Cialis accept btc
MOI2

Le point de vue de Léonce Lebrun 

 

Le Communautarisme (suite)

 

Ces éternelles questions qui sont posées à la classe politique toutes tendances confondues…

…qu’est ce que le communautarisme…

… en quoi ce mode de rencontre notamment culturel et fraternel peut-il mettre en danger les fondements de cette République version monarchique…

 

…quelles sont ces minorités ethniques qui sont l’objet de cet acharnement politico- médiatique que je subodore être les Africains les Caraïbéens les Maghrébins et autres musulmans(nes) …

 

…ces empêcheurs de tourner-en-rond…

 

…ces descendants du commerce triangulaire, de l’Esclavage et la Colonisation, dont la présence sur le territoire européen français, rappelle à son peuple, des heures sombres peu glorieuses…

 

…mais n’est pas visée la communauté hébraïque, de race indoeuropéenne, hyper organisée de grande solidarité, financièrement solvable et disposant d’énorme influence politique héritéeS des conséquences de la Guerre 1939-1940, malgré le nombre réduit de membres…

 

…à un moindre degré, la colonie arménienne que je connais bien…

 

…les békés de la Martinique, d'origine européenne, descendants des négriers d’antan, quoi que peu nombreux monopolisent toute l’économie du territoire, et vivent en état autarcique…

 

…les expatriées Français installés dans l’ouest du Continent africain, véritables missi dominici, servant de relais au système impérialo-néocoloniailme, ne se mélangent pas avec les autochtones africains.

 

Pour bien cerner cette problématique je vais exposer une affaire qui a concerné deux couples  ,l’une d’origine caraïbéenne et l’autre européenne –souchiste-…

 

Propos d’un membre du couple caraïbéen…

 

… « tu te rends compte Léonce, nous faisons tout pour être agréables et conviviales à nos voisins européens, invitations, offres, de nos spécialités culinaires…

 

… mis voilà depuis des années nous ne connaissons même pas la couleur de la moquette de leur salon… »

 

… « seulement si nous arrêtons ce mode de voisinage ce sont nos enfants qui en souffrirons par mesure de représailles »…

 

En fait c’est une affaire sociétale, dont connaissent des milliers de nos compatriotes, que je lui ai recommandé de s’en sortir de ce guêpier « servito-colonialiste »…

 

… et se rapprocher davantage de nos communautés caraïbéennes qu’il s trouverons de la solidarité, une vraie fraternité une, réelle convivialité…

 

…ai-je fait du communautarisme au sens politique du contexte actuel…

 

…oui, et je l’assume totalement

 

Car dans une société où ça craque de partout, identitaire par là, racisme anti blanc par ci ,la confiance vis-à-vis de nos hôtes européens est mise à rude épreuve…

 

… et ce n’est pas la charge brutale gouvernementale en direction de ses collaborateurs nationaux qui modifiera l’ordre des choses au regard d’une Nature têtue et vindicative….

 

…qu’avec le temps qui passe, les incohérences politiques des uns et la bêtise des autres, le Communautarisme est devenu une doctrine comme le Communisme et le Capitalisme…

 

…que les uns et les autres soutenus par des médias hyper affidés ne pourront pas éradiquer….

 

…vous avez dit listes communautaristes…ah bon …pour la suite.

https://www.youtube.com/watch?v=FGqMMpMkKXs&t=19s

 

Un transfert approprié

 

Mes textes diffusés sont toujours suivis de moult message de soutien qu’en général je ne diffuse pas .

Qu’à titre exceptionnel je transfère une réflexion circonstanciée de Christophe Lokossou, originaire du Togo,  enseignant à Lyon, en poste à l’étranger actuellement.

Ce message de circonstance ne pouvait mieux tombé.

Il y a exactement 10 ans, alors que la Guadeloupe et la Martinique étaient en proie à une grève dure, ayant sa genèse de la Guyane… …

...à Lyon nous entreprîmes d’organiser la résistance et un soutien aux grévistes avec la participation massive des partis dits de gauche et des organisations syndicale dont la CGT à la pointe du combat.

