Cialis accept btc
MOI2

Le point de vue de Léonce Lebrun 

  

La Race( suite)

 

Ce grand défi est de comparer sur la toile le sort réservé en France  à deux sœurs jumelles, Race etReligion...dont l’une, La Race a été placée au banc des accusés comme responsable des « coup de sang raciaux «  périodiques que connait ce pays depuis quelques années

 

Oui mais s’agissant de la mouvance musulmane, on ne peut exclure la politique française  partisane, au Moyen orient, les coups bas de l’Etat hébreu au regard de la Palestine en devenir, la destruction de la Libye en 2011 dont la France était en pôle position, une ingérence manifeste depuis 2012 en Syrie dont on voit mal la fin de ce conflit.

 

Bref, dans toute manifestation violente au sein de  la Société il  faut  établir les causes consécutives à une diplomatie de la petite semaine  et dénoncer avec force les vrais responsables.

 

Cela  dit pourquoi la problématique raciale a pris une telle proportion en France alors qu’en Europe les pays à démocratie comparable bénéficient d’une paix sociale apaisée.

 

Et nous sommes en ce jour historique du 7 Janvier 2015 …

 

…un attentat est un acte de guerre à carctère politique, conduit par des militants cultivés, motivés.

 

… l’opération est préparée longtemps à l’avance, et au jour convenu les choses se passent sans bavure, et les hommes  disparaissent ne laissant aucune trace de leur mission.

 

Or en ce 7 Janvier avec l’attaque de l’imprimerie « Charly Bebdo » nous avons eu affaire à une petite bande de  dégénénés, choisis au hasard  pour un mauvais coup, sans doute drogués, qui restent dans les parages proches, pour être « logés » rapidement et tués par les forces de police…

 

….qu’un jour l’Histoire nous révelera les commanditaires.

 

 Car ces hommes n’avaiet pas le profil de soldat, d’homme de guerre, mais manipulés pour tuer.

 

Et du reste les politiciens au Pouvoir sont tombés dans le piège par naïveté ou imcompétence pour hurler au Monde entier que « la France était victime d’un   odieux attentat »…

 

…invitant tous « les grands de la Planète »  à une marche à Paris le 11 Janvier 2015, pour la défense de la «  liberté d’expression »,un abus  de la vision des réalités, car seuls quelques rares médias non affidés usesnt avec parcimonie de ce privilège.

 

Par contre l’ancien Président améridain a décliné cette invitation ne voulant sans doute pa s’acssocier à cette  mascarde.

 

Mais des dirigeants africains étaient bien présents en nombre une bonne quinzaine en tête du cortège, venus remercier «  buana » l’impérialiste de l'Occident pour son soutien à ces 3èmes mandats, ou à la modification permanente de leur constitution à des fins  de mauvaises gouvernance. ces crétins de négrillons…

 

…ah la bonne affaire qui politiquement ine finé , na pas payé.

 

Mais les premières personnes visées par ces évènements tragiques furent les communautés musulmanes, affublées de tous les péchés d’Israel.

 

En fait ce n’est pas le seul but recherché par ces despérados, car le mode opératoire par la suite, des citoyens agressés mortellement tout à fait anonymes, indique sans doute que certains veulent installer dans la pays un climat de peur et de terreur pour renversr les institutions de la République.

 

Sur cette dernière hypothèse on peut avancer que ces ennemis invisibles ont gagné, face à un peuple déjà plongé dans la peur qui a accepté sans résistance une décision illégales, autoritaire d'un long confinement sanitaire …

 

… et en sas d’une guerre civile ou un coup d’Etat  militaire je ne pense pas que les citoyens seraient traversés par un sentiment de révolte face à l’adversité …

 

…l’avenir nous le dira…

 

 

Et voila q’un groupe  du nom « des identitaires », jette le masque en faisant état de concepts, « racisme anti blanc  anti francais » et « privilège blanc »inconnus jusqu’alors dans les échanges de la société civile.

 

La suite prochainement

 

 Déja 10 ans Patrick est parti vers d'autres cieux...

https://www.youtube.com/watch?v=abw9sBMFBdM&list=RDabw9sBMFBdM&start_radio=1

 

Caracas

 

Caracas est la capitale et la plus grande ville du Venezuela Elle est à cheval sur deux États car elle fait partie du District Capitale de Caracas dans la municipalité de Libertador -dont elle est le chef-lieu- couvrant 433 km², et s'étend également sur l'État de Miranda.

