Cialis accept btc
MOI2

Le point de vue de Léonce Lebrun 

  

La Race

 

En pleine déferlante mondiale sur la problématique raciale,  le contexte ne pouvait pas être meilleur pour évoquer le concept de Race  que la France seu lpays des 193 membres  de l’Organisation des Nations Unies (L’ONU) veut voir disparaitre dans les échanges au quotidien, mais le remplacer par quel  stratagème….

 

Car c’est une prétention outrancière, un acte politique, qui veut avoir des conséquences sur le mode de pensée des Africains et autres  Afro descendants, des populations naïves et fragiles écrasées par leur passé d’esclave et de colonisé.

 

Et pour bien cerner la mentalité des Français de l’Europe du 21è siècle il faut avoir en mémoire quelques figures de l’Histoire qui valent mieux qu’un long discours…

 

… nos sommes en 1814 avec le retour de la  Monarchie sensée avoir disparu depuis Janvier 1793 et Louis XVIII est acclamé par un vibrant…Vive le Roi…

 

…mai un an après, 1815 avec le come-back de Napoléon pour  son retour des 100 jours c’est ce même peuple qui le reçoit au cri délirant de  … Vive l’Empereur…

 

Dès cette époque, on relève donc    une population incohérente dans ses choix, versatile, imprévisible et donc faible.

 

Plus de deux siècles  se sont écoulés, on peut multiplier les contorsions les explications saugrenues venant de tout l’échiquier politique pour obsever que ce mode de pensée relevé en 1815 n’a pas changé d’un yotta…

 

Car comment expliquer qu’en, pleine déferlant raciale au 21è siècle on relève des propos hors sol que sont…

 

Racisme, Noir, Blanc, racisme anti blanc, privilège blanc.

Pour mémoire, le vocabulaire « racisme » scandé de nos jours dans toutes les suces est inapproprié, car aucune communauté humaine dans ce pays n’est menacée de destruction en raison de ses caractéristiques physiques ou religieuses.

 

Par contre ce slogan cache une réalité plus méprisable qui est la discrimination raciale, propre à toutes les couches de la société française (les souchistes) dont sont victimes principalement les Africains les Afro descendants et les populations du Maghreb résidant en France…

 

Et donc revisitons l’Histoire du Monde Nègre et sa descente dans l’enfer de l’humiliation.

 

Nous sommes à la fin du XVe siècle, c’est le début de la découverte de nouveaux territoires, Espagnols , Portugais,  Français,  Britanniques s’installent en pays conquis après avoir massacré les premiers occupants, les Indiens, peuples  indociles et rebelles  au travail de terre.

 

 

Et voilà ces Européens partis à la recherche de remplaçants trouvés dans les populations de la côte occidentale africaine, fragiles naïves inaptes à toute résistance armée, qui feront la traversée de l’Atlantique pour être vendus dans les marchés d’esclaves des Amériques et la Caraïbe.

 

Mais l’apparition du concept de Race verra le jour au XVIII è siècle par les écrits et la pensée de certains écrivains et philosophes français qui établiront un dispositif  tendant  à démontrer    la supériorité du monde occidental et la justification de la traite négrière concernant les Africaines de race Nègre et l’établissement de L’Esclave.

 

Espagnols, Portugais , Britanniques pratiquant une stricte surexploitation des territoires colonisés, les Français iront plus loin en se plaçant dans une domestication ( Code Noir )des esclaves afro descendants, par une politique d’assimilation, au résultat catastrophique pour les personnes tombées dans ce piège infernal du big bang cérébral dont les effets désastreux perdurent de nos jours…

 

… dont les  premiers résultats se présenteront en Mai 1802 avec le rétablissement de L’esclavage à la Guadeloupe, une absente totale de résistance de la population du territoire de 90000 âmes à l’époque, malgré les efforts désespérés d’un  certain Colonel Louis Delgres, d’origine martiniquaise pour s’opposer  au Corps. Expéditionnaire de Napoléon Bonaparte…

 

…Alors  qu’à Saint Domingue (devenu Haïti) les troupes armées sous la conduite d’un Toussaint Louverture et de Jean Jacques Dessalines, arrachaient la victoire et la création de l’Etat haïtien, permière Nation  Nègre à conquérir son indépendance les armes à la main, à compter du Premier Janvier 1804;

 

La suite prochainement.

 

https://www.youtube.com/watch?v=IMKe6QVjT84

Un an deja, Souvenir

 

Je trouble pour un court moment cette trêve aoûtienne, pour faire place au souvenir…

Déjà un an en effet, le fils en terre martiniquaise, me tenait informé du décès de son père, Abel Odry, à la suite d’une longue maladie, dont je m’enquis qu’il était parti tranquille…c’était le 3 Août 2017.

