MOI2

 Le point de vue de Léonce Lebrun   

1945, rappelez vous, le Monde aura payé un lourd tribut, avec des millions de « croix de bois », consécutives à l’hyper arrogance des politiciens de tous bords comme en 1914…voire même leur incompéence qui aura été marquée par la gigantesque gifle diplomatique de Munich -1938-

Et ce refrain hypocrite fusant de partout… « Plus jamais ça »

Oui mais on observe depuis 1945, que notre Planète n’a pas connu un seul  jour de paix, avec un Occident lancé pour certains, dans des sordides guerres de décolnisation, grand donneur  de leçons  de «  valeur et de civisation »… « en même temps » en pôle position pour la fabrication d’armes de guerre qu'il faut vendre ,aux fins d' améliorer un commerce extérieur vacillant, fervent  soutien d’un PIB -produit intérieur brute- en difficulté…

Alors la Paix n’est pas pour demain, cet Occident continuera sa politique impérialiste  et expantionniste, par l’occupation insidieuse ici et là, de territoires pouvant assurer sa domination et son économie…

... avec cette nouvelle application stratégique nébuleuse politico-militaire…le Terrorisme qui plonge les masses  indo-européennes dans la peur, et bien entendu les frappes aériennes, avec ces inévitables dégâts collatéraux, frappant les populations civiles du Sud... sans protection nucléaire

Mais voilà, qu’en toute chose il faut considérer la fin, et  donc  demain, les damnés de la terre auront du grain à moudre pour triompher sans scrupule

Message à nos communautés

 

Il a été observé que nos communautés étaient confrontées à de graves problèmes d’identité, de dispersion, qui à terme peuvent nous conduire à l’immobilisme et la marginalisation.

Or, à l’évidence nous sommes suffisamment nombreux dans ce pays, pour peser sur les évènements et les pouvoirs publics en notre faveur, au titre du fonctionnement d’un Organisme représentant l’Emigration dans sa globalité.

Dans cet esprit, le Comité a proposé une modification des statuts du Haut Comité de l’Emigration, en particulier l’Article 6-1 qui arrête la composition de Conseil d’Administration.

Il s’en suit que tous les groupements ou Fédérations d’Associations Outre- mer constitués avant les Assises, seront représentées au Haut Comité par deux délégués, dont un suppléant.

En ce qui concerne les Fédérations issues des Assises, leurs statuts ont été largement publiés discutés et adoptés par les assemblées d’associations durant les mois de Mars à Mai 1993, l’application ne pose pas de problèmes particuliers, à l’exception de la F.A.O.M de Paris Ile de France.

Dans toute ville, toute région, deux associations outre-mer peuvent créer une Fédération et demander son adhésion au Haut Comité de l’Emigration.

Nous Caribéens, Guyanais, Réunionnais, Polynésiens, Mélanésiens, démontrons que nous avons cette aptitude, cette capacité à nous rassembler pour peser et gagner dans un environnement de plus en plus incertain au titre de tous les domaines.

Rendez –vous en Mars 1996 prochain.

Je vous prie de croire mes chers(es) compatriotes en l’expression de mes sentiments dévoués et fraternels

            Lyon le 11 Juin 1994

     Le Président du CIRPAN

Léonce Lebrun

Informations supplémentaires