MOI2

Le point de vue de Léonce Lebrun 

 

Le Communautarisme (suite)

 

Ces éternelles questions qui sont posées à la classe politique toutes tendances confondues…

…qu’est ce que le communautarisme…

… en quoi ce mode de rencontre notamment culturel et fraternel peut-il mettre en danger les fondements de cette République version monarchique…

 

…quelles sont ces minorités ethniques qui sont l’objet de cet acharnement politico- médiatique que je subodore être les Africains les Caraïbéens les Maghrébins et autres musulmans(nes) …

 

…ces empêcheurs de tourner-en-rond…

 

…ces descendants du commerce triangulaire, de l’Esclavage et la Colonisation, dont la présence sur le territoire européen français, rappelle à son peuple, des heures sombres peu glorieuses…

 

…mais n’est pas visée la communauté hébraïque, de race indoeuropéenne, hyper organisée de grande solidarité, financièrement solvable et disposant d’énorme influence politique héritéeS des conséquences de la Guerre 1939-1940, malgré le nombre réduit de membres…

 

…à un moindre degré, la colonie arménienne que je connais bien…

 

…les békés de la Martinique, d'origine européenne, descendants des négriers d’antan, quoi que peu nombreux monopolisent toute l’économie du territoire, et vivent en état autarcique…

 

…les expatriées Français installés dans l’ouest du Continent africain, véritables missi dominici, servant de relais au système impérialo-néocoloniailme, ne se mélangent pas avec les autochtones africains.

 

Pour bien cerner cette problématique je vais exposer une affaire qui a concerné deux couples  ,l’une d’origine caraïbéenne et l’autre européenne –souchiste-…

 

Propos d’un membre du couple caraïbéen…

 

… « tu te rends compte Léonce, nous faisons tout pour être agréables et conviviales à nos voisins européens, invitations, offres, de nos spécialités culinaires…

 

… mis voilà depuis des années nous ne connaissons même pas la couleur de la moquette de leur salon… »

 

… « seulement si nous arrêtons ce mode de voisinage ce sont nos enfants qui en souffrirons par mesure de représailles »…

 

En fait c’est une affaire sociétale, dont connaissent des milliers de nos compatriotes, que je lui ai recommandé de s’en sortir de ce guêpier « servito-colonialiste »…

 

… et se rapprocher davantage de nos communautés caraïbéennes qu’il s trouverons de la solidarité, une vraie fraternité une, réelle convivialité…

 

…ai-je fait du communautarisme au sens politique du contexte actuel…

 

…oui, et je l’assume totalement

 

Car dans une société où ça craque de partout, identitaire par là, racisme anti blanc par ci ,la confiance vis-à-vis de nos hôtes européens est mise à rude épreuve…

 

… et ce n’est pas la charge brutale gouvernementale en direction de ses collaborateurs nationaux qui modifiera l’ordre des choses au regard d’une Nature têtue et vindicative….

 

…qu’avec le temps qui passe, les incohérences politiques des uns et la bêtise des autres, le Communautarisme est devenu une doctrine comme le Communisme et le Capitalisme…

 

…que les uns et les autres soutenus par des médias hyper affidés ne pourront pas éradiquer….

 

…vous avez dit listes communautaristes…ah bon …pour la suite.

https://www.youtube.com/watch?v=FGqMMpMkKXs&t=19s

 

Windhoek

 

Windhoek prononcer Vihnt houk est la capitale de la république de Namibie depuis son indépendance en 1990 après avoir été celle du Sud-Ouest Africain.
Windhoek signifie en afrikaans lieu où souffle le vent .

Histoire

Windhoek a connu au moins sept appellations différentes au cours de sa jeune histoire :

Aigams pour les premiers peuples pastoraux,

Otjomuise lieu de vapeurs, pour les Hereros,

Queen Adelaide's Bath en 1836 pour les explorateurs anglais,

Concordiaville pour les pasteurs rhénans,

Winterkoek vers 1840 pour les Namas venus du Cap,

Windhuk en 1890 pour les colonisateurs allemands,

Windhoek depuis 1920 et le mandat sud-africain sur l'ancienne colonie allemande du Sud-Ouest Africain.

Fait assez exceptionnel en Afrique australe, la ville a gardé son nom colonial après la fin de la tutelle sud-africaine et l'indépendance acquise en 1990.
Windhoek est avec Lüderitz et Swakopmund, toutes deux en Namibie, une des trois villes les plus germaniques d'Afrique.

Géographie et démographie

Située à 1650 m d'altitude, la ville et son agglomération comptent 280 000 habitants 2006. Les blancs et les métis basters en Namibie sont le 48,6% de la population.

On y distingue le centre ville, les quartiers principalement blancs, le quartier métis de Khomasdal et le township noir de Katutura où vivent la majorité des habitants de la ville.

Située au centre du pays, Windhoek est la porte d'entrée des touristes au carrefour des routes se dirigeant vers Swakopmund et les dunes du désert de Namib à l'ouest, vers le parc d'Etosha au nord, et vers Fish River Canyon et Lüderitz au sud.

Climat

Windhoek est située dans une région semi-désertique. Les journées d'été sont très chaudes mais les nuits fraiches.
Les mois printaniers de juin, juillet et août sont les moins pluvieux.

Accès

Windhoek dispose de deux aéroports.
L'aéroport international Hosea Kutako de Windhoek WDH, anciennement JG Strijdom, est situé à 42 km à l'Est de la ville. Il est accessible par des vols directs à partir de Londres, Francfort, Munich et Johannesburg et quotidiennement désservi par les compagnies South African Airways, LTU et Air Namibia.

L'aéroport d'Eros de plus faible capacité traite les vols de courte distance et les vols charters.
Les trois routes d'accès principaux à Windhoek sont celles passant par Rehoboth, Gobabis et Okahandja.
La vieille gare coloniale du centre-ville est toujours en activité.

Artères principales et tourisme

L'artère principale qui va du nord au sud est Independence Avenue plus connue pendant 100 ans sous le nom de Kaiser-Strasseet croise au centre de la ville l'artère secondaire, Sam Nujoma Drive ancienne Curt von François. En 1928, Kaiser Strasse fut la première rue pavée de la capitale suivie 10 ans plus tard par Gobabis road.

Independence Avenue et la rue piétonne Post Str. concentrent les boutiques et les restaurants du centre ville Gatheman Haus.


Tout proche, sur Robert Mugabe Av. ex-Leutwein Strasse, l'église luthérienne 1910, véritable symbole de la capitale namibienne, domine la ville au côté du vieux fort allemand et de la statue équestre 1912 de Curt von François Reiter-Denkmal dont semble inspirée celle de Louis Botha à Pretoria.

Aussi proche, le Tinten-Palast 1913 est le siège du parlement et du gouvernement. Dans les environs immédiats se succèdent des villas coloniales de type allemand villa Lanvers, la cathédrale Ste Mary et la vieille gare de la ville.

Toponymie

Depuis 1990 et l'indépendance, de nombreuses rues de Windhoek ont été rebaptisées. Voici la liste des principaux changements intervenus, en commençant par l'ancien nom en rouge/

Kaiser-Strasse: Independence Avenue
Khomas Hochland - Curt Von François - Gobabis , Sam Nujoma Drive
Leutwein St, Robert Mugabe Road
Okahandja road - TV More: Hosea Kutako Avenue
Marconi ,  Hochland Road
Klein Windhoek ,  Nelson Mandela Drive
Republiek Road - Tal Street ,  Mandume Ndemufayo Avenue

Informations supplémentaires