MOI2

 Le point de vue de Léonce Lebrun  

 

De l’état du Monde….Rétrospective

 

Avec un peu de retard, circonstance atténuante oblige, je reviens sur ce qui s’est dit, prédit, il y quelques semainesà Pittsburgh (Etats-Unis, à l’occasion de la réunion du désormais G 20…

 

…  Par définition je garde une grande méfiance au regard de ces institutions qui n’ont pas reçu de mandat explicite de  l’ ONU , mais s’arrogent le droit d’imposer leurs conclusions à toute la Planète…

 

… sous la futile prétention que certaines nations invitées seraient les  plus riches… pour les autres, circulez, il n’y a rien pour vous.

 

Pour la petite histoire, rappelons que ce forum ponctuel qui n’est pas d’initiative américaine et s’est tenu pour la première fois à Paris ( France) dans les années 1976, était composé de six nations…

 

… dont trois membres permanents du Conseil de Sécurité, détenteurs de l’arme atomique, quatre de l’ Alliance Atlantique,( OTAN) sauf le Japon , une simple observation donne une idée de leur puissance de feu…

 

Donc, de six chargés de se pencher sur l’état de l’économie mondiale, nous sommes  passés à 7 puis 8 à l’occasion desquels au repas des « grands » entre la poire et le formage…

 

… étaient invités des dirigeants africains, dont certains s’y pressaient, leur donnant l’illusion d’une certaine  importance. Mais le Continent na pas avancé d’un iota sur tous les plans

 

…Et depuis Septembre de cette année, la « crise » aidant ils se sont retrouvés à 20 à Pittsburg pour dialoguer entre autre sur la régulation du marché monétaire

 

…et la limitation des bonus dus aux traders, ces sorciers de la manipulation boursière, autant de sujets qui intéressent l’immense armée « d’hommes de la rue »

 

Mais la grande nouveauté de Pittburg fut l’entrée en lice de la nouvelle administration américaine avec son chef de file…

 

… dont certains «  ces va en guerre ces Max la menace »  se  berçaient déjà d’illusion sur son amateurisme, son manque d’expérience, bref par des arguties, on allait avaler tout cru l’ex Sénateur de l’Illinois.

 

 Mais catastrophe pour eux, ce fut du brio du brillant, une parfaite connaissance des dossiers, une certaine vision de l’avenir de notre Planète…

 

…que le jury d’Oslo ( Norvège) a sanctionné sans appel, par un prix Nobel de la Paix… je m’en dispense  de tout commentaire sur l’évènement.

 

A ce sujet et à propos de l’Iran au regard de l’arme atomique il est intéressant de remonter l’Histoire…

 

Nous sommes dans les années 1960, le locataire de l’Elysée qui a décidé de retirer son pays du commandement intégré de l’OTAN

 

… se lance dans l’aventure nucléaire sur la base du concept de la « dissuasion » c'est-à-dire qu’avec une ogive on peut mettre dans l’embarras tout adversaire  potentiel hautement nucléarisé…

 

Le Chef de l’Etat de l’époque en cause, n’a jamais eu l’intention d’utiliser cet arme redoutable, un remake des 6 et 8 Août 1945, mais il en connaissait parfaitement la force diplomatique dans le concert des Nations…

 

Plus de 40 ans après nous sommes  dans le même contexte, qui pourrait croire intellectuellement que l’Iran serait  disposé à porter le fer et le sang au Moyen Orient sur un ennemi potentiel…

 

… (disposant de son stock ) sachant qu’une bombe thermonucléaire de centaines de fois plus puissante que celle larguer sur le Japon en Août 1945…

 

…détruirait et contaminerait toute la région, y compris l’Iran qui serait victime «  d’un vent nucléaire qui n’a pas de frontière ».

 

 Mais alors de qui se moque-ton, quand on veut interdire à cette Nation ou tout autre pays...

 

...de se doter de moyens diplomatiques adéquats, sachant que cet Etat en cause est entouré de voisins puissamment armés..

 

L’Administration américaine qui a rapidement assimilé ces subtiles et hypocrites oppositions  diplomatiques…

 

… laisse désormais aux autres « Max la menace », le soin des gesticulations puériles et stériles...

