MOI2

 Le blog de Léonce Lebrun

Ils sont restés, revenus, ou venus faire fortune dans une Afrique pauvre, dit-on « indépendante « Ces personnes mènent la grande vie en autarcie. Ce sont les expatriés, gardiens d’un néo colonialisme qui prolonge un francafrique voulant  perdurer avec la complicité des dirigeants  corrompus.

Alors qu’en terre caraïbéenne, le touriste indo européen se comporte en terrain conquis...

A l’inverse il y cette population africaine venue  en Europe pour grossir la masse des sans papier à l’existence plus que précaire…

Et donc pour sortir de l’impasse, je leur conseille avec toutes les minorités ethniques (afro descendants, maghrébins, asiatiques) de tenter une plate-forme commune pour donner une existence concrète à ce Communautarisme tant vilipendé par toutes les tendances de l’échiquier politique national …

 De Niamay à Khartoum

 

 

Que peut-il y avoir de commun entre ces deux villes du Niger et du Soudan, territoires de l’Afrique…

… Sinon qu’elles font -la une- de l’actualité internationale, faisant état de milliers d’enfants de femmes et d’hommes victime de la faim, la maladie et la guerre civile…

…Face à une indifférence quasi-générale, laissant le soin aux ONG la distribution du riz et des pots de lait, retirés parcimonieusement des supers surplus de l’Occident.

Que les occidentaux soient indifférents au regard de la tragédie de l’Afrique  relève d’une observation banale…

… Dès lors que ces paramètres, vont dans le sens de l’exécution de -la solution finale du dossier africain-  lire dure sera la chute…Forum


Mais que ce sentiment soit perçu dans nos rangs…

… Engendre un profond malaise, et met en lumière les dégâts irréversibles générés par la période coloniale…

… Vis-à-vis de toute forme de solidarité, touchant la vie et l’évolution de nos communautés.

Car le bilan risque d’être catastrophique pour l’Afrique et le Monde Nègre en général, avant l’horizon 2050…

… Si nous ne prenions pas garde…

Léonce Lebrun

Informations supplémentaires