Cialis accept btc
MOI2

Le point de vue de Léonce Lebrun 

  

La Race,notre patrimoine

 

L’Etat major des forces armées françaises en Afrique, communique à grand renfort de publicité, avec le soutien de médias médicres, la mort de 50 djihadistes au Sahel dans le cadre de l’Opération Barkhane.

 

Voilà le type d’information  qui relève d’une parfaite manipulation  en direction des citoyens pour  assoir cette conviction , que la présence française en Afrique, est justifiée dans la lutte qu’elle conduit contre un mystérieux terrorisme….

 

…Mais il s’avère que ces « terroristes »  sont des combattants Maliens,  Burkinabés, Thadiens, Nigériens,  Mauritaniens, tous en lutte contre des dirigeants de leur pays, incompétents, corrompus, au service de l’Occident et bien entendu à la solde de l’ex-puissance colonialiste…

 

D’autre part comment peut-on expliquer que dans cette soi-disant  guerre,  50  hommes sont tués d’un coté, que dans les rangs de l’Armée française il n'est signalé aucune victime (tués ou blessés…

 

…Bizarre de bizarrre, en face nous avions  des robots et comme je l’ai affirmé dans cette rubrique, les soldats français ne sont pas au combat au Sahel...

 

...mais bel et bien pour siroter le thé avec les Touaregs du Nord du Mali  et maintenir en  Afrique une présence française bien  colonialiste et impérialiste

 

… en somme des dépenses inutiles, mais avec un «  nouveau monde » qui a donné de la vigueur à la monarchie républicaine

 

...on peut gaspiller sans compter ni contrôle, les impôts des contribuables, en vertu du « domaine réservé » de L’Etat… pourtant la guerre algérienne est loin derrière nous…

 

Mais alors si le Gouvernent français  trompe les citoyens sur la réalité de la situation au SAHEL... 

 

...en vertu de quel pouvoir il peut d’une façon unilatérale supprimer l’expression Race  dans la pratique languistique…

 

…Oui mais le  qualificatif «  NOIR », pour désigner une personne non indoeuropéenne, qui est incontestablement un signe d’infériorité raciale, fait les beaux jours  des médias et des identitaires...

 

...alors la France par cette manœuvre douteuse, cherche t’elle  à amadouer les Africains et autres afro descendants...

 

...des communautés fragiles et naïves, avalant toutes les couleuvres venanti de «  buana » personne de race indoeuropéenne...

 

...  malgré leur combat au titre de  la Réparationpour les conséquences d’une histoire humiliante imposée à nos ancêtres...

 

..mais au fait que pensent les Asiatiques, autres Latinos.. et l’ensemble de notre Humanité

 

Prochainement

 

La fête des cuisinières à la Guadeloupe

 

https://www.youtube.com/watch?v=xwmtBeWPHeE&t=281s

 

Nelson Mandela 1918- 2013-

 

Nelson Mandela est né dans la Province de l'Umtata , Afrique du Sud  en 1918 et décédé le 5 Décembre 2013

Il étudie à Fort Hare, où il se fait renvoyer après avoir participé à une manifestation d'étudiants, et à l'Université de Witwatersrand, en obtenant un diplôme de droit en 1942.

En 1944, Mandela adhère au Congrès national africain ANC et lorsque le Parti national arrive au pouvoir en 1948, et introduit l'apartheid, le militant et l'ANC opposèrent une résistance farouche à la politique raciste du gouvernement en place.

Mandela est arrêté en 1956 et jugé pour trahison, mais acquitté en 1961

A la suite du massacre de Sharpeville le 21 mars 1960 à l'occasion duquel, la police sud africaine ouvrit le feu sur la foule des manifestants, faisant 69 tués et 180 blessés, l'ANC sera interdit, dès lors Mandela abandonnera la stratégie non-violente de ce Mouvement, en fondant l'Umkhonto we Stizwe, une organisation militaire.

En 1962, Mandela est condamné à cinq ans de travaux forcés, et en 1963 il sera inculpé de sabotage de trahison et complot, et emprisonné à vie en 1964

Après 28 ans de détention pour cause politique, en 1990, le Président de Klerk supprima l'interdiction de l'ANC, et libéra Mandela, qui fut élu président du Congrès africain en 1991.

Les deux hommes conduisirent des négociations en vue de mettre fin à l'apartheid, ce qui leur vaudra le prix Nobel de la Paix en 1993

En 1994 à l'occasion des premières élections libres de l'Histoire de l'Afrique du Sud, Nelson Mandela sera élu Président de la République, mandat qu'il exercera jusqu'en 1999.

Patrice Lumumba

Informations supplémentaires

viagra bitcoin buy