Cialis accept btc
MOI2

Le point de vue de Léonce  Lebrun

 

Le terrorisme

 

 

En ce 21 siècle nous vivons dans un monde de fous, où tous les coups diplomatiques sont servis, mensonges manipulations des masses...

 

...et dans ce tableau peu réjouissant les Occidentaux  sont en pôle position , avec deux nations qui se détachent, Les Etats Unis d’Amérique et le FRANCE de l'Europe

 

Car voici venu le temps des commémorations de tous genres, 11 Septembre 2001, les Etats Unis, 13  Novembre 2015 la  France avec un procès  à grand  renfort  de publicité  et  des médias très actifs.

 

Qu’à travers ces démonstrations hypocrites les Occidentaux veulent passer ce message au Monde, qu’ils ont eu un comportement exemplaire dans leur politique et leur diplomatie, alors que ce sont des lâches mécréants qui les   ont attaqués.

 

Qu’en cette nouvelle forme de guerre peu de moyens sans troupes, qu' ils  ont transformé par dérision en terrorisme, plus facile pour tromper les peuples, alors qu'ils pratiquent des frappes aeriennes, peu recommandables pour la morale et la philosiphe militaire.

 

Allons bon qu’au cours des 20   30 annes écoulés  notre monde a vu passer  entre autres  le massacre du Rwanda Afrique Avri 1 994  avec des interférences plus ou moins directes de Nations européennes,

 

Sans oublier le crise Yougoslave des années 1990 avec une jeune  Nation en pleine prospérité  que j’ai visité, mais que malheureusement des Ets européens  démangaient, ce qui a acconduit à le destruction  de l’oeuvre du Maréchal TITO et la dispersion des populations Serbes, Croates etc, demain l’Histoire nous dira plus.

 

Que les Etas unis ont multiplié les méfais en Amérique du Sud et dans la Caraïbe

 

S’agissant de la FRANCE dont elle occupe une partie de l’Afrique sous prétexte de terrorisme malgré la forte opposition deS populations concernées.

 

Et nous sommes en Mars 2011 avec une France  rongée par une forte affaire de financement libyen dans la campagne présidentielle de 2007 .

Une affaire gênante pour une des partis dans ce pays, alors il n’y a qu’une solution  de faire disparaître un témoin gênant,

 

Et d’ailleurs sans vergogne et suivantLL les excitation d'un pseudo philosophe, la France a décidé d’écraser la Lybie avec le soutien de certains membres de l'OTAN...

 

...dont l’Allemagre et  La Grande Bretagne malgré les recommandations du Conseil de Sécurité e l’ONU portant sur la non utilisation des armes lourdes, au titre d’une opération limitée dans le temps et l’espace.

 

 

Cette offensive de plus de 6 mois a laisser sur le terrain des milliers de victimes et d’orphelins dont personnes ne s’en  soucis, et pour moi tous les Officiers généraux ayant pris part à la campagnes libyenne...

 

...et certains membres du Conseil de sécutité et de l'OTAN que vous les connaissez, auraient dû être arrêtés et traduits pour être juger par la CPI

 

Il est évident que si la Libye avait disposé de l’Arme nucléaire, elle n’aurait pas subi un tel sort, d'où  ma préoccupation que toutes les Nations membres de l'ONU DEVRAIENT DISPOSER DE DE CETTE HAUTES TECNOLOGIE POUR ËTRE EN PAIX

 

Et  nous voici  en cette  soirée du  13 Novembre 1915 à Paris, face à un étrange commando, composé de pieds nickelés, embarqués  sans stratégie ni connaissance des combats de rue...

 

...dans une opération qui  a tourné en jus de boudin, tous les assaillants ayant été tués, sauf un qui dan un procès fleuve dira  sa vérité alors que personne n’a en mémoire des victimes  Libyennes

 

Mais un tel spectacle fait le bonheur des charlatans politiens de tous poils

 

Enfin la nouvelle Administration américaine a  décidé de déclassifier des documents top secret à propos du crash du 11 Setembre établi par le FBI ...

 

..où l’on apprend que l’Afghanistan n’avait  aucun  rôle dans ce drame  dont le donneur d’ordre était l’Arabie Saoudite

 

Enfin j’ajoute, q' aussi  spectaculaire que fut les crash du 11  Septmbre il n'a en rien apporter des solutions aux problèmes de fond que sont l’arrogance des Occidentaux ...

 

...et une  un économie ultra florissante  sans partage, acquise grâce à l’exploitation des Esclaves africains par les Etats unis,la France et la Grande Bretagne

 

Rome fut grand mais Rome sombra à vous d’ en juger

Prochainement Le Séparatisme

 

https://www.youtube.com/watch?v=U3yFpG2E7JE&list=RDU3yFpG2E7JE&start_radio=1

Les Habitations

 

Les Habitations... des prisons sans muraille, des manufactures odieuses produisant du tabac, du café, du sucre, et consommant des esclaves...

A l'origine du système esclavagiste

Au début de la colonisation, les colons ayant obtenu une petite concession se font aider par des engagés venus de France, pour défricher et mettre en valeur leurs terres. Ils plantent d'abord du pétun ,tabac, puis de l'indigo. Des cultures qui nécessitent peu de main-d'oeuvre et sont d'un bon rendement.

 Avec la découverte du procédé de fabrication du sucre, tout change en quelques décennies. Le sucre est à l'époque, le plus rémunérateur de tous les produits d'exportation . Sa production excite toutes les convoitises.

