Cialis accept btc
MOI2

Le point de vue de Léonce  Lebrun

 

Colonisation, immigration, terrorisme

 

Colonisation, immigration, terrorisme, s’adresse à la même mouvance des minorités ethniques, victime de l’exploitation de l’homme par l’Homme

La colonisation

 

On sait par définition que le Français indo- européen n’est pas très porté par la connaissance de l’Histoire, pas plus que la géographie constituée par la connaissance de l’espace terrien où chacun vit.

 

Demandez à l’homme de la rue de situer la position de Melbourne ( Australie) il vous enverra  en Suède.

 

Au touriste français  indoeuropéen de passage sur un territoire de la Caraïbe, il vous fera état de nos colonie, toujours ce critère de possession, ignorant qu’une loi de 1946 a modifié la donne.

 

En tout cas  dans son subconscient il n’a pas oublié quel était le rôle de la possession de territoires acquis par la ruse la force, que les autochtones étaient privés de liberté d’aller et venir, alors que les richesses du pays occupé étaient pillées au service de l‘économie de l’occupant.

 

Et nous avons un immense espace africain, des zones du Pacifique (Tahiti, Knaki) des territoires de la Caraibe( Martinique  Guadeloupe, Haïti jus qu’en 1804,  de l’Amérique du Sud (Guyane) de l’Océan indien ( Réunion Mayotte)

 

Toute cette politique était axée sur le pillage des richesses minières et autres, et la domination des hommes au service du colonisateur (guerres 1914 -1918, 1940-1945, guerres coloniales d’Indochine  et d’Algérie

 

L’immigration

 

C’est le fait de se déplacer individuellement ou collectivement d’un pays ou continent pour des raisons multiples.

 

D’aucuns feront état de motifs économiques alors que d’autres avanceront des motifs politiques d’insécurité, de non respect des droits de l’Homme.

 

Cette problématique est très sensible en France et donne lieu à des débats et des propos incongrus

 

Quoi qu’il en-soit, l’immigration qui touche particulièrement les ressortissants africains de L’Ouest du Continent, doit être considérée comme un échec totale de la colonisation, mis à la charge de la France.

 

Car pour bien comprendre ce drame, il convient de revenir sur le mode de colonisation française basée sur l’assimilation de masses colonisées

 

A ces masses rien n’a été inculqué, comme des notions de responsabilité, du goût de l’entreprise, du rôle de la vie politique et donc des choix.

 

C’était  pour l’Administration française une bande de demeurés assignés à la servitude du  maître sans espoir  d’évolution vers plus de Dignité.

 

Et donc en  1960, année de début des indépendantes octroyées à certains territoires du Continent , la France régnait sur une tutelle de 110 millions d’indigènes

 

Pas mal comme Nation des droits de l’Homme, on a la force et la mitraille pour imposer sa loi en terre étrangère.

 

Et donc avec ces indépendances octroyées nous avons trouvé à la tête des affaires, des hommes corrompus, incompétents mais faisant tout pour plaire au maitre européen

 

Ces populations sans repère; débousolées n'ont qu’une solution fuir leur pays pour grossir la masse des sans papiers en France et ailleurs.

 

https://www.youtube.com/watch?v=9AjkUyX0rVw

 

Prochainement... Le terrorisme

Exploration

 

Le Groenland, qui fait géologiquement partie de l'Amérique du Nord, fut la première région d'Amérique qu'atteignirent des européens. D'après les sagas islandaises, Erik le Rouge fut le premier à explorer cette région et à la coloniser.

Le premier européen à arriver en vue du continent fut probablement le négociant islandais Bjarni Herjólfsson, vers 986 av. J.-C. Puis Leif Eriksson, le fils d'Erik le Rouge, effectua un voyage vers une terre qu'il appela Vinland ou Wineland, quelque part entre le Labrador et la Nouvelle-Angleterre.

Ces écrits furent en partie confirmés par la découverte, en 1963, de vestiges d'habitations vikings sur le site de l'Anse-aux-Meadows, à l'extrémité méridionale de Terre-Neuve. Ces ruines dateraient approximativement de l'an 1000.


Les explorations européennes en
Amérique du Nord commencèrent avec le voyage effectué en 1492 par Christophe Colomb au service de l'Espagne. Ses trois navires quittèrent Palos, en Andalousie, le 3 août et atteignirent San Salvador, aux Bahamas, le 12 octobre. 

