MOI2

 Le point de vue de Léonce Lebrun  

 

De l’état du Monde….Rétrospective

 

Avec un peu de retard, circonstance atténuante oblige, je reviens sur ce qui s’est dit, prédit, il y quelques semainesà Pittsburgh (Etats-Unis, à l’occasion de la réunion du désormais G 20…

 

…  Par définition je garde une grande méfiance au regard de ces institutions qui n’ont pas reçu de mandat explicite de  l’ ONU , mais s’arrogent le droit d’imposer leurs conclusions à toute la Planète…

 

… sous la futile prétention que certaines nations invitées seraient les  plus riches… pour les autres, circulez, il n’y a rien pour vous.

 

Pour la petite histoire, rappelons que ce forum ponctuel qui n’est pas d’initiative américaine et s’est tenu pour la première fois à Paris ( France) dans les années 1976, était composé de six nations…

 

… dont trois membres permanents du Conseil de Sécurité, détenteurs de l’arme atomique, quatre de l’ Alliance Atlantique,( OTAN) sauf le Japon , une simple observation donne une idée de leur puissance de feu…

 

Donc, de six chargés de se pencher sur l’état de l’économie mondiale, nous sommes  passés à 7 puis 8 à l’occasion desquels au repas des « grands » entre la poire et le formage…

 

… étaient invités des dirigeants africains, dont certains s’y pressaient, leur donnant l’illusion d’une certaine  importance. Mais le Continent na pas avancé d’un iota sur tous les plans

 

…Et depuis Septembre de cette année, la « crise » aidant ils se sont retrouvés à 20 à Pittsburg pour dialoguer entre autre sur la régulation du marché monétaire

 

…et la limitation des bonus dus aux traders, ces sorciers de la manipulation boursière, autant de sujets qui intéressent l’immense armée « d’hommes de la rue »

 

Mais la grande nouveauté de Pittburg fut l’entrée en lice de la nouvelle administration américaine avec son chef de file…

 

… dont certains «  ces va en guerre ces Max la menace »  se  berçaient déjà d’illusion sur son amateurisme, son manque d’expérience, bref par des arguties, on allait avaler tout cru l’ex Sénateur de l’Illinois.

 

 Mais catastrophe pour eux, ce fut du brio du brillant, une parfaite connaissance des dossiers, une certaine vision de l’avenir de notre Planète…

 

…que le jury d’Oslo ( Norvège) a sanctionné sans appel, par un prix Nobel de la Paix… je m’en dispense  de tout commentaire sur l’évènement.

 

A ce sujet et à propos de l’Iran au regard de l’arme atomique il est intéressant de remonter l’Histoire…

 

Nous sommes dans les années 1960, le locataire de l’Elysée qui a décidé de retirer son pays du commandement intégré de l’OTAN

 

… se lance dans l’aventure nucléaire sur la base du concept de la « dissuasion » c'est-à-dire qu’avec une ogive on peut mettre dans l’embarras tout adversaire  potentiel hautement nucléarisé…

 

Le Chef de l’Etat de l’époque en cause, n’a jamais eu l’intention d’utiliser cet arme redoutable, un remake des 6 et 8 Août 1945, mais il en connaissait parfaitement la force diplomatique dans le concert des Nations…

 

Plus de 40 ans après nous sommes  dans le même contexte, qui pourrait croire intellectuellement que l’Iran serait  disposé à porter le fer et le sang au Moyen Orient sur un ennemi potentiel…

 

… (disposant de son stock ) sachant qu’une bombe thermonucléaire de centaines de fois plus puissante que celle larguer sur le Japon en Août 1945…

 

…détruirait et contaminerait toute la région, y compris l’Iran qui serait victime «  d’un vent nucléaire qui n’a pas de frontière ».

 

 Mais alors de qui se moque-ton, quand on veut interdire à cette Nation ou tout autre pays...

 

...de se doter de moyens diplomatiques adéquats, sachant que cet Etat en cause est entouré de voisins puissamment armés..

 

L’Administration américaine qui a rapidement assimilé ces subtiles et hypocrites oppositions  diplomatiques…

 

… laisse désormais aux autres « Max la menace », le soin des gesticulations puériles et stériles...

Un mythe 

La Révolution française de 1789 est un mythe…

Qui dit Révolution, conduit à une modification radicale d’une société devant être perçue  dans tous les paramètres de son organisation, institutions , mode de vie, mentalité...

