MOI2

 Le point de vue de Léonce Lebrun   

1945, rappelez vous, le Monde aura payé un lourd tribut, avec des millions de « croix de bois », consécutives à l’hyper arrogance des politiciens de tous bords comme en 1914…voire même leur incompéence qui aura été marquée par la gigantesque gifle diplomatique de Munich -1938-

Et ce refrain hypocrite fusant de partout… « Plus jamais ça »

Oui mais on observe depuis 1945, que notre Planète n’a pas connu un seul  jour de paix, avec un Occident lancé pour certains, dans des sordides guerres de décolnisation, grand donneur  de leçons  de «  valeur et de civisation »… « en même temps » en pôle position pour la fabrication d’armes de guerre qu'il faut vendre ,aux fins d' améliorer un commerce extérieur vacillant, fervent  soutien d’un PIB -produit intérieur brute- en difficulté…

Alors la Paix n’est pas pour demain, cet Occident continuera sa politique impérialiste  et expantionniste, par l’occupation insidieuse ici et là, de territoires pouvant assurer sa domination et son économie…

... avec cette nouvelle application stratégique nébuleuse politico-militaire…le Terrorisme qui plonge les masses  indo-européennes dans la peur, et bien entendu les frappes aériennes, avec ces inévitables dégâts collatéraux, frappant les populations civiles du Sud... sans protection nucléaire

Mais voilà, qu’en toute chose il faut considérer la fin, et  donc  demain, les damnés de la terre auront du grain à moudre pour triompher sans scrupule

Habib Bourguiba 1903-2000

 

Considéré comme le fondateur de la Tunisie moderne, Habib Bourguiba est né Monastir  Tunisie le 3 Aout 1903, dans une famille de condition modeste, et après avoir obtenu les diplômes des enseignement s primaires et secondaires à Tunis.

 Il terminera des études juridiques à Paris , France, en obtenant en 1927, une licence en droit, et le diplôme supérieur d’études politiques.

 De retour en Tunisie précisément en 1927, il exerce la profession d’avocat, et participe à la rédaction de nombreux articles dans la presse nationaliste disponible à l’époque.

A la suite du Congrès du Parti Destour, dont il est adhérent depuis 1920, tenu en Mai 1933, il accède à la Commission Exécutive de ce Mouvement, dont il démissionnera en 1933, en fondant par la suite avec quelques compagnons, le Néo-Destour où il sera élu Président.

 Dans les années 1930, la répression coloniale, fait rage en Tunisie, et Bourguiba est assigné à résidence à Kébili.

 La résistance tunisienne se poursuivit sous diverses formes jusqu’ à la libération des leaders politiques, dont Bourguiba, en 1936 consécutive à l’accession au pouvoir en France, du Front populaire.

En 1938, à la suite d’évènements sanglants en Tunisie, Bourguiba est transféré et emprisonné en France , en 1940 le régime de Vichy le livrera à Rome à la demande du dictateur Mussolini, mais il refusera toutes collaboration avec les forces fascistes de l’Axe.

Libéré par les Allemands en 1944, Bourguiba entreprit une vaste tournée dans les pays arabes et aux Etats-Unis afin de faire connaître la cause de la Tunisie, et son droit à l’indépendance.

Après de multiples péripéties cette indépendance tunisienne fut acquise le 20 Mars 1956, le 27 Juillet 1957, était proclamé le régime républicain, et Bourguiba devenait Président de la République.

Après une longue présidence à l’occasion de laquelle. Bourguiba modernisa la Tunisie, par destitution, il était retiré de la scène politique le 7 Novembre 1987, et décéda le 6 Avril 2000.

Avec cette disparition, la Tunisie, le monde arabe, l’Afrique et le Monde Noir en général perdaient un combattant qui a su donner une grande dimension à la lutte pour la liberté et le sens de l’indépendance nationale avec le temps.

Justin Catayé

Informations supplémentaires