en pleine prospérité  que j’ai visité, mais que malheureusement des Ets européens  démangaient, ce qui a acconduit à le destruction  de l’oeuvre du Maréchal TITO et la dispersion des populations Serbes, Croates etc, demain l’Histoire nous dira plus.

 

Que les Etas unis ont multiplié les méfais en Amérique du Sud et dans la Caraïbe

 

S’agissant de la FRANCE dont elle occupe une partie de l’Afrique sous prétexte de terrorisme malgré la forte opposition deS populations concernées.

 

Et nous sommes en Mars 2011 avec une France  rongée par une forte affaire de financement libyen dans la campagne présidentielle de 2007 .

Une affaire gênante pour une des partis dans ce pays, alors il n’y a qu’une solution  de faire disparaître un témoin gênant,

 

Et d’ailleurs sans vergogne et suivantLL les excitation d'un pseudo philosophe, la France a décidé d’écraser la Lybie avec le soutien de certains membres de l'OTAN...

 

...dont l’Allemagre et  La Grande Bretagne malgré les recommandations du Conseil de Sécurité e l’ONU portant sur la non utilisation des armes lourdes, au titre d’une opération limitée dans le temps et l’espace.

 

 

Cette offensive de plus de 6 mois a laisser sur le terrain des milliers de victimes et d’orphelins dont personnes ne s’en  soucis, et pour moi tous les Officiers généraux ayant pris part à la campagnes libyenne...

 

...et certains membres du Conseil de sécutité et de l'OTAN que vous les connaissez, auraient dû être arrêtés et traduits pour être juger par la CPI

 

Il est évident que si la Libye avait disposé de l’Arme nucléaire, elle n’aurait pas subi un tel sort, d'où  ma préoccupation que toutes les Nations membres de l'ONU DEVRAIENT DISPOSER DE  CETTE HAUTES TECNOLOGIE POUR ËTRE EN PAIX

 

Et  nous voici  en cette  soirée du  13 Novembre 1915 à Paris, face à un étrange commando, composé de pieds nickelés, embarqués  sans stratégie ni connaissance des combats de rue...

 

...dans une opération qui  a tourné en jus de boudin, tous les assaillants ayant été tués, sauf un qui dan un procès fleuve dira  sa vérité alors que personne n’a en mémoire des victimes  Libyennes

 

Mais un tel spectacle fait le bonheur des charlatans politiens de tous poils

 

Enfin la nouvelle Administration américaine a  décidé de déclassifier des documents top secret à propos du crash du 11 Setembre établi par le FBI ...

 

..où l’on apprend que l’Afghanistan n’avait  aucun  rôle dans ce drame  dont le donneur d’ordre était l’Arabie Saoudite

 

Enfin j’ajoute, q' aussi  spectaculaire que fut les crash du 11  Septembre il n'a en rien apporter des solutions aux problèmes de fond que sont l’arrogance des Occidentaux ...

 

...et une  un économie ultra florissante  sans partage, acquise grâce à l’exploitation des Esclaves africains par les Etats unis,la France et la Grande Bretagne

 

Rome fut grand mais Rome sombra à vous d’ en juger

Prochainement Le Séparatisme

 

https://www.youtube.com/watch?v=U3yFpG2E7JE&list=RDU3yFpG2E7JE&start_radio=1

 
Le FMI a signé jeudi 17 juin avec le Rwanda un accord qui permettra à Kigali de s'appuyer pendant trois ans sur les conseils des experts du Fonds monétaire international. Cependant, le gouvernement rwandais a préféré ne pas demander de nouveau prêt à l'institution financière internationale.

Le choix du Rwanda de renoncer à une ligne de crédit du FMI n'est pas surprenant quand on se penche sur l'évolution économique de ce pays d'Afrique de l'Est. Ses performances sont en effet excellentes.

Pays essentiellement agricole, le Rwanda enregistre une croissance économique impressionnante. En 2008, cette croissance aura dépassé les 10%, les rentrées budgétaires ayant même été supérieures à ce qui avait été projeté, grâce au boom de la téléphonie mobile et à l’octroi de nouvelles licences par le gouvernement.

En 2009, année où le pays a ressenti les effets de la crise mondiale, l'indice de croissance n'aura été que de 4%. Cela s’explique par la baisse du prix des matières premières que le pays exporte.

Une dette extérieure tout à fait supportable

Mais en 2010, l'économie rwandaise est repartie sur un rythme de 6%. Forte croissance donc, mais aussi stabilité saluée par le conseil d'administration du FMI. Quant à l’inflation, elle n’a cessé de régresser pour devenir, à l’aune de ce qu’elle était, tout à fait insignifiante.

Par ailleurs, tout au long des dernières années, la politique de désendettement a été menée de manière habile et prudente. Aujourd'hui, la dette ne représente plus que 16% du produit intérieur brut annuel. Sans être absolument optimal, le climat des affaires a enregistré de nettes améliorations.

Dans le baromètre annuel de la Banque mondiale , Doing Business , le Rwanda a gagné 76 places et se situe au 67e rang international.

Une évolution qui permet donc au pays de se passer des lignes de crédits du FMI. Au cours des années passées, Kigali avait bénéficié de trois prêts de l’institution née des accords de Bretton Woods. La dernière enveloppe avait été accordée en 2006 pour un dernier décaissement en 2009.

Malgré tout, des obligations vis-à-vis du FMI

Cependant, le président Kagamé et son équipe gouvernementale ont jugé préférable de ne pas renouveler un tel accord. Ils s’apprêtent même à rembourser ce qu’ils doivent au FMI, jugeant leur taux d’endettement et leurs finances publiques assez saines pour ne pas dépendre d’une aide extérieure.

Cela n’empêche pas le Rwanda de chercher les conseils et les avis des experts de Washington. C’est pourquoi il est de nouveau mis en place un , PSI , , Policy Support Instrument . Le  PSI  est un dispositif mis en place par le FMI pour les pays à bas revenus qui ne veulent ou n’ont pas besoin de son aide financière.

En l’occurrence, le Conseil d’administration du FMI estime que d’importants défis restent à relever par le Rwanda .Ces principales faiblesses sont« le faible niveau des recettes fiscales, les débouchés étroits des exportations et la forte dépendance à l’aide extérieure .

 En conséquence, le FMI, souhaite le maintien d’une politique budgétaire prudente, permettant un usage restreint des emprunts au taux des marchés financiers.

Des souhaits qui auront toute l’apparence d’obligations pour le gouvernement rwandais puisqu’à la signature du  PSI  les signataires s’engagent à pratiquer des politiques macro-économiques visant à la réduction de la pauvreté, à l’accélération de la croissance avec des dettes internes et externes compatibles avec le niveau du revenu national

Additional information

viagra bitcoin buy