Dans ce bras de fer avec l’Etat, Christophe fut à mes côtes un précieux Lieutenant, et pendant deux semaines nous bâttîmes le pavés lyonnais avec des slogans très anticolonialistes.

Mais ces manifestations furent marquées par une absente totale des Caraïbéens de le Région, ce que ne manquaient de relever nos soutiens indoeuropéens.

Les auditeurs ont compris les causes de cette absence de solidarité à l’écoute du débat télévisé organisé par la Chaine TLM, m’opposant à une compatriote (Mardi 3 Mars 2009 19eures)

Alors que je rendais totalement responsable le Pouvoir colonialiste qui à conduit à toutes des dérives politiques économiques et sociales depuis de longues années, exemples précis à l’appui,…

…mon interlocutrice, adversaire a semblé défendre les bienfaits du statut départemental, loin des préoccupations des femmes et des hommes en lutte pour une amélioration de leur vie au quotidien.

On comprend mieux pourquoi la fenêtre de sortie proposée par le Gouvernement en Janvier 2010, ouvrant de nouvelles responsabilités pour les élus de nos territoires, ait été brutalement fermée.

Mais viendra le temps...

Léonce Lebrun

-----Message d'origine-----

De : Christophe LOKOSSOU Envoyé : mercredi 20 février 2019 16 h 13 À : Lebrun Objet : engagement partagé

Salut Combattant Léonce

Je viens de te lire.

Deux fléaux majeurs ont frappé le Monde Noir successivement: d’abord l’esclavage et ensuite la colonisation.

Nous sommes nombreux à commettre des erreurs d’analyse de ces fléaux. En réalité, il n’y a pas 2 fléaux. Il y a qu’un seul fléau en mutation tant que les solutions pour l’éradiquer ne sont pas encore trouvées.

C’est le prédateur qui a pris l’initiative de mettre fin à l’esclavage. C’était trop beau pour être vraie cette fin de l’esclavage.

Dans sa ruse, il a fait muter l’esclavage en colonisation. L’esclave et le colonisé (qui n’est que le même) ont en vain tenté de mettre fin à colonisation, notamment au lendemain de la seconde guerre mondiale.

Quelques résultats encourageants. Pour la première fois, le prédateur colon faisait l’expérience du combat irréversible du colonisé. Plus que quiconque, il en a mesuré la force et pris acte du caractère irréversible et de la victoire certaine de ce combat du colonisé.

Dans sa manoeuvre macabre de prédation, le prédateur colon change de stratégie, reprend la main et invente, sans la nommer, la nouvelle colonisation, le néo colonialisme.

Dans cette grande mutation, le prédateur colon est toujours resté égal à lui-même, fidèle à ses convictions et barbaries; seul l’esclave a changé de statut, mutant de l’esclave au statut de néo colonisé en passant par celui du colonisé.

La nouveauté de la néo colonisation est de faire du néo colonisé un complice de son propre assassinat. C’est ce que vit aujourd’hui le Monde Noir sur la base des accords de coopération, de développement et de co développement.

Ces multiples pseudo accords dont les textes sont à l’initiative du seul prédateur et par lui seul rédigés, constituent la base de la légitimation et la feuille de route de la néo colonisation, comme hier le code noir pour l’esclavage, le code de l’indigénat, le travail forcé pour la colonisation.

En clair, la décolonisation est toujours en cours, elle n’est pas terminée comme nous le dit le prédateur colon. Notre liberté reste toujours confisquée .

Chaque néo colonisée, chaque néo colonisé demeure un aliéné et l’aliénation du Monde Noir actuellement est sans conteste tant que nous n’aurons pas arraché notre liberté du filet du prédateur colon.

Ta vie, Léonce, ton oeuvre, est au crédit de l’unique combat sine qua non, le combat pour la liberté du Monde Noir. Préparons nous à rédiger le code de la décolonisation pour un Ordre Mondial Nouveau.

Mais demain, quel monde voulons-nous? La prédation changera-t-elle de camp ou le Monde Noir reviendra-t-il prendre possession de sa Terre natale et s’y « bunkariser »?

En avant, Combattant!

Ton frère d’arme Christophe LOKOSSOU

Informations supplémentaires

viagra bitcoin buy