Elle est située au nord du Venezuela, à proximité de la mer de la  Caraïbe dans une vallée entourée de montagnes de près de 2 130 m, entre 760 et 910 m au-dessus du niveau de la mer.
L'agglomération compte aujourd'hui 4,8 millions d'habitants.

Présentation

Située au creux d'une vallée, elle est entourée de bidonvilles -barrios- dont Petare, à l'est, sur les flancs de collines. Tout un versant est resté non constructible, on parle du poumon vert de Caracas.
Caracas est le centre financier et commercial du Venezuela.

Climat

Caracas bénéficie d'un climat tropical humide de mousson, quelque peu tempéré par l'altitude. Les précipitations annuelles varient entre 900 mm et 1300 mm dans la ville proprement dite et atteignent 2000 mm dans les cordillères voisines.

Les températures ne connaissent pour ainsi dire pas de variations saisonnières, le mois le plus froid étant janvier et le plus chaud mai . Par contre la saison sèche et la saison des pluies sont bien marquées. La saison des pluies, qui s'étend de mai à octobre, coïncide avec la remontée en latitude de la zone de convergence intertropicale.

Histoire

Elle est fondée en 1567 sous le nom de Santiago de León de Caracas par l'explorateur espagnol Diego de Losada.

Caracas donna naissance au général Francisco de Miranda -1750- ainsi qu'à Simon Bolivar -1783- révolutionnaire libérateur de l'Amérique du Sud.

Le 12 mars 1812, un tremblement de terre détruit la ville.

Durant la première partie du XXe siècle, dû à l'économie florissante grâce au pétrole, Caracas devint un centre économique des plus importants en Amérique latine, ainsi qu'une plaque tournante entre l'Europe et l'Amérique du Sud.

À une certaine époque, le Concorde venait chaque semaine à son aéroport, donnant ainsi une importance géographique et économique à la ville.

Le 17 octobre 2004, une des deux tours Parque Central de 56 étages prend feu du 34e au 44e étage.

Le 24 octobre 2007, le socialisme est inscrit dans la constitution du Vénézuela et le nom de la capitale devra être suivi de l'expression « berceau de Bolivar et reine du Guaraira Repano

Caracas est l'une des villes les moins sûres d'Amérique latine, avec 105 homicides pour 100 000 habitants en 2006.

Places d'intérêts

Monuments et Édifices Publics

Capitolio Nacional

Casa Natal de Bolivar

Museo de Arte Colonial

Panteón Nacional

Parque Central

Plaza Bolívar

Palacio de Miraflores

Catedral de Caracas

Plaza Venezuela

Principaux Musées

Galería de Arte Nacional -GAN-

Museo de Bellas Artes -MBA-

Museo de Arte Contemporáneo de Caracas

Museo Alejandro Otero -MAO-

Museo Jacobo Borges

Museo Sacro

Parcs

Parque Miranda -Parque del Este-

Parque del Oeste

Parque Nacional El Ávila

Zoológico de Caricuao

Parque El Pinar

Parque Los Caobos

Parque Los Chorros.

Jardín Botánico de Caracas

Théâtres

Teatro Teresa Carreño

Teatro Municipal de Caracas

Teatro Nacional

Ateneo de Caracas

Cinemateca Nacional

Universités

Universidad Católica Andrés Bello

Universidad Central de Venezuela

Universidad Metropolitana

Universidad Monteávila

Universidad Simón Bolívar

Universidad Bolivariana de Venezuela

Universidad Pedagógica Experimental Libertador

Universidad Santa Maria

Universidad Católica Santa Rosa

Transports

Au niveau portuaire, la ville est desservie par le port maritime voisin de La Guaira.
Au niveau aérien, Caracas est desservie par l'aéroport international Maiquetía , Simón Bolívar son plus grand aéroport commercial situé à quelques km de la ville. Cependant, celle-ci possède trois autres petits aéroports regroupés dans l'agglomération.

De plus, Caracas compte un métro moderne construit en 1983.
Une ligne de chemins de fer de banlieue d'une quarantaine de kilomètres est en cours de construction entre Caracas et Cúa par l'IAFE

Presse

Plusieurs quotidiens y sont publiés, en voici quelques-uns/

El Nacional

El Universal

El Mundo

El Diario de Caracas

The Daily Journal

Ultimas Noticias

Sport

Leones del Caracas BBC au baseball

Caracas FC au football

Deportivo Italchacao FC au football

Informations supplémentaires

viagra bitcoin buy