MOI2

Le point de vue de Léonce Lebrun 

 

Le Communautarisme

 

Pour qui sonne le glas, ce titre  de l’excellent roman de feu Ernest Emilegay,brillant écrivain  américano -cubain qui nous a projeté dans l’enfer de le guerre civile espagnole -1936-1939, gagnée par les nationaliste, que le 20ème siècle a connue depuis la guerre de cessession américaine de 1860 à1865 remportée par les yankee du Nord…

 

et si nous ne prenons pas garde  ,un tel scénario catastrophe n’est pas exclu à terme en terre française de l’Europe…

 

…car depuis quelque temps nous assistons à un déchainent de comportements  et de propos qui frisent l’intolérance, rapportés sans discernement par des média affidés au Pouvoir en place…

 

… des adversaires politiques sont traités comme des ennemis de la République…

 

… bref, silence dans les rangs, on ne veut voir qu’une seule tête, aucune opposition n’est tolérée…

 

…les races n’existent pas (version française) mais dans les médias on insiste particulièrement sur l’aspect physique de certaines personnes, l’écrivain « noir » l’avocat « noir » l’artiste « noir » pour sans doute marquer la différence, une supériorité supposée de l’indo européen …pitoyable…

 

…allons donc, que l’on cesse  de considérer  les Africains et autres afrodescendants comme des zombis …

 

… et voilà  qu’après avoir dénié aux masses le droit de contester la gouvernance de minorités privilégiées, en les refoulant dans une opposition insultante dite populiste…

 

… on ne reconnait pas  le droit à certaines minorités ethniques de se regrouper pour échapper dans ce pays, avec un climat d’arrogance et d’intolérance, en les cantonnant dans le concept de communautarisme

 

mais au fait de quoi s’agit-il….

 

 …immigration, communautarisme insécurité …

 

 …un triptyque  inconcevable et inacceptable dans une Société, une  Nation de civilisation...

 

wwwxxxwwwxxxwwwxxx la suite , prochainement 

 

A propos du 10 Mai
 
Par définition il n’appartient donc pas à la diaspora "caribo- africaine" de prendre en charge  le contenu des manifestations officielles inhérentes à cette journée, tout au plus les associations peuvent avoir un rôle de consultant, pour éviter les incohérences consécutives au manque de connaissances historiques.

 Il s’en suit que les collectivités devraient mettre tout en œuvre, conformément aux directives gouvernementales -logistique, finances, informations,  invitations en amont-, pour faire de la journée du 10 Mai , un temps fort  de la République dans sa lettre et son esprit.

 Or pour certaines villes, ce n’est pas le cas, on assiste aux tribulations de femmes et d’hommes se battant avec de moyens dérisoires , engageant leurs fonds propres dans ces opérations, qui seront suivies d'un remboursement lointain , une pratique anormale, pour le respect du souvenir de leurs ancêtres et leur propre dignité, et qui constatent avec regret  et consternation,  une absence totale des responsables des exécutifs locaux et autres autorités civiles, une attitude anti républicaine qui n'est ni concevable ni acceptable.

Un éditorial cet exercice qui met en exergue la capacité de l’auteur de revisiter le passé pour bien comprendre le présent, et mieux se projeter dans l’avenir…

Mon message de début d’année a débuté par la mise en évidence de cette précieuse qualité qu’est la confiance en opposant un chef d état fictif, et son officier de sécurité, ces deux hommes ne s’aiment pas, mais ils ont animés par un profond respect l’un envers l’autre qui va bien au-delà d’un sentiment d’affection.

Et voilà qu’à la lecture de la page d’accueil, des internautes m’avouent leur parfaite ignorance des personnages DIOP et GARVEY.

Je n’avais jamais entendu parler de ces gens me dit…Mme… j’ignorais totalement l’existence de ce monsieur GARVEY avance Mle…

Et bien oui chères internautes, l’Africain DIOP né au Sénégal, et le Jamaïcain GARVEY inconnus de vous, mais pas des spécialistes, deux géants de lhistoire du Monde Noir qui ont apporté en leur temps dans leur domaine respectif une touche déterminante dans la lutte qui est menée pou notre Honneur.

Il y a de forte que l’on ne se renconte jamais, mais grace à internet vous avez enrichi vos connaissances en ma concédant cette confiance, qui est essentielle pour la motivation et la suite des évènements
Léonce Lebrun

Informations supplémentaires