MOI2

 Le blog de Léonce Lebrun

Dans aucun pays du Monde il n’y a un tel vocabulaire de marginalisation des minorités, qu’elles soient politiques ou sociétales, en vertu des diktats de la "Démocratie" qui impose la loi d'une majorité, certes légale, mais non légitime, d’un point de vue morale, car elle peut être idiote, obtenue sous le coût d’un enfumage  bien rodé, destiné aux naïfs d’un Système à bout de souffle…

... Et vous avez : communautarisme, diversité, populisme, islamisme radical,  radicalisation et le dernier né, terrorisme, dont le Pouvoir exploite politiquement les conséquences, avec le concours de médias affidés, tout  en  niant délibérément les causes, par exemple la destruction de l’Etat libyen….

Amilcar Cabral 1924-1973

 

Amilcar Cabral, Amilcar Lopes , abel Djassi Cabral reste l'un des plus importants théoriciens de la Révolution africaine.

 Né à Bafata Guinée bissau d'un père capverdien et d'une mère guinéenne, il suivit des études secondaires au Lycée Gil Eanes de São Vicente , Cap Vert, prolongées par des études universitaires à l'Institut d'agronomie de Lisbonne , Portugal.

Dans les années 1950, ce battant fait la connaissance de ses futurs compagnons d'armes avec qui il devra jouer un rôle déterminant pour l'indépendance de la Guinée portugaise et du Cap Vert.

 En 1952, Cabral est engagé comme agronome au service des autorités coloniales, il retournera en Guinée portugaise pour travailler.

En 1956, il fonde le PAIGC ,Partido Africano para a Independencia da Guine e de Cabo Verde avec son demi-frère Luis Cabral, Aristide Pereira et Rafael Barboza à Bissau.

Le mouvement de lutte anti-coloniale débutera concrètement avec la grève des dockers de Bissau en 1959.

L'année 1963 marque le début de la lutte armée sur le sol guinéen. Les troupes armées du PAIGC remportent plusieurs victoires face aux soldats du corps expéditionnaire portugais.

Mais Amilcar CabralL ne vivra pas assez longtemps pour assister à l'indépendance de la Guinée portugaise et du Cap Vert, car il sera assassiné à Conakry , Guinée le 20 janvier 1973. 

Mehdi Ben Barka

Informations supplémentaires