MOI2

 Le blog de Léonce Lebrun

Drôle de monde dans lequel nous vivons, un monde  où la Démocratie, ne fait pas bon ménage avec l’éthique et la déontologie, il suffit pour une chapelle de ramasser la mise, que dis-je le pactole du Palais Bourbon ave à peine 20% du corps électoral...

Car Il a fallu la maladresse d’un courant, et une chance extraordinaire, pour  rétablir la Bourgeoisie dans toute sa splendeur, sous couvert d’une habile monarchie républicaine.

Oui mais dans tout ce climat idyllique, il y a une masse qui attend son heure pour renverser la table, par tous les moyens, y compris un remake à la mode de la Commune de Paris (1871) alors là, il n’y aura pas de Versaillais pour sauver la mise, car l’Histoire m’a appris qu’on avait toujours tort d’abuser du peuple,...dure sera la chute... 

Léopold Sédar Senghor, 1906-2001

 

Né en 1906 à Joal, près de Dakar, décédé le 20 décembre 2001 à Verson , France .
Homme d'Etat et poète sénégalais, Senghor est membre de l'ethnie sévère, agrégé de grammaire, il a d'abord été professeur en France, puis représentant du Sénégal à l'Assemblée constituante en 1945.

En 1948, Senghor quitte la SFIO , Section française de l'internationale ouvrière,  pour fonder le Bloc démocratique sénégalais et est à la Chambre française des députés, le chef des indépendants d'outre-mer.

Père de l'indépendance du Sénégal, tout en souhaitant maintenir des liens avec l'ancienne puissance coloniale, il est en 1960, élu président de la République de son pays.
Après l'élimination de son ancien allié Mamadou Dia en 1962, exerce tous les pouvoirs, et instaure un régime de parti unique socialiste, amendé dans un sens plus libéral en 1976.
Réélu en 1963, 1968, 1973 et 1978, le Président Senghor renonce volontairement à ses fonctions à la fin de l'année 1980.
 Chantre de la négritude Senghor a publié d'importantes études sur la poésie de l'Afrique noire et des recueils de poèmes  Chants d'ombre , 1945, Hosties noires , 1948, Nocturnes ,1961, Elégies majeures 1979.

Le Président Senghor , élu à l'Académie française en 1983, a publié un essai autobiographique , Ce que je crois.

Martin Luther King

Informations supplémentaires