MOI2

 Le blog de Léonce Lebrun

Drôle de monde dans lequel nous vivons, un monde  où la Démocratie, ne fait pas bon ménage avec l’éthique et la déontologie, il suffit pour une chapelle de ramasser la mise, que dis-je le pactole du Palais Bourbon ave à peine 20% du corps électoral...

Car Il a fallu la maladresse d’un courant, et une chance extraordinaire, pour  rétablir la Bourgeoisie dans toute sa splendeur, sous couvert d’une habile monarchie républicaine.

Oui mais dans tout ce climat idyllique, il y a une masse qui attend son heure pour renverser la table, par tous les moyens, y compris un remake à la mode de la Commune de Paris (1871) alors là, il n’y aura pas de Versaillais pour sauver la mise, car l’Histoire m’a appris qu’on avait toujours tort d’abuser du peuple,...dure sera la chute... 

Les réparations

 

A six mois de ma révérence sur la toile, des internautes s’inquiètent, me demandant de reconsidérer ce retrait définitif….

Du jour au lendemain, ils n’ont pas envie de se retrouver devant un vide politique et idéologique, remplacé par de la publicité, des réseaux sociaux inconsistants des propos insipides et sans intérêt.

Sal temps pour les mouches, bien compliqué tout ça, m’obligeant à réfléchir sur un modèle de publication révisé à la baisse, et certainement sélectif, mais toujours incisif…

En attendant, comme il est suggéré à la suite de mon dernier message je n’ai pas besoin d’être applaudi, auquel cas je me ferais embaucher dans un cirque, évoluant avec la réputation du roi de la voltige… sans filet

De partout les spectateurs accourent pour découvrir ce numéro de trapèze extra terrestre, à chaque séance on joue à guichet fermé..

L’entrée de l’artiste dans l’arène déchaînant les passions et des tonnerres d’applaudissement, à peine couvert par l’extrait de la musique du film emblématique et mythique GLADIATOR  qu’il a lui- même choisi … les cinéphiles apprécieront …

La direction du cirque demande toujours aux personnes cardiaques de quitter la salle par précaution pendant mon numéro, alors que dans la rue, SAMU, et ambulances sont venus en renfort médical pour le cas où…

Des volontaires et courageux se cachent les yeux, la frousse assurée, alors que les cris de panique d’effroi et d’horreur font monter en moi une poussée d’adrénaline jouissive, m’obligeant à me surpasser chaque soir.

Eh oui, si je loupe un de mes accessoires au 10è de seconde près, c’est la mort certaine au bout à 20 mètres au sol…sans filet …dans ces conditions, revenons sur terre pour voir de près ce qu’est la thématique intitulée …Les réparations…

Effectivement, il y a quelques semaines, une connaissance européenne me faisait remarquer à juste titre , que dans mes publications sur AFCAM n’avait pas été abordée cette importante question touchant la réparation pour les personnes victimes de la Traite négrière transatlantique et l’Esclavage qui s’en est suivie.

Il faut dire qu’il a été particulièrement choqué par l’expression « réparation morale », avancée par un haut responsable de l’Etat à l’occasion d’un déplacement en terre caribéenne, concernant une inauguration… nous ne sommes pas à un couac près il y en aura d’autres, c’est tout de même grave à ce niveau de responsabilité politque…

Il ressort que sur la problématique des réparations, je m’étais pour un temps aligné sur la doctrine de Césaire Aimé à savoir qu’à ce niveau de crime, seule la recherche de la Dignité pour notre Race, doit prévaloir…

Mais après réflexion, il m’a semblé que nous faisions preuve d’une naïveté légendaire vis à vis d’une Nation esclavagiste qui au regard de l’Histoire ne nous a pas fait de cadeau, et continue sur sa lancée par l’utilisation d’un vocabulaire insultant et provocateur, faisant état de « réparations morales »

A cet égard je dégage deux aspects, juridique et politique..

Sur le plan juridique il est un principe universellement connu que tout dommage réclame réparation, obtenu par voie amiable ou suivant la contrainte d’un tribunal…

S’agissant du préjudice qui nous intéresse, il est indéniable et incontestable que la Traite négrière transatlantique et l’Esclavage ont constitué une exploitation de l’homme par l’homme au cours d’une longue période dite de civilisation, dont les dégâts matériels et moraux touchant les populations africaines et caraïbéennes auront un effet dévastateur durant encore de longues périodes à venir…

Il est à noter chaque année durant le mois de Mai où la question de réparation refait surface, que réapparaît cette étrange allégation de la vente des personnes par les Africains, que j’ai dénoncé avec fermeté , dans « Une Histoire, notre vérité, la Rupture » sur AFCAM Croisade.s...

Si par méconnaissance cette thèse recueille du crédit auprès des Guadeloupéens et Martiniquais de la Caraïbe, elle contribue à assouplir le crime des Nations qui ont élevé ces pratiques à la hauteur d’une Institution, comme par exemple le Code Noir.

