MOI2

 Le blog de Léonce Lebrun

Drôle de monde dans lequel nous vivons, un monde  où la Démocratie, ne fait pas bon ménage avec l’éthique et la déontologie, il suffit pour une chapelle de ramasser la mise, que dis-je le pactole du Palais Bourbon ave à peine 20% du corps électoral...

Car Il a fallu la maladresse d’un courant, et une chance extraordinaire, pour  rétablir la Bourgeoisie dans toute sa splendeur, sous couvert d’une habile monarchie républicaine.

Oui mais dans tout ce climat idyllique, il y a une masse qui attend son heure pour renverser la table, par tous les moyens, y compris un remake à la mode de la Commune de Paris (1871) alors là, il n’y aura pas de Versaillais pour sauver la mise, car l’Histoire m’a appris qu’on avait toujours tort d’abuser du peuple,...dure sera la chute... 

Marcus Mosiah Garvey  1887-1940

 

Né le 17 Aout 1887 à Saint Ann en Jamaïque, Marcus fréquent l'école primaire jusqu'à 14 ans, en racontant que c'est à cet âge qu'il découvrit la discrimination raciale.
En 1909 Marcus Garvey quitte la Jamaïque et rend visite aux différentes communautés noirs de l'Amérique Centrale où il avait l'intention de publier un journal, mais ce fut un échec.

Trois ans plus tard il effectue son premier voyage en Angleterre en y séjournant deux ans.

 A cette occasion, Garvey lit de nombreux ouvrages sur la race nègre et après un apprentissage approfondi de l'Histoire de l'Afrique,

il déclara...C'est alors que je vis devant moi le nouveau monde du Nègre, non pas un monde de pions, de serfs , de chiens, mais une Nation d'hommes résolus à marquer la civilisation de leur empreinte et à faire briller sur la race humaine, une nouvelle lueur, je ne pouvais plus rester dans l'ombre...

Plein d'idées et d'ambitoin, Marcus Garvey rentre en Jamaïque à 27 ans et fonda l'UNIA - Universal Négro Improvement Association, ou Association Universelle du Développement des Nègres-

Son slogan, One God One Destiny -un Dieu un But une Destinée- son programme ,l'amélioration des conditions de vie des pauvres de Jamaïque donc des Nègres.

 Garvey en est le président, et représentant, c'est d'ailleurs en sa qualité d'orateur que réside un de ses points forts

Il veut que soit reconnue la dignité de la race Nègre -même au prix de ma souffrance-

Marcus Garvey mourut à Londres le 10 Juin 1940, et ses cendres furent tranférées en 1964 à la Jamaïque où il est devenu un héros national

Cheikh Anta Diop

Informations supplémentaires