...et donc je parts du postulat que les verrous de blocage des privilèges mis en place dans la nuit du 4 Aout 1789, ont  sauté au matin du 5 Août , mais des manœuvres intentionnées ont laissé croire à l’opinion qu’ils  avaient été abolis…ERREUR

Et de me rappeler  jadis que dans le « catéchisme catholique «  nous apprîmes qu’après la mort, notre âme était destinée au paradis, au purgatoire ou l’enfer, et la perspective d’un  feu éternel, véritable épée de Damoclès, conduisait pour chacun, à une meilleure humanité au quotidien et plus de vertu…

Mais ces concepts sacrés ont disparu avec le temps qui passe, c’était hier, une histoire…

L’Histoire qui précisément est mise en œuvre par une personne dépositaire d’un Doctorat délivré par un jury d’université, qui atteste le bien fondé de la thèse produite 

Oui mais l’intéressé qui a pu consulter des archives, peut avoir manqué de rigueur ,de précisions, d’exactitude dans son ouvrage, et dans ces conditions il appartient au lecteur d’avoir son propre jugement...

Qu'en ce qui me concerne je revois les faits historiques, me situant dans l’espace et le temps, me reportant si possible à l'évolution de  la société et  l'actualité...

Ainsi pour la période dite révolutionnaire, nous sommes dans les rues de Paris, de 1789 à 1794, une période prise comme référence pour la conquête universelle des libertés publiques, mais qui ne correspond pas à la réalité...

Durant cette époque il s’en est passé des choses depuis le Serment du jeu de paume (20 Juin 1989) jusqu’à la mort sur l’échafaud  (10 Thermidor 1794)-Juillet- du Marquis Maximillien de Robespierre, le Député d’Arras, dit l’incorruptible,  trahi par « ses amis montagnards », car avec l’arrivée du Directoire ( 1794-1799) l’esprit révolutionnaire aura définitivement disparu…

Mais que retient-on de significatif, un peuple de Paris en colère croulant sous la misère, avec des actions qui ne s’exportent pas en Province, s’arrêtant par exemple devant les portes de la Ville de Lyon, loyale à la Monarchie…

Et nous arrivons au cœur du débat pour observer que l’aile droite  du Tiers Etat aura habilement exploité la colère du Peuple de Paris, isolant la Noblesse et le Clergé, pour obtenir la tête du Roi Louis XVI (21 Janvier 1793)

Avec la disparition du monarque, le peuple de France étant tenu éloigné des tractations politiques, sous la Convention les nouveaux maîtres du pays pourront asseoir leurs pouvoirs par l’instauration entre autres de concepts tels que...

...la « République une et indivisible » pour conforter un empire colonial naissant...

... la démocratie un régime pour  plus tard, camoufler la corruption,…du «  pas vu pas pris »…s'arroger des pouvoirs exhorbitants en dehors du champ constitutionnel, tel que "les domaines réservés" de l'Exécutif... en matière de diplomatie et de défense...assorti de cette immunité hors de raison à l'heure du numérique...

... et enfin  Liberté égalité fraternité dont la pratique au quotidien m’autorise  à n’accorder aucun crédit…

Ainsi était née la «  BOURGEOISE » un courant politique très conservateur qui perdure jusqu’à de nos jours, traversant tous les partis, d'où les incroyables incohérences dans la conduite des affaires sociétales de ce pays...

...Un courant qui chaque année, le 14 Juillet commémore sa date de naissance (confusion entretenue( des 14 Juillet 89&90)

Je vous fais grâce des rebondissements, controverses et autres coups  de théâtre durant les XIXe et XXe siècle autour de ces concepts  et des  combats du monde du travail pour arracher des droits…

Et me reporter en ce  21è siècle pour constater que si hier la Monarchie avait ses princes formant une noblesse ultraconservatrice, de nos jours la  République avec  sa démocratie a crée « ses élus »..

...une nouvelle caste usant et abusant des trous du suffrage universel avec pour certains qui  se sentent intouchables, voir même "l'ELU" doté de pouvoir divin virtuel, la tête dans le guidon, ignorant superbement la boutade  rapportée de Georges Clémenceau- les cimetières sont remplis de gens indispensables-alors demain, dure sera la chute...

... avec des pratiques qui n’honorent pas les institutions républicaines, d’où à juste titre,  les qualificatifs  péjoratifs  de « république bananière » et « Monarchie républicaine »

En définitive la REVOLUTION génère la VERTU une qualité qui perdure avec le temps , en ce sens, les évènements de 1789 ne constituent pas une référence exportable en l'état, vers les autres nations, malgré une propagande tout  azimut pour accréditer cette chimère...

Enfin, je note que la plupart des territoires de l'Ouest africain, ont adopté le Système institutionnel, sans discernement, de l'ex-puissance coloniale, sous couvert de démocratie, avec les désastres que nous observons en terme de gouvernance...

Léonce Lebrun

Informations supplémentaires