MOI2

 Le point de vue de Léonce Lebrun 

 

Péril noir, Paradis blanc, étrange…

 

Car dans ma naïveté et cette conception du réalisme, j’ai toujours considéré qu’il  y avait un PERIL et un PARADIS sans couleur et autre connotation raciale…

 Et pourtant, c’est  bien le fondement de ces concepts édités par des indoeuropéens 

qui  en même  temps réclament, vent debout, la suppression du mot RACE  dans la Constitution de 1958, une parfaite incohérence.

 

L’analyse est simple, dans la classification de races établit par le vainqueur …jaune, rouge, blanc, noir,  on observe que les appellations… jaune, rouge … ont disparu dans le langage courant, mais avec  la mise en orbite d’un petit nouveauu…le racisme anti -blanc

 

 

Et là encore dans ma conception étroite des réalités j’ai cru qu’il n’y avait qu’un Racisme dont les principales victimes historiques  et contemporaines, sont le Africains -sud,nord- et les Afro descendants dispersés sur l’ensemble de la Planète …

 

 

Ne restent plus en lice dans la hiérarchie des « couleurs humaines » que les indoeuropéens, qualifiés de « blanc » les Africains et descendants  présentés comme des «  noirs »...

 

... à tel point que les premiers désignés ont mille difficultés à prononcer le mot NEGRE qui signifie dans la tradition ancestrale…combat , conquérant etc…

 

 

Mais ce classement  « noir blanc » n’est pas innocent, d’aspect impérialo-colonialiste, avec le « blanc » synonyme de puissance d’arrogance et de domination, alors que le «  noir » est couvert du manteau de la soumission, de la pauvreté et la misère…

 

 Observez la gourmandise avec laquelle les médias de ce coté de l’Atlantique, utilisent l’épithète « noir ».cet homme noir, le paysan noir, l’avocat noir, le joueur  noir de l’équipe, l'artiste noir…etc

 

Mais, arrêtons ce besoin de supériorité raciale, cette soif d’humilier  l’autre en raison de son aspect physique, cette hypocrisie au pays des droits de l’homme, de l’égalité, liberté, et fraternité.

 

Il n’y  a pas plus de blanc que de noir ,mais des femmes et d’hommes qui poursuivent leur destin dans un Monde d’incertitude.

 

Quant à la problématique de race, je rappelle à toutes fins utiles que la France en tant que Nation a utilisé ce concept  pendant longtemps pour justifier la Traite négrière transatlantique et l’Esclavage des Africains déportés.

 

Alors c’est un peu tard pour déclarer urbi et orbi, que les races n’existent pas, sauf à saisir les 192 + 1...

 

...Membres de l’ONU, seule Instance mondiale,  appelés à  se prononcer par un vote unanime sur cette épineuse et dramatique mystère sociétal …

 

En nous rappelant dans nos analyses que la Grande ROME de valeurs et de civilisation aura sombré corps et bien dès le Vème siècle après J.C

Coup d’Etat et terrorisme...

Pourquoi associé deux démarches sanglantes engagées par la volonté des hommes…

Elles sont engendrées par les mêmes causes en générant des conséquences certes différentes, pour un objectif identique…le Pouvoir, soit en se l’appropriant par la force au mépris du suffrage universel, et de la volonté des citoyens à choisir librement leurs représentants, c’est le coup d’Etat militaire ou civil, toujours avec la complicité des forces armées de police et de gendarmerie.

...soit en cherchant à le déstabiliser de l’intérieur ou à l’extérieur par des actions isolées ou préméditées qui de toute façon vont semer la peur et le trouble dans la population du pays visé…ce sont des actes de guerre...

Ce qui m’amène à dire que dans notre subconscient nous sommes tous des dictateurs et des terroristes, tous à un moment de notre vie nous avons rêvé de renverser un Régime pour des raisons confuses, ou commettre un attentat afin d’assouvir une étrange vengeance contre les hommes politique en place…

Sans fausse hypocrisie, je dois avouer que c’est un sentiment normal, car coup d’Etat et terrorisme sont nés avec l’Humanité, depuis que l’Ancien Testament nous a enseigné que Caen tua son frère Abel par jalousie...

Depuis le Monde n’a pas changé, mais le mode opératoire a évolué, les techniques, la technologie ont été détournées de leurs objectifs au mépris de l’éthique…

Oui, mais certains pays seraient- ils plus menacés que les autres par des actions de guerre pour maintenir les populations dans un état de pression permanente, qui n’est ni plus ni moins, qu’une forme de manipulation les éloignant des vrais problèmes.

Car ne nous faisons aucune illusion, de même que l’arme atomique est devenue un remarquable instrument de pression diplomatique pour les puissances qui en sont les détentrices, les coups d’Etat, et les actes de guerre qualifiés de terrorisme sont des outils de manipulation des opinions publiques, chaque camp soutien ses « amis » en fonction de ses propres intérêts...

En vérité notre Monde n’est pas menacé de violences systématiques comme voudraient nous en convaincre certains…

Mais les situations dramatiques perdurent, mettant en cause des pans entiers de notre Humanité,

Léonce Lebrun

Informations supplémentaires