MOI2

 Le blog de Léonce Lebrun

Ils sont restés, revenus, ou venus faire fortune dans une Afrique pauvre, dit-on « indépendante « Ces personnes mènent la grande vie en autarcie. Ce sont les expatriés, gardiens d’un néo colonialisme qui prolonge un francafrique voulant  perdurer avec la complicité des dirigeants  corrompus.

Alors qu’en terre caraïbéenne, le touriste indo européen se comporte en terrain conquis...

A l’inverse il y cette population africaine venue  en Europe pour grossir la masse des sans papier à l’existence plus que précaire…

Et donc pour sortir de l’impasse, je leur conseille avec toutes les minorités ethniques (afro descendants, maghrébins, asiatiques) de tenter une plate-forme commune pour donner une existence concrète à ce Communautarisme tant vilipendé par toutes les tendances de l’échiquier politique national …

 Mémoire courte... panne de solidarité

 

Et voilà que de la Caraïbe en particulier de Guadeloupe, nous parviennent les plus mauvaises informations…

…Ayant pour cause des élus de ce pays réunis en congrès...

…Demandant des mesures énergiques prises par un gouvernement extérieur au territoire, pour arrêter disent-ils ...l'immigration haïtienne.

Toutefois, ils oublient en faisant preuve d'une légèreté blâmable…

… Ce destin commun nous unissant au peuple haïtien, qui en son temps a su arracher son indépendance les armes à la main…

… Vis à vis du même colonisateur…

…Alors que nous subsistons sans scrupule nationaliste, grâce aux subventions versées par le même Etat colonialiste.

En la matière, les hommes se déplacent vers les pays pouvant calmer leur faim…

… Et donc avec notre niveau de vie artificiel -Martinique, Guadeloupe- nous ferions mieux de nous inspirer de l'Histoire

… Afin de ne pas sombrer dans un égoïsme incongru.

Léonce Lebrun

Informations supplémentaires