MOI2

 Le point de vue de Léonce Lebrun 

Un éminent homme poltique, disparu, pour qui j’avais beaucoup d’estime, tout en ne partageant pas certaines de ses options, déclarait, je cite…

 «  la France ne peut pas accuellir toute la misère du Monde » 

Expression  très controversée, dans laquelle je retiens  une part d'incohérene et d'arrogance, parce qu'à mon humble avis, la France n'est pas et

ne sera jamais en pôle position en matière d’humanisme, n’en déplaîsent à ces nombreux nationalistes indo- européens «  butés frustrés » nés  impérialo- colonialo-fascistes....

 

...qu'en même temps dans cette Monarchie républicaine, il faut s'attendre à toutes les dérives sociétales.

 

Et à mon tour de proclamer qu’un citoyen de cette même Nation, quoiqu’ « étranger toléré » comme aurait spécifié  l’illustre  et regretté  Aimée Aimé, avec son «  entièrement  à part » ne peut accepter toutes les élucubrations, sarcasmes et propos délirants de politiciens, fussent-ils déclarés « grands de ce Monde » car au royame des aveugles les borgnes sont  « Rois »

 

Et voici que nous sommes en Février 2018 aux jeux olympiques d’hiver, une manifestation sportive mondiale confiée à la  Corée du sud, qui entrevoit un rapprochement éventuel  avec les frères ennemis du Nord, en état de guerre virtuel depuis 1950, invités à ce rendez vous  de la neige du froid et de la glisse.

 

Mais voilà, la Maison Blanche (USA) soutien belliciste du Sud, fulmine, menace de boycott et ine fine brandit des sanctions contre cette petite Nation ( CDN) qui refuse avec éclat d’obtempérer à ce diktat de cesser la poursuite de ses travaux d’acquisition  de l’arme nucléaire…

 

…des menaces et propos soutenus subrepticement par certains membres de l’Alliance Atlantique.

 

Un outil destiné à se protéger contre ces prédateurs impérialo- colonialistes occidentaux… au même itre que l’Iran…

 

Mais en vertu de quel droit universel ,une Nation, peut interdire à une autre Nation, de posséder une arme de haute technologie, avec de forte probabilité qu’elle ne sera jamais utilisée en cas de conflit généralisé…

 

A travers ces péripéties en temps de paix qui forcément conduisent à  la «  guerre froide », retour vers la case départ d’avant  1990, on peut avancer sans risque de se tromper, que les Occidentaux jouent avec feu… cette arrogance les caractérisant, qui va en s’amplifiant.

 

Car comme dit le dicton martiniquais… gwen ven piti kout baton… « grande gueule mais résultat nul », face à la puissance de feu des forces russes et chinoises, et la qualité de leurs  hommes au combat -au sol- les armées de l’OTAN ( USA et Europe) seraient écrasées en un temps record, plongeant leurs peuples dans le plus grand désarroi comme en 1940…

 

A bon entendeur …

Le dépôt de plainte

 

J’ai le plaisir de vous indiquer, avoir été informé par courrier, qu’une Association de la Guadeloupe, avait porté plainte contre l’Etat français, pour génocide et crime contre l’Humanité , dans le cadre de la loi 2001-434 du 21 Mai 2001 dite Loi Taubira, rapporteur du texte à l’Assemblée Nationale, faisant référence pour la suite de la procédure à mes travaux diffusés sur AFCAM, sous le titre…Les Réparations ...

...Dont l’honorable Présidant a manifesté l’intention de me rencontrer à Paris à l’occasion de son séjour en Europe en Juin prochain, pour un soutien éventuel

Outre que je salue cette audace et ce courage, il me paraît judicieux de noter que la dite procédure n’aboutira pas en raison de son extrême complexité qui dépasse les actions isolées.

En effet dans les travaux cités, je fais un distinguo très clair entre la Traite négrière transatlantique, un commerce très lucratif, concernant les populations libres africaines, et ces mêmes personnes déportées, tombant sous l’application du Code Noir, quand elles ont été vendues sur les marchés, aux propriétaires terriens européens…

Dans le premier cas, ce sont les Etats, type Ghana, Sénégal, Bénin, qui doivent agir en « réparation » du préjudice subi et les Collectivités Territoriales, type Martinique, ou Régionale ex la Guadeloupe, au titre des « indemnisations » pour Esclavage…

Mais nous savons par expérience que ces entités ne bougeront pas, soit pour les uns, trop occidentalisés, non africanisés, et surtout une méconnaissance de l'Histoire du Continent, pour les autres installés pour longtemps dans le big bang cérébral ,de droite de gauche ou dit indépendantistes

http://www.afcam.org/index.php/fr/les-news/communiques/4840-en-effet-la-question-de-la-reparation-est-depuis-des-annees-un-axe-de-combat-recurrent-et-unificateur-pour-toute-les-nations-ex-colonies-europeennes-de-la-caraibe

S'agissant des Etats indépendants de la Caraïbe, tels que, la Jamaïque, La République Dominicaine, Haïti, ils pourraient acter dans le sens voulu, mais les pressions diplomatiques seraient telles, qu'ils ne garderaient pas le cap de la saisine judiciaire internationale...

Quoi qu’il en soit, la problématique des réparations est inscrite pour l'Eternité dans le marbre de l’Histoire et/

Kan di fé sow, sé pa l’essence ki ké sowé quand vous avez le feu sur vous ce n’est pas l’essence qui vous sauvera…

En attendant pour me remonter le moral, j’ai revu avec une immense fierté, cette chaude journée du 20 Janvier 2009, cliquez sur l’adresse çi dessous pour l'écoute/

https://www.youtube.com/watch?v=qFhB8IGHbVw

Léonce Lebrun

 

Informations supplémentaires