Avant de retourner en Europe, Christophe Colomb accosta également à Cuba et à Hispaniola. C'est à Hispaniola ,aujourd'hui Haïti qu'il fonda la première colonie espagnole des Amériques. Il effectua trois autres voyages entre 1493 et 1502. Voir aussi Amérique centrale.

En 1497, Jean Cabot, navigateur italien au service de l'Angleterre, accosta l'île du cap Breton; en 1498, il longea également les côtes du Labrador, de Terre-Neuve et de la Nouvelle-Angleterre et poussa probablement jusqu'à la baie de Delaware.

Le navigateur portugais Gaspar Corte Real effectua, en 1500, un voyage vers les côtes américaines entre le Labrador et le sud-est de Terre-Neuve. En 1513, Juan Ponce de León, le gouverneur espagnol de Porto Rico, atteignit la Floride.

Quatre ans plus tard, le soldat espagnol Francisco Fernández de Córdoba explora le Yucatán et, en 1518, Juan de Grijalva, neveu de Diego Velázquez, conquérant espagnol de Cuba, explora la côte orientale du Mexique, qu'il nomma Nouvelle- Espagne.


Conquêtes espagnoles

 

En 1521, le conquistador espagnol Hernán Cortés envahit l'empire aztèque, qui était situé dans le Mexique actuel, la conquête fut achevée deux ans plus tard.

La conquête espagnole de la partie sud de l'Amérique du Nord fut le fruit d'une forte supériorité technique. Les espagnols possédaient des armes à feu, notamment des canons, et des chevaux.

Malgré leur infériorité numérique ,les troupes de Cortès n'étaient composées que de quelques centaines d'hommes, ils parvinrent sans difficulté majeure à vaincre un empire structuré.

Ce succès fut en grande partie facilité par les luttes internes des indiens. Les mayas, un autre grand peuple du Mexique, qui peuplaient principalement la péninsule du Yucatán, se désunirent également et furent incapables d'offrir une résistance efficace aux espagnols.

La plupart des aztèques et des mayas furent exterminés ou périrent de maladies au cours de la période de la conquête espagnole. Leurs descendants constituent aujourd'hui encore un groupe important.


Cortés atteignit la région appelée aujourd'hui Basse-Californie en 1536.

Parmi les grands chefs espagnols des expéditions d'exploration de la première moitié du XVIe siècle figurent Pánfilo de Narváez et Álvar Núñez Cabeza de Vaca, qui explorèrent quelques régions de la Floride.

Les côtes orientales du golfe du Mexique et quelques régions du Mexique septentrional entre 1528 et 1536, Hernando de Soto qui atteignit le Mississippi et le traversa en 1541 et Francisco Vásquez de Coronado qui, de 1540 à 1542, explora le sud-ouest des actuels États- Unis.

La colonie de Saint Augustine, en Floride, fondée en 1565 par l'explorateur espagnol Pedro Menéndez de Avilés, est la plus ancienne colonie européenne permanente établie sur le territoire actuel des États-Unis.


En 1600, les espagnols avaient soumis les peuples autochtones de la
Caraïbe, de la presqu'île de Floride et du sud duMexique ,Nouvelle-Espagne.

Pour des raisons administratives, les colonies fondées par les espagnols dans ces régions furent regroupées dans la vice-royauté de Nouvelle-Espagne.

Après avoir consolidé leur pouvoir sur la Nouvelle-Espagne, les forces espagnoles progressèrent régulièrement vers le nord, achevant la conquête du Mexique et investissant de vastes régions dans le sud des États-Unis actuels.

La politique coloniale espagnole appliquée en Amérique du Nord fut, dans ses grands aspects, identique à celle appliquée en Amérique du Sud , soit une exploitation économique sans répit.

Considérant simplement les colonies comme une source de richesses, les dirigeants espagnols imposèrent une taxe de confiscation et maintinrent le monopole sur le commerce colonial.

Le gouvernement espagnol interdit même les échanges commerciaux entre les colonies américaines.

Cette politique économique oppressive alliée à la tyrannie politique provoqua un mécontentement qui se transforma finalement en révolte ouverte.

 

Guerres et révolutions

Additional information

viagra bitcoin buy