MOI2

 Le blog de Léonce Lebrun

Drôle de monde dans lequel nous vivons, un monde  où la Démocratie, ne fait pas bon ménage avec l’éthique et la déontologie, il suffit pour une chapelle de ramasser la mise, que dis-je le pactole du Palais Bourbon ave à peine 20% du corps électoral...

Car Il a fallu la maladresse d’un courant, et une chance extraordinaire, pour  rétablir la Bourgeoisie dans toute sa splendeur, sous couvert d’une habile monarchie républicaine.

Oui mais dans tout ce climat idyllique, il y a une masse qui attend son heure pour renverser la table, par tous les moyens, y compris un remake à la mode de la Commune de Paris (1871) alors là, il n’y aura pas de Versaillais pour sauver la mise, car l’Histoire m’a appris qu’on avait toujours tort d’abuser du peuple,...dure sera la chute... 

Le dernier NEGRE...

 

Une relation martiniquaise m’avançait il y quelques semaines…

… « « Dans certaines situations on sort les pieds devant…et donc cher Léonce tu as déjà trop dit et trop fait, pour sortir du jeu du jour au lendemain, sauf pour raison de santé…. » »

Viola qui est clairement dit et prête à réflexions…

Un des vainqueurs du Pacifique, le Général Marc Arthur -4 étoiles- disait à juste titre que l’on devient vieux, quand on a perdu son idéal…

Faut-il qu’on en ait un, à ce sujet, je voudrais devenir un centenaire, rien que ça, un vieux sage bien dans ma tête, assis sur un arbre, distillant des conseils à notre jeunesse pour lui éviter l’utilisation de ce vocabulaire d’aliénation…

… métropole, métropolitain, Antilles antillais, ultramarin, et autre hexagone…très utilisé paraît-il sur les réseaux sociaux de la mouvance caraïbéenne, dont ajoute l’honorable correspondant en créole que je traduis… « « Nos compatriotes ne savent plus quoi faire pour plaire aux « zoreilles « et la mère-patrie… » »

Ma réponse est laconique… médiocre, incohérent, manque de repère de dignité et de personnalité…

Et voici un embryon de « mémoires »par un rappel succinct de mes années de « voyou « en terre martiniquaise…

Dès la naissance, dégustation avec maman, de boudin pimenté au son d’un tambour, il est initié à la négritude…

A 2 ans, c’est un bain forcé, avec risque de noyade, mais une semaine après ce bambin sait nager…

A 3 ans le garçonnet grimpe et redescend seul un cocotier de 7 mètres, pas de doute il est déjà prêt pour d’autres combats…

De 5 à 11ans, ces gamins par groupe de 5 à 10, pendant les vacances laissent le domicile familiale dès 6 heures, pour vivre leur liberté avec comme nourriture… banane sur pied, volée dans le champ du béké, (descendant esclavagiste ) c’est le début de la réparation en nature… poisson de mer ou rivière cuit au feu de bois…

Retour à la maison vers 19 heures, au coucher du soleil avec la raclée assurée, très justifiée vis-à-vis d’enfants irresponsables, peu soucieux du danger et la grosse inquiétude des parent, mais dès demain on retrouvera le chemin de la nature et cette liberté qui n’est pas négociable…

11 ans, premier succès au concours d’entrée en 6ème des lycées et collèges.., note moyenne générale 17,25/20 ,3 ème de rang, demi-succès toutefois…

Car le scolaire, votre serviteur… visait la pôle position sur la Martinique, sans connaître le niveau des autres élèves sélectionnés par les écoles venus de toutes les communes de l’Ile pour y subir les mêmes épreuves…

…Rédaction, dictée, calcul rapide, arithmétique, - problèmes-et pour les admissibles -12/20- de moyenne minimum- suivi d’un oral d’admission avec une question d’Histoire ou de géographie, tirée au sort…

… première bicyclette, suivi de chûtes, casse-gueule, oui mais les lauréats sentent déjà qu’avec cette nouvelle rentrée, sonne à partit d’Octobre la fin de leur vie de voyou et de liberté…

15 ans premier bal au « MADIANA plage », animé à l’époque par la grande formation de TYPICAL-COMBO

15, à, 18 ans, « journées non stop » d’un carnaval de fou, les uns chez les autres, du Vendredi gras soir au jeudi matin, avec un retour de zombi à la maison, la gueule de bois, peu importe, des fêtes qui ne s’oublient jamais en terre martiniquaise …

…Nous étions vraiment une bande de voyous - à ne pas confondre avec voyoucratie- de joyeux fêtards, une jeunesse dynamique, aimant la vie sans alcool ni stupéfiant, avec la tête bien sur les épaules toutefois…