Obama le magnifique -suite et fin-

 

Les historiens hispaniques sont unanimes, en cette période de Juillet 1836 le soleil avait brillé sur le Texas province du Mexique à l’époque…

…Le Mexique cette terre rebelle, fière et digne, une terre qui a connu moult guerres civiles des révolutions sanglantes et échappé à une tentative de colonisation et de monarchie…

… Qui aura coûté la vie à ce faible archiduc Maximilien de Habsbourg , Juin 1867, le protégé de l’empereur Napoléon, 3è du nom, à l’occasion de son extravagante et périlleuse expédition mexicaine…

…Car en ce Juillet 1836 le dix-neuvième siècle allait connaître un fait d’armes mettant en exergue l’extraordinaire courage des hommes…

… Le Généralissime Antonio Lopez de Santa Anna, le maître incontesté du Mexique, n’avait pas d’état d’âme avec ses 5000 soldats bien entraînés…

… Il ne ferait qu’une bouchée de ces insurgés texans amoureux de la Liberté, au nombre de 190 ou 200 retranchés dans ce vieux fort de Alamo…

…Seulement la résistance s’avéra extraordinaire, mais le troisième assaut fut fatal à ces hommes débordés sur toute la zone de combat, il n’y eût aucun quartier…

…A travers ces tranches de vie au cours des siècles, j’ai toujours trouvé une motivation pour avancer, car dit cette publicité, -nous sommes nés pour nous battre dans un espace qui n’aurait dû laisser aucune place à l’hypocrisie que je méprise..

… Et la malhonnêteté intellectuelle que je combattrai toujours, s’avérant être les deux mamelles de la bêtise humaine…

…Et le sénateur Barak Obama se trouve dans ce même cas de figure, sommé de livrer bataille dans une joute dite politique…

… Avec des adversaires transformés en ennemi potentiel, savonnant à merveille cette planche du désespoir …

… Voulant à tout prix l’enfermer dans la problématique raciale, mortelle à coup sûr dans un pareil environnement…

…Car l’enjeu est énorme pour l’Occident et la Planète, installé dans ce fameux bureau ovale de la Maison Blanche…

… L’homme aurait la haute main sur les armées, la diplomatie, la CIA, le FBI, la nomination de tous les hauts fonctionnaires de l’Etat fédéral et la Cour suprême…

 Il a le Pouvoir, il décide, il n’est ni le candidat de la diversité, ni le vainqueur d’une minorité, ce sénateur ne serait ni plus ni moins que le nouveau Président des Etats-Unis d’Amérique…

…Et cette perspective donne le tournis aux politiciens de ce côté de l’Atlantique où nous vivons, une perspective qui met en échec leur piètre analyse de l’évolution du Monde…

… L’aventure de la nouvelle diversité nous apportant une preuve grandeur nature, même si, ici ou là, quelques rares desperados auront émergé sur des listes dites multiculturelles…

…Dans ce concert de médiocrité, les médias tombent dans l’insolence avec les morceaux choisis, le sénateur métis, l’afro américain du Sénat, le noir de l’Illinois, l’homme de couleur candidat à l’investiture, et pourquoi pas…

…Monsieur Barak Obama, Sénateur de l’Illinois, candidat à l’investiture du parti démocrate américain pour les élections présidentielles du 4 Novembre 2008 prochain…

En face, les rivaux ont droit à, - le républicain M C, le sénateur de l’Arizona, l’ex first lady, la sénatrice de New York, ces candidats n’ont ni race ni couleur…

… Ce qui laisse donc infiltrer dans l’imaginaire populaire l’existence d’une race dite supérieure.

…En vérité cette perspective peut être inscrite dans le mental de quelques membres de nos communautés en mal d'être et de reconnaissance…

… Mais à mon niveau, désolé, ce n’est pas concevable, l’admettre équivaudrait à se plonger dans la nuit des temps…

…Pour toutes ces raisons et bien d’autres je soutiens sans réserve ce candidat là, dans ce combat que le destin lui soit favorable, et s’il sort vainqueur, ce sera à n’en pas douter…

…Obama le magnifique.

Léonce lebrun

Informations supplémentaires