Mais à supposer qu’il y ait eu une transaction établit sous quelle que forme, il n’en reste pas moins vrai que nous, Martiniquais Guadeloupéens, et autres avons comme unique racine l’Afrique, que nous sommes des Nègres, que le processus des croisements humains ayant produit le métissage, n’enlève rien à cette logique génétique et historique, que toute autre considération relève du big bang cérébral…

Et ce qui est grave, la revendication des réparations, perd une bonne part de son crédit et de son impact dan l’opinion…

S’agissant de l’aspect politique l’expression « réparation morale » a été avancée à l’occasion de l’évocation de la lourde créance due à la Nation d’Haïti, intitulée « La Dette « outre je relève que c’est une insulte à l’adresse de ce peuple héroïque, elle témoigne d’une arrogance insupportable de son auteur, du genre…

« « je suis la 5è ou 6è puissance du Monde, je dispose de l’arme atomique, je suis membre influent de l’Alliance Atlantique - l’OTAN- du Conseil de Sécurité de l’ONUpour le reste allez vous faire voir chez les Grecs …, les Grecs qui précisément viennent de donner une magnifique leçon de courage à une Europe politico sociale-libérale, trop sure de son diktat…

En vérité, j’ai beaucoup de respect et d’estime pour ces peuples, races, nations, Iran, Corée de Nord, Palestine etc, qui savent dire NONdont à propos l’Iran ne doit rien lâcher et rejeter toutes les menaces et mascarades des occidentaux, il y va de la Dignité et l’avenir de notre Planète

E t puis il y cet Occident qui depuis quelque temps, sème désolation, massacres, destructions sur son passage, sans risque d’être attaqué devant une juridiction internationale pour crimes de guerres et autre..Irak, Libye

Mais attention, chaque cochon à son Samedi, alors…

Pour en revenir à la problématique des réparations plusieurs questions sont avancées…

…Qui devra indemniser...

…Quelles sont les bases de la réparation...

…A qui sera versé les indemnités conséquentes...

Qui devra indemniser...

A ce sujet on relève que la loi du 21 Mai 2001, dite loi Taubira (rapporteur) portant la Traite Négrière transatlantique et l’Esclavage comme crime contre l’Humanité, ne fait aucune mention des Nations européennes ayant eu recours à ces pratiques, comme une cour d’assises qui condamne, sans mention du ou des incriminés…

Mais l’Histoire les a clairement identifiés sans contestation possible, dont par ordre alphabétique, il s’agit de…

… l’Espagne, la Grande Bretagne, la France, la Hollande, le Portugal…

A noter que certains ont beaucoup de difficulté, pour assumer les heures sombres de leur Histoire, avec récemment le dossier « Waterloo, 18 Juin 2015 », une manœuvre d’Etat, que j’ai considérée comme étant anti républicaine.

Quelles sont les bases de la réparation

Une opinion non avertie a tendance à tout mélanger et donc sur ce point il convient de faire un distinguo précis entre la Traite( le commerce) et l’Esclavage ( phase d’exécution et d’humiliation) à ce propos auditeurs pourront s’en référer à l’excellent film de Steven Spielberg…AMISTAD , qui présente bien la différence entre ces deux thématiques..

Et donc les réparations consécutives à la Traite, appelée aussi …commerce triangulaire ( entre L’Europe, l’Afrique, les Amériques) concernent les territoires africains vidés de leur potentiel humain…

Tandis que les indemnisations se rapportent à l’Esclavage en terre caribéenne notamment des personnes vendues sur le marché de la Havane et emmenées dans les exploitations détenues par les békés européens pour un travail gratuit…

J’aborde maintenant une phase beaucoup plus importante concernant le mode opératoire des indemnisations et autres réparations…

Sous l’égide des Nations Unies, une Commission internationale indépendante comprenant des historiens, des économistes, des juristes, devra après investigations recherches et synthèses, produire de chiffres portant :

S’agissant de l’Afrique concernant la Traite, il s’agit de préciser le nombre exact des personnes déportées par pays négrier, ces chiffres sont connus, conservés dans des archives, et doivent être rendus publics sans considération d’opposition d’héritiers éventuels…

A noter dans ce décompte qu’il ne doit être retenues que des personnes embarquées effectivement, pour éviter la prise en considération des incidents de voyage, décès suicides etc.

Ces chiffres serviront de base pour déterminer les sommes dues par chaque pays ayant pratiqué le commerce triangulaire …

Une notification serait adressée en bonne et due forme pour les pays en cause, disposant d’un délai en vue de la présentation de leurs observations, après quoi les décisions de la commission internationale deviendraient exécutoires de plein droit.

S’agissant des territoires de la Caraïbe les choses seront plus simples car je subodore que les héritiers des négriers d’antan ont conservé les archives ayant en son temps servi à les dédommager après la publication du décret du 27 Avril 1848, elles seront donc produites de gré ou de force suivant les demandes formulées par la Commission internationale…

L’importante question de la dévolution des réparations et autres indemnisations, sera traitée ultérieurement…

En attendant je remercie les internautes qui ont déjà établi le distinguo entre le « Vivre ensemble » et « savoir Vivre « et pour la suite en Septembre prochain si vous le voulez bien.

Bonne vacances à toutes et tous, et à bientôt si le destin le veut bien

Léonce Lebrun

Sommaire

Les réparartions (suite)

Les réparations (fin)

Internationalisation du concept

Internationalisation du concept (fin)

Les réparations (suite)

Informations supplémentaires