MOI2

 Le point de vue de Léonce Lebrun  

 

Race es  tu là …

 

Incroyable, sous la poussée de groupuscules frustrés, le Pouvoir a cédé en soustrayant de la Constitution française de 1958, le mot…RACE…une "bien "belle victoire sociétale"", qui fera disparaître toutes les expressions à connotation raciale….

Mais dans leur immense majorité, les citoyens de ce pays se moquent de ces réformes à zéro centime d’euro, ce qui n’empêchera  pas l’homme de la rue peu ou pas informé, de voir dans l’Africain ou l’Afro descendant qui passe…

 

 « Un  Noir », faisant partie des «  gens de couleur » , au journaliste sportif, de désigner dans son reportage, «  le Noir de l’équipe », « le Noir du barreau » chez les  avocats, cette belle « chanteuse Noire » dans le monde artistique  la ou le Ministre noir(e) au Gouvernement ,une présentation non exhaustive.

 

Bref, un besoin morbide de bien mettre en relief la différence entre l’Africain et l’Afro descendant, en lui « collant » une couleur de peau « imaginaire» marquant la différence et son infériorité supposée, par rapport à monsieur tout le monde de race indo européenne

 

…circulez, le compte est bon, il n’y a plus rien à voir…

 

… et moi je dis NON, à cet enfumage racial, une escroquerie intellectuelle de haut niveau…

 

… car en vertu de quel pouvoir, un pays peut modifier unilatéralement un marqueur de l’espèce humaine, remontant à la nuit des temps…

 

… en fait ce retrait de mot ,intéresse t-il l’Asiatique (jaune) et l’Amérindien (rouge)  qui font partie intégrante de notre Humanité mais dont l’appellation a disparu dans la mémoire commune, ne restent plus en lice que l’Indo européen et le  gre

 

 … c’est précisément à cette mouvance que s’adresse la réforme à deux balles, pour lui donner l’illusion de la fin des différences...

 

... que voici  venu le nouveau monde avec son partage de l’Egalité et la Fraternité

 

…oui, vraiment une drôle d'illusion…

 

…et pour un rappel utile de l’Histoire, la France en tant que Nation, a  fortement utilisé le concept de race pour justifier la Traite négrière et l’Esclavage, dans un contexte d’infériorité de l’Homme africain

 

...alors la fin du mot «  race » relève de la mystification pure et simple, dont Africains et afro descendants, devraient prendre garde, afin de ne pas sombrer dans la même naïveté que nos ancêtres....

 

...Que comme Césaire Aimé, nous pourrons dire avec  fièrté...

 

...Le Nègre vous emmerde...

 
Ce Vendredi 9 Mai 2014 à Feyzin (Rhône)

 

Le 9 Mai 2014 prochain les fédéralistes de l’Europe ont leur rendez -vous annuel à Feyzin  une commune du Rhône -France- à l’occasion duquel un hommage sera rendu à notre compatriote Louis Thomas Achille -1909-1994- originaire d’une grande famille de la Martinique, professeur agrégé d’anglais, enseignant au Lycée du Parc de Lyon l’un des établissements les plus cotés du pays pour la préparation au concours d’accès des grandes écoles…

En sa qualité de brillant enseignant , Louis Achille qui s’est approché dans le tard auprès de nos communautés, aurait pu rendre de grands services à la diaspora caribéenne de Lyon.

Et à travers nos échanges dans les années 1970 à la Montée de la Boucle, siège de l’Association à l’époque , il s'est félicité du combat que nous menions contre toutes formes d’obscurantisme, pour élever le niveau des uns les autres, soit par le discours politique et surtout les cours de mathématiques, français, législation appliquée, histoire, géographie, dispensés aux candidats volontaires pour les concours d’accès aux emplois de l’Etat , des collectivités territoriales et autres hôpitaux…

Voir le programme de cette journée en pièces jointes...

Et puisque l’Europe sera au cœur du débat c’est l’occasion d’évoquer cette Institution pour ne pas laisser le monopole de la parole à la période d’enfumage qui approche…

Une institution dis-je, car l’Union Européenne n’est ni un Etat, ni une Nation, mais la juxtaposition de territoires indépendants , passant de 6 membres en 1957 puis 12 et 27 de nos jours disposant de leur Histoire, langue, culture et tradition distinctes, qui cherchent désespérément une voie d’avenir pour retrouver l’éclat, le prestige , la puissance dominatrice impérialiste et colonialiste d’antan.

