MOI2

Le point de vue de Léonce Lebrun 

 

Le Communautarisme

 

Pour qui sonne le glas, ce titre  de l’excellent roman de feu Ernest Emilegay,brillant écrivain  américano -cubain qui nous a projeté dans l’enfer de le guerre civile espagnole -1936-1939, gagnée par les nationaliste, que le 20ème siècle a connue depuis la guerre de cessession américaine de 1860 à1865 remportée par les yankee du Nord…

 

et si nous ne prenons pas garde  ,un tel scénario catastrophe n’est pas exclu à terme en terre française de l’Europe…

 

…car depuis quelque temps nous assistons à un déchainent de comportements  et de propos qui frisent l’intolérance, rapportés sans discernement par des média affidés au Pouvoir en place…

 

… des adversaires politiques sont traités comme des ennemis de la République…

 

… bref, silence dans les rangs, on ne veut voir qu’une seule tête, aucune opposition n’est tolérée…

 

…les races n’existent pas (version française) mais dans les médias on insiste particulièrement sur l’aspect physique de certaines personnes, l’écrivain « noir » l’avocat « noir » l’artiste « noir » pour sans doute marquer la différence, une supériorité supposée de l’indo européen …pitoyable…

 

…allons donc, que l’on cesse  de considérer  les Africains et autres afrodescendants comme des zombis …

 

… et voilà  qu’après avoir dénié aux masses le droit de contester la gouvernance de minorités privilégiées, en les refoulant dans une opposition insultante dite populiste…

 

… on ne reconnait pas  le droit à certaines minorités ethniques de se regrouper pour échapper dans ce pays, avec un climat d’arrogance et d’intolérance, en les cantonnant dans le concept de communautarisme

 

mais au fait de quoi s’agit-il….

 

 …immigration, communautarisme insécurité …

 

 …un triptyque  inconcevable et inacceptable dans une Société, une  Nation de civilisation...

 

wwwxxxwwwxxxwwwxxx la suite , prochainement 

 

Coup d’Etat et terrorisme...

Pourquoi associé deux démarches sanglantes engagées par la volonté des hommes…

Elles sont engendrées par les mêmes causes en générant des conséquences certes différentes, pour un objectif identique…le Pouvoir, soit en se l’appropriant par la force au mépris du suffrage universel, et de la volonté des citoyens à choisir librement leurs représentants, c’est le coup d’Etat militaire ou civil, toujours avec la complicité des forces armées de police et de gendarmerie.

...soit en cherchant à le déstabiliser de l’intérieur ou à l’extérieur par des actions isolées ou préméditées qui de toute façon vont semer la peur et le trouble dans la population du pays visé…ce sont des actes de guerre...

Ce qui m’amène à dire que dans notre subconscient nous sommes tous des dictateurs et des terroristes, tous à un moment de notre vie nous avons rêvé de renverser un Régime pour des raisons confuses, ou commettre un attentat afin d’assouvir une étrange vengeance contre les hommes politique en place…

Sans fausse hypocrisie, je dois avouer que c’est un sentiment normal, car coup d’Etat et terrorisme sont nés avec l’Humanité, depuis que l’Ancien Testament nous a enseigné que Caen tua son frère Abel par jalousie...

Depuis le Monde n’a pas changé, mais le mode opératoire a évolué, les techniques, la technologie ont été détournées de leurs objectifs au mépris de l’éthique…

Oui, mais certains pays seraient- ils plus menacés que les autres par des actions de guerre pour maintenir les populations dans un état de pression permanente, qui n’est ni plus ni moins, qu’une forme de manipulation les éloignant des vrais problèmes.

Car ne nous faisons aucune illusion, de même que l’arme atomique est devenue un remarquable instrument de pression diplomatique pour les puissances qui en sont les détentrices, les coups d’Etat, et les actes de guerre qualifiés de terrorisme sont des outils de manipulation des opinions publiques, chaque camp soutien ses « amis » en fonction de ses propres intérêts...

En vérité notre Monde n’est pas menacé de violences systématiques comme voudraient nous en convaincre certains…

Mais les situations dramatiques perdurent, mettant en cause des pans entiers de notre Humanité,

Léonce Lebrun

Informations supplémentaires