MOI2

 Le point de vue de Léonce Lebrun 

Un éminent homme poltique, disparu, pour qui j’avais beaucoup d’estime, tout en ne partageant pas certaines de ses options, déclarait, je cite…

 «  la France ne peut pas accuellir toute la misère du Monde » 

Expression  très controversée, dans laquelle je retiens  une part d'incohérene et d'arrogance, parce qu'à mon humble avis, la France n'est pas et

ne sera jamais en pôle position en matière d’humanisme, n’en déplaîsent à ces nombreux nationalistes indo- européens «  butés frustrés » nés  impérialo- colonialo-fascistes....

 

...qu'en même temps dans cette Monarchie républicaine, il faut s'attendre à toutes les dérives sociétales.

 

Et à mon tour de proclamer qu’un citoyen de cette même Nation, quoiqu’ « étranger toléré » comme aurait spécifié  l’illustre  et regretté  Aimée Aimé, avec son «  entièrement  à part » ne peut accepter toutes les élucubrations, sarcasmes et propos délirants de politiciens, fussent-ils déclarés « grands de ce Monde » car au royame des aveugles les borgnes sont  « Rois »

 

Et voici que nous sommes en Février 2018 aux jeux olympiques d’hiver, une manifestation sportive mondiale confiée à la  Corée du sud, qui entrevoit un rapprochement éventuel  avec les frères ennemis du Nord, en état de guerre virtuel depuis 1950, invités à ce rendez vous  de la neige du froid et de la glisse.

 

Mais voilà, la Maison Blanche (USA) soutien belliciste du Sud, fulmine, menace de boycott et ine fine brandit des sanctions contre cette petite Nation ( CDN) qui refuse avec éclat d’obtempérer à ce diktat de cesser la poursuite de ses travaux d’acquisition  de l’arme nucléaire…

 

…des menaces et propos soutenus subrepticement par certains membres de l’Alliance Atlantique.

 

Un outil destiné à se protéger contre ces prédateurs impérialo- colonialistes occidentaux… au même itre que l’Iran…

 

Mais en vertu de quel droit universel ,une Nation, peut interdire à une autre Nation, de posséder une arme de haute technologie, avec de forte probabilité qu’elle ne sera jamais utilisée en cas de conflit généralisé…

 

A travers ces péripéties en temps de paix qui forcément conduisent à  la «  guerre froide », retour vers la case départ d’avant  1990, on peut avancer sans risque de se tromper, que les Occidentaux jouent avec feu… cette arrogance les caractérisant, qui va en s’amplifiant.

 

Car comme dit le dicton martiniquais… gwen ven piti kout baton… « grande gueule mais résultat nul », face à la puissance de feu des forces russes et chinoises, et la qualité de leurs  hommes au combat -au sol- les armées de l’OTAN ( USA et Europe) seraient écrasées en un temps record, plongeant leurs peuples dans le plus grand désarroi comme en 1940…

 

A bon entendeur …

Le 10 Mai 2013 à Lyon

 

Malgré un long viaduc, le programme mis au point par les associations afro caribéennes motivées de l’agglomération lyonnaise autour de la dimension politique historique et culturelle de la journée annuelle du 10 Mai, remporta un succès conséquent sur tous les plans, avec un public répondant nombreux à l’invitation de l’Organisation qui a surpris par son ampleur.

 

Un public avide de savoir sur une problématique trop longtemps occultée qui n’a pas livré tous ses dessous loin s’en faut, laissant donc un boulevard aux historiens, à la condition sine qua none que  pour certaines villes, les familles descendant des négriers ouvrent leurs archives pour connaître tous les contours notamment en nombre des déportés et esclaves du commerce triangulaire de la Traite négrière transatlantique de l’Occident, ayant touché le Continent africain.

 

Après mon introduction de 20 minutes mettant en lumière brièvement les aspects historiques humains juridiques et politiques de la loi Taubira du 10 Mai 2001 , son origine incontestable de la marche massive à Paris du 23 Mai 1998, les débats suivants riches de contenus, ont clairement fait ressortir, toutes catégories confondues, que si ce texte avait le mérite d’exister, vidé de son contenu initial, tout en posant des principes, n’avait pas résolu les incohérences que traîne la société, dont les membres baignés par le pseudo dogme de la patrie droits de l’homme qui génère une supériorité universelle et morale sur les autres Nations, donc usurpée, admettent encore difficilement que leur Histoire n’est pas tapissée de gloire et de roses, dressant ainsi un sérieux barrage à ce bizarre concept de vivre ensemble…

 

Prochainement mon éditorial portera sur un compte rendu revenant en particulier et sans ménagement sur les différents empoisonnant les relations des communautés caribéennes et africaines, basés sur des rumeurs non fondées historiquement, scientifiquement et donc incompréhensibles intolérables et inadmissibles, dans un 21è siècle dominé par une large vulgarisation  et diffusion des connaissances et des cultures.

 

En clair nous caribéens devrons chercher ailleurs les raisons de nos turpitudes qui empêchent la route d’une solidarité raisonnable et assumée en toute connaissance de cause.

 

 Léonce Lebrun

Informations supplémentaires