Ce qu’on fait dans la vie résonne dans l’Eternité, et pour Abel, il est difficile d’ignorer son apport essentiel pendant de longues années au service de notre émigration, responsable à l’époque, de la branche lyonnaise de «  l’Association Générale de Travailleurs Antillais et Guyanais »L’ AGTAG dont les anciens se souviennent.

Avant de rédiger cet hommage, j’ai consulté mes archives pour revisiter tous les domaines que notre Association avait investis…

--Activités politiques avec des conférences mensuelles portant sur toutes thématiques.

--Activités culturelles avec un groupe de théâtre et un orchestre.

--Activités sportives avec une équipe de foot bal engagée dans le championnat de ligue du lyonnais.

--Activités pédagogiques, et promotion sociale, par des cours de maths, français et législation, mis en place au bénéfice de nos compatriotes candidats(tes) aux examens et concours des administrations de l’Etat, les collectivités territoriales et hôpitaux…

--Un bulletin mensuel, avec le titreNotre Combat, dont il était Directeur de publication et moi Rédacteur en chef.

Et toute cette activité militante sans subvention au service de nos compatriotes, déracinés, avec pour seule devise, procéder à une redistribution méthodique des acquis intellectuels du Système, pour lutter contre les formes multiples d’obscurantisme.

Du reste nous faisions salle comble au siège de l’Association, la Montée de la Boucle à Lyon, à l’occasion des conférences mensuelles ou exceptionnelles, suivant l’importance de l’actualité.

Mais c’était jadis…

Car toutes ces réalisations ont vu le jour grâce à la rencontre de deux garçons dans les années 1970, qui se complétaient à merveille…

Abel Odry, professeur de maths, au «  Lycée du Parc » de la Ville, homme d’intelligence et de culture de haut niveau, amateur de jazz, d’une grande générosité et de disponibilité, à qui on pouvait accorder sa confiance, denrée rare de nos jours…

politiquement autonomiste de tendance Césaire Aimé

…votre serviteur, tout droit sorti à côté de l’UNEF, des luttes féroces contre le Mouvement extrémiste et raciste « Occident » terreur à LYON III, des étudiants dits « modérés »…

…Juriste de formation au principal, collaborateur d’un grand service public de Santé du Travail et de Prévoyance…

…de philosophie socialo-marxiste (non encarté à l’époque) pro -castriste en soutien au Régime de Cuba, qui de vous à moi, ne doit rien céder aux sirènes de cette pacotille de démocratie à l’occidentale…

….qui ferait le bonheur de l’Oncle SAM, avec le retour en force comme avant 1959 de la corruption, du népotisme de l’alcoolisme, de la misère alliée à la drogue (la Colombie n’est pas très éloignée)…

…et surtout la perte des acquis précieux de la Révolution, dont à toutes fins utiles je rappelle que ce petit pays de la Caraïbe que j’ai visité avec beaucoup de plaisir, possède l’une des meilleures médecines du Monde qui assure une couverture maladie gratuite pour ses ressortissants.

https://www.youtube.com/watch?v=IMKe6QVjT84

Mais bien entendu, à côté de ces activités basiques, nous menions des luttes concertées contre des décisions gouvernementales telles que/…

L’Ordonnance scélérate du 15 Octobre 1960 conférant des pouvoirs exorbitants aux préfets dans nos territoires...

...d’expulser vers l’Europe, manu militari, toute personne dont les activités sont de nature à « troubler l’ordre publique »

Le fonctionnaire est seulement autorisé à tresser des louanges à la gloire de la « Mère patrie lointaine « 

la détention arbitraire dans certaines prisons de militants tels que les membres du GONG, rendus responsables des massacres policiers à Pointe à Pitre (Guadeloupe) les 26 et 27 Mai 1967…

… et surtout la mission de déracinement confiée à cet Organisme d’Etat qu’était le BUMIDOM véritable négrier des temps modernes.

A Lyon précisément, l’Agence du BUMIDOM présentait les dénommés ODRY/ LEBBUN, comme personae non grata auprès des nouveaux arrivants, en raison de leurs activités supposées antigouvernementales. 

En faite ce bureau a eu quelques difficultés d’admettre que nous dénoncions les dérives colonialistes de tout pouvoir politique d’hier et d’aujourd’hui.

Et en matière de dérives le BUMIDOM ne s’en est pas privé, et quand il est tombé en 1983, remplacé par l’ANT  on eût cru à une nouvelle philosophie au regard de notre jeunesse, mais ce ne fut pas le cas.

