MOI2

 Le point de vue de Léonce Lebrun 

Un éminent homme poltique, disparu, pour qui j’avais beaucoup d’estime, tout en ne partageant pas certaines de ses options, déclarait, je cite…

 «  la France ne peut pas accuellir toute la misère du Monde » 

Expression  très controversée, dans laquelle je retiens  une part d'incohérene et d'arrogance, parce qu'à mon humble avis, la France n'est pas et

ne sera jamais en pôle position en matière d’humanisme, n’en déplaîsent à ces nombreux nationalistes indo- européens «  butés frustrés » nés  impérialo- colonialo-fascistes....

 

...qu'en même temps dans cette Monarchie républicaine, il faut s'attendre à toutes les dérives sociétales.

 

Et à mon tour de proclamer qu’un citoyen de cette même Nation, quoiqu’ « étranger toléré » comme aurait spécifié  l’illustre  et regretté  Aimée Aimé, avec son «  entièrement  à part » ne peut accepter toutes les élucubrations, sarcasmes et propos délirants de politiciens, fussent-ils déclarés « grands de ce Monde » car au royame des aveugles les borgnes sont  « Rois »

 

Et voici que nous sommes en Février 2018 aux jeux olympiques d’hiver, une manifestation sportive mondiale confiée à la  Corée du sud, qui entrevoit un rapprochement éventuel  avec les frères ennemis du Nord, en état de guerre virtuel depuis 1950, invités à ce rendez vous  de la neige du froid et de la glisse.

 

Mais voilà, la Maison Blanche (USA) soutien belliciste du Sud, fulmine, menace de boycott et ine fine brandit des sanctions contre cette petite Nation ( CDN) qui refuse avec éclat d’obtempérer à ce diktat de cesser la poursuite de ses travaux d’acquisition  de l’arme nucléaire…

 

…des menaces et propos soutenus subrepticement par certains membres de l’Alliance Atlantique.

 

Un outil destiné à se protéger contre ces prédateurs impérialo- colonialistes occidentaux… au même itre que l’Iran…

 

Mais en vertu de quel droit universel ,une Nation, peut interdire à une autre Nation, de posséder une arme de haute technologie, avec de forte probabilité qu’elle ne sera jamais utilisée en cas de conflit généralisé…

 

A travers ces péripéties en temps de paix qui forcément conduisent à  la «  guerre froide », retour vers la case départ d’avant  1990, on peut avancer sans risque de se tromper, que les Occidentaux jouent avec feu… cette arrogance les caractérisant, qui va en s’amplifiant.

 

Car comme dit le dicton martiniquais… gwen ven piti kout baton… « grande gueule mais résultat nul », face à la puissance de feu des forces russes et chinoises, et la qualité de leurs  hommes au combat -au sol- les armées de l’OTAN ( USA et Europe) seraient écrasées en un temps record, plongeant leurs peuples dans le plus grand désarroi comme en 1940…

 

A bon entendeur …

 Un camouflet retentissant qui en appelle d'autres

 

 

Nous avions observé que le vainqueur ou le colonisateur, écrivait l’Histoire toujours à son profit, mais avec l’évolution des mentalités et le brassage des idées…

… Nous pensâmes nous être éloignés de cette forme d’escroquerie intellectuelle, or nous nous sommes lourdement trompés…

… Et le dispositif législatif du 23/02/205, confirmé, est venu nous rappeler s’il en était besoin que cette République n’a rien cédé de ses vieux démons impérialistes et nationalistes.

Pour couronner le tout, la plus haute juridiction administrative de ce pays, le Conseil d’Etat…

… Qui vient d’approuver la prorogation dans le temps d’un couvre feu découlant de l’ état d’urgence injustifié…

… Nous conduit à admettre que les institutions se rangent à l’unisson de l’immense majorité ethnique.

Mais en cette fin d’année 2005, la grande satisfaction nous vient des îles de la Guadeloupe et la Martinique…

… Ces peuples de la Caraïbe encore sous tutelle, qui ont dit avec détermination que la Colonisation était une abomination…

…Qu’ils n’étaient pas dupe de leur niveau de vie artificiel, par rapport aux autres peuples du bassin caribéen, souverains…

… Lire dans Chronique archives chroniques, un long combat, -Vive la Caraïbe libre- -Un rêve- - Prémonition- -Au revoir Monsieur Mitterrand-

Or, pendant ces journées décisives pour l’honneur du Monde Nègre, mise à part l’Algérie, où était l’Afrique, à Bamako , Mali…

… Avec ses dirigeants accourus massivement pour avaler les boniments du -grand toubab- venu de loin leur rappeler que -tout allait bien dans le meilleur des mondes- 

 Quel contraste avec le peuple martiniquais fier et digne, l’accueil de la population malienne nous fit penser avec honte et stupeur…

… Que l’Histoire s’était arrêtée, la traite négrière, l’Esclavage transatlantique, la Colonisation, le pillage organisé, la misère qui perdure, l’immigration massive vers des eldorados imaginaires…

… Etaient une vue de l’esprit.

On ne construit pas une grande puissance sur la base de la méconnaissance de l’Histoire et de l’absence de l’indispensable devoir de mémoire…

…  Nous espérons avec ardeur que revienne la pensée de ce grand africain qu'était Patrice Lumumba, pour l’avenir de l’Afrique…

… Et le destin du Monde Nègre , lire dans Portrait -Patrice Lumumba-

 

Léonce Lebrun 

Informations supplémentaires