Les riches colons, les flibustiers enrichis et même les ordres religieux, appâtés par l'espoir d'énormes profits, se lancent dans l'aventure et construisent des habitations sucrières à tour de bras. Plus d'une centaine en moins de 30 ans -1660-1690-.

 L'investissement est lourd. L'habitation sucrière ne se contente pas d'exploiter de vastes champs de canne, c'est aussi un véritable établissement pré-industriel, très en avance sur son temps. La canne, une fois coupée, ne supportant pas le transport, tout le processus de production doit être réalisé sur place.

 Les moulins pour extraire le jus, les chaudières pour cristalliser le sucre, les bâtiments annexes, sont construits au coeur même de la propriété. L'ennui, c'est qu'il faut des bras pour faire fonctionner le tout. Les engagés ne sont pas assez nombreux.

 Le gouverneur de l'île tente bien d'en faire venir en plus grand nombre de métropole, allant même jusqu'à obtenir que des condamnés ou des mendiants lui soient envoyés, mais les nouveaux arrivants étant loin de suffire à la tâche, il faut bientôt envisager une autre solution.

 C'est ainsi, que s'inspirant du modèle des plantations espagnoles, les planteurs martiniquais vont faire appel à l'esclavage.

Les premiers esclaves sont achetés à des trafiquants hollandais ou anglais qui pratiquent la traite des noirs et déversent leurs cargaisons humaines sur les quais de Saint-Pierre.

 Mais les planteurs sont toujours loin du compte. la durée de vie d'un esclave dépassant rarement 25 ans, ils doivent s'assurer d'un constant renouvellement. Le royaume de France flairant la bonne affaire autorise et encourage la mise en place d'un circuit de traite entre les côtes d'Afrique et celles de Martinique.

 Des navires français se mettent à faire la navette, et en moins de 100 ans, plus de 100 000 africains sont déportés sur l'île. Leur travail, leurs souffrances, leurs morts vont enrichir les planteurs et faire de la Martinique une des plus profitables possessions françaises.

 Des villes entières de la côte atlantique, de Nantes à Bordeaux leur doivent leur prospérité, et à l'époque de Louis XIV, près de 400 000 personnes vivent en France du commerce avec la Caraïbe et de la traite des Nègres.

1848, Abolition de l'esclavage et faillite de l'économie de plantation


Les habitations qui dominent l'économie martiniquaise des XVII et XVIIIème siècles ,500 vers 1750, disparaissent ou se reconvertissent au milieu du XIXème à la suite de l'effondrement des cours du sucre et de l'abolition de l'esclavage ,1848.

 A cette époque, le sucre extrait de la betterave produit en Europe concurrence sérieusement un sucre martiniquais dont le coût de production s'envole avec la disparition de la main-d'oeuvre servile.

Après l'émancipation, les planteurs tentent de sauver leurs exploitations en remplaçant dans les champs de canne leurs anciens esclaves par des travailleurs libres qu'ils font venir d'Afrique et d'Asie.

 Mais malgré la mécanisation, les salaires versés aux nouveaux arrivants renchérissent considérablement les coûts d'exploitation. De nombreuses habitations ferment alors leurs portes, ou se reconvertissent sur un marché plus rémunérateur : le Rhum.

 Au début du XXème siècle, la Martinique devient premier exportateur mondial de cette boisson, avant qu'un coup terrible vienne de nouveau frapper son économie chancelante : l'éruption du Mont-Pelé en mai 1902.

 Habitations ouvertes au public


Plusieurs de ces anciennes habitations, en ruines, en exploitation, transformées en distilleries ou en hôtels se visitent aujourd'hui.


Habitation Céron

Cette ancienne sucrerie construite vers 1650, sur la commune du Prêcheur, est une des plus vieilles habitations de l'île. Ouverte au public, elle conserve encore aujourd'hui les ruines (l'habitation fut détruite par l'éruption de 1902), de sa rue Case Nègres où étaient entassés les esclaves, ainsi que tous ses bâtiments de production : moulin hydraulique, chaudières, purgerie...

Visite tous les jours de 9H30 à 17H00. Tel : 05 96 52 94 53. (Sur la route du Prêcheur à l'Anse Couleuvre, prendre à droite après la rivière de l'Anse Céron). Entrée : adultes 6 € , enfants 3 €.


Habitation Clément

Une très belle habitation transformée en musée. La maison de maître, classée monument historique, se visite et offre l'occasion unique de s'immerger dans le mode de vie des planteurs du XIXème siècle et de découvrir l'architecture et le mobilier créole d'époque.

 


La Pagerie

C'est sur cette ancienne habitation sucrière qu'est née Joséphine Rose Tascher première épouse (1796) de Napoléon Bonaparte et future impératrice. Au milieu d'un très beau parc se trouvent les ruines des bâtiments fonctionnels de l'habitation, ainsi qu'un petit musée consacré au souvenir de Joséphine.  

 


Plantation Leyritz

Dans un parc tropical magnifique, au milieu d’arbres centenaires, la Plantation Leyritz vous invite à une jolie balade à travers le temps. De cette ancienne habitation, une des plus importante de la région, aujourd’hui transformée en complexe hôtelier, il reste outre le site somptueux, la plupart des bâtiments d’époque.  

Additional information

viagra bitcoin buy