Et puis 18 ans, voici venu Juillet, le temps d’adieu madras adieu foulard, le temps de mille mouchoirs trempés de larme, de familles désemparées à cause de ce COLLOMBI objet des mers, vorace…

…Superbe et luxueux paquebot transatlantique, glissant doucement sur les eaux profondes de la Baie de Fort de France, avant de retrouver sa vitesse de croisière, 19 jours de traversée somptueuse il faut le souligner…

…Le COLLOMBI étant à l’époque l’un des fleurons de prestige de la CGT -Compagnie Générale Transatlantique-…

…pour cap d’abord à Pointe à Pitre -Guadeloupe- puis

le Havre -port d’attache- en Europe pour cause d’études… vers un autre destin …

Alors là, catastrophe, on est envahi par cette immense tristesse, cet envie de se jeter à l’eau, de revenir et dire aux parents que ce n’était qu’un cauchemar, c’est fini on rentre à la maison, car on ne quitte jamais la Martinique, cette Martinique là sans une grande douleur…

Ce fut une jeunesse de fou, de joie de bonheur sans TV et autre etc. . Que l’on ne rencontrera plus nulle part ailleurs …

Voici le Havre, suivi de Paris avant de retrouver le Centre d’agronomie d’affection, il y de la lumière, on entre pour déposer ses valises, on prend racine sans se douter du temps qui passe…

Car après plusieurs années de résidence en Europe avec le recul, je relève que les personnes de ma génération ont eu cette chance de tomber dès le cycle primaire, sur des enseignants extraordinaires…,

… Des femmes et des hommes qui avaient la vocation de leur profession, l’amour des élèves, - détail significatif, je suis tombé amoureux d’une de mes maîtresses ,4 fois mon jeune âge, banal ,qui ne fut pas indifférente à ma hardiesse, ce culot juvénile, le buzz sous le soleil de la Martinique, quand j'y pense avec le temps qui passe- toutes conditions, cette passion de savoir qu’ils ont en charge la formation des cerveaux de l’avenir… tous disparus ou très âgés…

Et ce n’est pas par hasard si dès la 6ème avec quelques camarades nous fréquentions déjà la grande bibliothèque de Fort de France pour compléter les cours magistraux des nombreux professeurs …

Ainsi donc bien dans ma tête, n’allant jamais dans le sens du poil avec un discours complaisant une solide observation, je peux avancer que nous vivons dans une société complexe et complexée penchant vers une forme de faiblesse collective , insensible ou ignorant des jeux de la géopolitique…qui facilite la manipulation politicienne des masses, inutile d'entrer dans les détails, l'actualité y suffit...

Un assemblage allant de la monarchie, du bonapartisme, un soupçon de république, donnant…/

…de souchistes -indoeuropéens- humanistes, fascistes, racistes, réactionnaires, libertaires, anarchistes…

… une armée d’émigrés venus notamment d’Italie, du Portugal de l’Espagne de Pologne, d'Arménie dont certains sont trop zélés … -greffe réussie-…

...de gens venus dit-on d’Outre mer, originaires d’Afrique -avec la double nationalité pour certains-

…de la Caraïbe, de l’Océan indien, du Pacifique, d’Amérique du sud, avec un lourd passé de servitude et d’humiliation…

Pour ces deux dernières catégories, la greffe ne réussira jamais…

De cet étrange attelage, les classifications, droite gauche centre, ne sont plus d’actualité et nous flirtons dangereusement avec le coup d’Etat, la guerre civile, dont heureusement il n’y pas encore à ce jour de volontaire pour l’aventure des armes, « les hommes devenant de moins en moins courageux depuis l’invention de la poudre à canon » …

Et de vous à moi, ce « plafond de verre » sautera dans les dix ans à venir, balayant ce front républicain, devenu sans objet, face à un peuple envahi par ce pressant besoin de changement comme en Mai 1981…

…Car sous couvert de démocratie, avec les impôts des contribuables d'une utilisation irrationnelle, on ne peut pendant des décennies avoir menti à un peuple, pour bénéficier des bienfaits du Pouvoir, des lambris dorés de palais de la République, en confondant sans vergogne…légalité et légitimité, pour s’attendre un jour à en payer l’addition au prix fort…pour le malheur de la Nation, plongée dans l’incertitude politique…

Pour démontrer dans ma thématique du « vivre ensemble », que nous, dit-on gens d’outre-mer, n' y avons pas notre place..Tolérés oui …accueillis…NON…, sauf cas personnels et isolés…car dit-on en terre caraïbéenne… sé pa en sing ou ka apwen fe gwimasse…

Traduction… Ce n’est pas à un singe qu’on apprend à faire la grimace….