Accompagnée bien entendu de ce dispositif fondamental du Traité de Rome de Mars 1957, portant sur la libre circulation des personnes des biens et des capitaux.

Car c’est bel et bien toujours un Marché Commun avec ses directives et règlements plus ou moins respectés par les Etats membres, malgré leur caractère impératif, en somme une pseudo-Confédération…

Nous sommes donc loin des idéaux de pères fondateurs des années 1950, Robert Schuman et Jean Monnet, qui en lançant cette idée de l’Europe pour briser ce cercle infernal des conflits meurtriers franco- allemands.

Ces deux nations s’étant affrontées trois fois en trois quarts de siècle (1870, 1914, 1940) suivi du désastre humain que l’on sait, pensaient que la voie de l’intégration totale était lancée à moyen terme, au grand bonheur des fédéralistes..

C’était sans compter avec le nationalisme des uns, l’individualisme,  l’égoïsme des autres, certes le Continent a bénéficié d'une paix depuis 1945, hormis le conflit yougoslave, et les guerres coloniales d'indépendance nationale, mais le compte politique n'y est pas...

Et voici que cette Union a perdu le combat constitutionnel de 2005, pour se rabattre sur le rabibotage  d'unTraité de Lisbonne, non soumis au suffrage universel  dont la légitimité ne me paraît pas évidente.

Nous sommes donc placés sous le joug d’une gouvernance douce, une dictature indolore qui laisse le libre arbitre aux affairistes et politiciens de tous bords, je vise en particulier la Commission avec le mode de désignation des commissaires, la composition et le fonctionnement ne relèvent pas d’une démocratie exemplaire.

Car il ne faut pas se moquer indéfiniment des peuples en misant sur un obscurantisme entretenu, et à l’approche de renouvellement prochain du Parlement européen ( 751 membres  à partir de 2014 pour un peu plus de 500 millions d’habitant)...

...à comparer avec ces 925 parlementaires (en Congrès) pour 65 millions d'habitants d'un Etat membre, par ces temps de gel tout azimut on doit s'interroger , mais c'est un autre débat nationalo-national ...

... les dernières enquêtes d’opinion, font ressortir le sentiment que les Européens voyagent sur un bateau ivre, sans consistance, ni objectifs clairement définis à moyen et long terme, au bénéfice des réseaux, et autres groupes de pressions, dont l'intérêt général est loin de leurs préoccupations...

A propos de ce Parlement européen qui siège mensuellement de Bruxelles à Strasbourg, une navette  moult fois dénoncée,  n’ayant pas abouti en raison d’un contexte historique, de l’entêtement d’un membre de l’Union, conséquence de la règle absurde de l’unanimité, faisant les beaux jours des transporteurs du coin (plusieurs millions d’euros de charges chaque année) la démocratie a bon dos aux frais des contribuables.

On mesure mieux toutes les incohérences budgétaires d'un Système...

Et donc adieu le rêve européen pour longtemps, au grand désespoir des fédéralistes militants, mais pas pour une certaine catégorie de citoyens…

La morale de cette aventure colle parfaitement avec le dicton caribéen...chaque cochon a son Samedi...

Oui, l'EUROPE sombre en tant que puissance, comme jadis Rome la merveilleuse, ainsi va notre Humanité avec un équilibre parfait...

Que les Occidentaux se rappellent que nous ne sommes pas une Histoire des contemporains, mais bien les contemporains de l'HISTOIRE..

Que demain l'AFRIQUE et le Tiers Monde auront aussi leurs heures de Gloire, me référant à nouveau à cette prophétie de l'Hmme de Betlhéem il y a plus de 2000 ans... le ciel et la terre passeront ... mais...

Tout cela relève de la politique, exposé par un observateur averti, votre serviteur , mais que ce tableau apocalyptique d'une Europe introuvable ne nous empêche pas de passer un bon Lundi de Pâque à toutes et tous…

Rendez -vous donc massivement à Feyzin ce 9 Mai 2014.

Léonce Lebrun

Informations supplémentaires