Car nous sommes au XXe Siècle, le Pouvoir de Paris, ne s’était pas gêné de ce chambardement, de ces chassés- croisés de populations venant des territoires dits outre-mer en direction de l’Europe, et en sens inverse de citoyens indoeuropéens installés grassement dans nos territoires

… et l’observation de ces mouvements, indique que nous étions rentrés dans une stratégie précise que l’on désigne par le vocableColonie de peuplement

…qui avait pour objectif de fausser le débat sur l’évolution statutaire de nos pays, par des votes négatifs...

...comme ce fut le cas lors des consultations par voie de référendum de Décembre 2003 concernant la Guyane, la Guadeloupe la Martinique, pour la mise en opération d’assemblées uniques en lieu et place des Conseils généraux et régionaux.

de Janvier 2010 dont seuls les électeurs de la Guyane et la Martinique étaient concernés par la création de ces fameuses Collectivités Territoriales…

…et il est à prévoir que la KANAKY  (N C)ne sera pas indépendante, suite à la consultation fixée en Novembre prochain…

…au titre de laquelle il serait utile de disposer de statistiques ethniques (interdites) pour vérifier notamment l’hypothèse du vote négatif de Décembre 2003.

Pour compléter ce drame du déracinement, il est utile sans entrer dans le détail, d’évoquer la situation plus que précaire, voire même sordide pour certains (aines) en terme d’accueil et d’installation…

…de nos compatriotes, arrivés à PARIS ORLY par B 747 surchargé en 2è classe avec un billet « aller »

… et celle des indoeuropéens, débarqués en terrain conquis « nos colonies » disposant des conditions de vie exceptionnelle, grâce aux finances de l’Etat …

…qui ne se refuse aucun sacrifice, pour conserver dans ces territoires, hymne, drapeau, 2/3 des océans, le reste de la Planète se partageant le tiers disponible.

…et surtout cet accueil toujours chaleureux des autochtones locaux, un comportement que je qualifie de servile, hérité de l’ère esclavagiste

…comme les expatriés français dans l’ouest du Continent africain…

…Vous avez dit …Egalité FraternitéBizarre de bizarre, au pays « des Droits de l’Homme »

Et c’est en réaction à cette servilité, qu’à l’occasion de la crise de 2009 a été diffusé en accord avec le LKP cet excellent tube…

…la guadeloupe pas ta yo…

https://www.youtube.com/watch?v=cTraF-o65XM

Et pour terminer sur l’apport et l’influence d’Odry sur notre Emigration à l’époque, je rappellerai le triomphe remporté par la première semaine caraïbéenne, organisée suivant une idée d’Abel en Juillet 1974, à la Maison des Jeunes et de la Culture du bd des Etats Unis à Lyon 8è…

… avec le concours actif du Directeur des lieux, tout acquis au concept du «  droit des peuples à disposer d’eux mêmes »

Du jamais vu à Lyon, avec la visite en six jours de plus de 4000 personnes, au titre de laquelle la presse régionale et les médias s’y sont mêlés…

…multipliant interviews et enquêtes sur la présence et la situation de « ces gens venus d’ailleurs »

Disposant des fondamentaux, oui, nous faisions de la politique avec courage et fierté, dans le sens noble du terme, Abel Odry et moi en un temps, avons donné une âme, une visibilité à notre Emigration toute la Négritude

…un combat que je poursuis avec d’autres outils, animé d’ un sentiment de conquête, au nom de tous les miens

… et ce n’est pas Madame Simone André, ancienne Adjointe au Maire, en charge de la Vie Associative pendant une longue période, Grande Dame de la vie lyonnaise

…pour qui j’ai gardé de l’estime, du respect et de l’affection, quoique de doctrine opposée...

qui émettra un avis contraire.

Alors suis-je le dernier NEGRE, qui sait…avec encore une réserve d’oxygène

Et maintenant, place au recueillement…

En ce jour du 3 Août 2018, je suppose que toute la famille et amis, se presseront autour du caveau familial dans ce petit cimtière de Carbet, commune au cours de laquelle Abel a passé une bonne partie de sa vie…

… et je lui dirais..

« «  reposes en paix l’ami, ton passage sur cette terre n’a pas été inutile.

A Jean, tu passes le message, rappelant aux uns et autres que je garde un bien précieux souvenir.

wwwxxxwwwxxxwwxxxwwwxxxwwwxxx

Avant de quitter la toile, il m’est agréable de vous faire découvrir la fête des cuisinières de la Guadeloupe...

https://www.youtube.com/watch?v=qsZg4DhZSto

Men té pé twbé aden towffé yin yin ta laje tomberais bien dans cette foule

Pour la petite histoire, au début du XX siècle avant les Assurances Sociales (1930) et la Sécurité Sociale (1945) cette confrérie  créa une tontine, sorte d’association de prévoyance qui a rendu bien de services à certaines familles guadeloupéennes

Léonce Lebrun

Informations supplémentaires

viagra bitcoin buy