Quoiqu’il en soit, toutes, mes actions suivent une ligne …

… Pour honorer mon pays…La Martinique

…Le respect de ma Race NEGRE

…En symbiose avec mes chers parents tous disparus, qui ont évité que je sombre dans ce serpent de l’assimilation qui a généré le big bang cérébral…

En somme un Moïse nouveau, non pas sauvé des eaux, mais de la malhonnête manipulation et des prétentions de civilisation de certaines Nations occidentales …

Et de m’expliquer, sans entrer dans les détails pour saisir la portée de ces affirmations…

Prenons le cas de cette zone de la Caraïbe qui nous concerne, occupée depuis le 15 ème siècle, objet de multiples bouleversements, de combats, de révoltes, qui ne figurent nulle part dans les manuels scolaires …,

… Ce qui n’est pas étonnant, car demandons aux citoyens de ce pays de citer deux ou trois grandes dates marquant la Révolution de 1789 à 1794 -mort de Robespierre- 95/% des sondés avoueront leur ignorance totale …

…que chacun se rappelle la controverse soulevée à propos de la confusion historique des 14/07, alors que pour moi et jusqu’à preuve du contraire, la République est née le 20 Juin 1789, avec le fameux « Serment du jeu de paume » …

C’est simple à comprendre, il est dans la nature de la Bourgeoisie, classe politique dominante, d’imposer ses modèles en maintenant les masses dans un état d’obscurantisme permanent pour mieux les manipuler à son profit…

Et donc si nous suivons une logique historique, avec une République dite « Une et Indivisible » depuis la Convention, aucun saucissonnage n’est tolérable…

Pourtant les peuples dont les territoire ont été élevés à la « dignité « de DOM depuis cette loi du 19 Mars 1946…sont classés pour les promotions et autres dans la DIVERSITE, une catégorie à part avec son ministère sans objet juridique, en somme inutile..

En ce sens, la République reconnait explicitement l’existence de race en son sein, qui est en totale contradiction avec une insidieuse propagande…

Eh oui, nous respirons tous l’oxygène (O-2) avons besoin de l’eau ( H 2 0) et de la lumière du soleil pour vivre…ça s’arrête là, pour l’inexistence des races, il va falloir repasser avec des arguments universellement reconnus et non des déclarations « urbi et orbi » pour gogos… quand bien même découlant de recherches un peu tardives.

Et voici qu’en cette fin d’année un internaute me donne le coup de grâce…

… vous êtes brillant, c’est évident, vous maîtrisez parfaitement notre langue, et jonglez avec l’Histoire de ce pays, loin devant les nationaux, vos propositions relèvent du géni, avec la construction d'une Afrique moderne et puissante, d'une Caraïbe construite et solidaire... seulement voilà, vous avez plusieurs générations d’avance sur vos frères de race, dont nulle part sur internet on a identifié, la même densité de travaux, de culture, de connaissance et surtout de courage...

....et donc si vous quittez le web, la boucle sera fermée, parcequ'on ne forme pas un militant de votre niveau, avec autant d'audace et d'aisance en une semaine, et si je puis m'exprimer ainsi, vous seriez le dernier des Mohicans, titre emprunté à un film américain...

…Prenons le cas de la Martinique que vous connaissez mieux que moi, l’inoubliable Césaire Aimé, ayant probablement eu la même analyse que la votre, a dû renoncer à l'instauration d'une autonomie pour un peuple qu’il a tant aimé…

Quant à Frantz Fanon que vous citez souvent, l’immense majorité des Martiniquais ignorent l’existence de cet homme hors du commun, pour eux, son œuvre et sa doctrine de libération « des damnés de la Terre » relèvent du sexe des archanges…

…Ainsi résumé votre problématique, dont je suis convaincu que vous sortirez avec les honneurs de cette guerre éternelle… » »

Avec ça je suis servi, sans façon, et sauf circonstance exceptionnelle, je ne tomberai pas à Fort de France, mortellement blessé, à la tête d’une insurrection armée conduite de main de maître, victorieuse du Colonialisme, une sortie de légende pour un Nationaliste...

Quel destin en vérité pour le dernier des NEGRES

Que l’année 2016 soit d’un apport nouveau pour toutes et tous, sachant que nous n’avons qu’une vie…

https://www.youtube.com/watch? v=CZy6RHMUg2U&list=RDVTzAsWXpedc&index=25

Léonce Lebrun

Informations supplémentaires